Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La vie très privée de Mr Sim

Publié le par Yv

La vie très privée de Mr Sim, Jonathan Coe, Ed. Gallimard, 2011

Maxwell Sim est un loser. Quarante-huit ans, en dépression depuis que sa femme l'a quitté, il n'a goût à rien. Pourtant, de rencontres en rencontres, à l'aéroport notamment -il revient de voir son père qui habite en Australie-, il va se retrouver vendeur de brosses à dents écologiques, obligé de rouler jusque dans le nord de l'Angleterre, au volant d'une voiture hybride, une Toyota Prius. L'occasion pour lui de revenir sur son enfance et de comprendre beaucoup de choses sur ses parents, ses amis.

Troisième livre lu dans le cadre du Prix du livre de l'Express et troisième déception. Quelle longueur ! Quelles longueurs ! L'idée de départ est excellente : un road-movie fait par un looser en mal de reconnaissance. Ajoutez à cela une dose d'humour anglais, et  tout devait bien se passer. Mais que de digressions totalement inutiles qui ne font qu'alourdir le livre : à croire que le contrat stipulait 450 pages et que l'auteur a "comblé" les pages blanches ! Entre les explications des notices de certains appareils ménagers, la description quasi publicitaire de la Toyota Prius et les nombreuses transcriptions des paroles du GPS -il y en des pages- : "Continuez tout droit sur cette route.", " Dans deux cents mètres, tournez à gauche" (p.370), j'avoue que mon agacement est monté. Alors certes, on peut croire que c'est de l'humour. Certes, on voit que c'est de l'humour lorsque Max tombe amoureux de la voix de son GPS et qu'il lui parle. Certes, c'est drôle, un peu décalé -mais pas tant que cela, moi aussi, je dis bonjour et merci aux machines qui parlent : distributeurs de billets, pompes à carburant, ...-, mais là où ce n'est plus drôle c'est que ça dure très -trop !- longtemps. Manifestement Jonathan Coe ne connaît pas l'adage suivant : "les blagues les plus courtes sont les meilleures !" Et c'est franchement dommage, parce que le reste est pas mal. Il aborde des thèmes pas si faciles que cela : la question de l'identité, de la réussite sociale, de la réussite privée, de l'image que l'on a de soi, de celle que l'on donne aux autres, ... Autant de thèmes, et d'autres encore, qui sont noyés dans la masse des mots et des pages.

Je me dois de dire par contre, que la fin du bouquin est excellente, à partir de l'avant dernière partie, "Kendal-Braemar", page 293. Et la toute fin, jusqu'à la chute, est formidable. Dommage que tout le début du bouquin soit long, si looooooooooooooong...

Allez, pour finir sur une note positive, un petit extrait d'un dialogue très drôle (il est fort regrettable qu'il n'y en ait pas plus) :

"Alors, il a décidé de faire bouger les lignes. Il avait une vision, il voyait l'avenir. Comme Lazare sur le chemin de Damas.

- Non, celui-là, il est ressuscité d'entre les morts, a dit Lindsay.

- Quoi ?

- Lazare, il est ressuscité d'entre les morts. C'était pas lui, sur le chemin de Damas. Lazare, il n'y est jamais allé à Damas, que je sache.

- Tu es sûre de ça ?

- Écoute, il y est peut-être allé, va savoir. Peut-être qu'il y faisait un saut de temps en temps. Il y avait sans doute des parents, quoi.

- Non, je te demande si tu es sûre que ce n'est pas Lazare qui a eu une vision.

- Sûre à quatre-vint-dix pour cent, quatre-vingt-quinze, peut-être même." (p.134)

Commenter cet article
M
Personnellement j'ai bien aimé. Je suis étonnée car tu parles de l'humour de la fin qui lasse et ici tu dis que la fin est formidable...Mais je retiens que tu as quand même apprécié.
Répondre
Y


en fait, quand j'ai dit sur la fin, je voulais dire au début, ça va, mais à la longue, ça me lasse



M

Bon, Mr Sim! Au cours de la lecture j'avais parfois des coups de coeur et parfois des hauts le coeur. Le roman m'a fait l'effet d'un mélange de compassion et de facilités. Je n'ai sûrement pas
trouvé ce roman à la hauteur du talent de Coe. Toutes les critiques que j'ai lues sont pourtant dithyrambiques mais je m'en fous, je n'ai pas aimé.


Répondre
Y


On est deux ! Merci du passage.



J

Je crois que c'est le GPS qui m'a lassée ... cela tournait trop en rond à ce moment-là ! Mais la fin a rattrapé le tout heureusement sinon, cela aurait une lecture en dessous de la moyenne pour moi
!


Répondre
Y


Exactement pareil pour moi, le GPS m'a agacé profondément.



A

C'est ce qui fait l'intérêt de tes critique : les bémols !! il en faut. Moi j'ai tendance à m'exalter (mais ça va s'arranger) quand j'ai aimé en oubliant de mentionner ce qui m'a déplu...Novice je
vous dis !!


Répondre
Y


Oh la mais parfois, je m'enthousiasme autant en bon qu'en mauvais et je me dis, quelques jours après : "mais n'en ai-je point trop fait ?" Mais bon, c'est écrit, alors, je laisse. tant pis !



A

Encore un auteur inégal visiblement, de toutes façons celui-ci ne me tentait pas vraiment mais j'ai Testament à l'anglaise dans ma PAL qui, "paraît-il" est l'un de ses meilleurs !! j'espère ne pas
être déçue, je déteste les looongueurs itou !!


Répondre
Y


Long sur la première partie et nettement mieux sur la fin, mais à encore, je suis un peu esseulé.



M

Ca fait un bon bout de temps que j'ai envie de découvrir cet auteur. Mais je commencerai plutôt par son titre La pluie avant qu'elle ne tombe"


Répondre
Y


Pour ma part, je ne connais que M. Sim, mais j'ai entendu dire que ses autres livres étaient bien



G

Je te conseille de retenter avec Coe !
Par exemple: "La maison du sommeil"
j'ai lu "Le testament à l'anglaise" et j'avoue que j'y ai trouvé quelques longueurs...
Mais ce dernier sorti m'a vraiment plu !


Répondre
Y


A l'occasion, pourquoi pas ?



F

moi aussi j'ai trouvé le début un peu lent, mais plus j'avançais plus je trouvais cela génial, notamment les 4 textes à priori extérieurs que lit Max et qui dynamisent beaucoup ce récit, j'ai été
notamment scotchée par celui intitulé "le soleil levant". Quand aux descriptions des objets, c'est vrai que c'est un peu long et commercial, mais je ne m'y suis pas attardée, n'ayant ni portable ni
GPS et je ne sais même pas à quoi ressemble la voiture de Max... Je pense que l'auteur se moque de toutes ces choses censées nous faciliter la vie... quand même quel roman !


Répondre
Y


Je ne peux pas adhérer à un bouquin qui m'oblige à passer beaucoup de passages. Pour moi, ce livre commence réellement environ à la moitié : toute la remière partie est inutile et aurait pu être
très sérieusement raccourcie. Je suis d'accord pour dire par contre, que la fin est très très bien, mais c'est dommage qu'il faille se coltiner 250 pages avant ! Quant aux objeys, j'ai bien
compris que Coe s'en moquait, mais la blague est un peu répétitive et longue !



Y

Ben non, même pas... j'espère que ce n'est pas trop grave :-)


Répondre
Y


Pour toi, ça devrait aller, c'est peut-être ma santé mentale qui est en cause...



A

J'avais envie de le lire mais ce billet me refroidit !


Répondre
Y


Il y en aura peut-être d'autres + chauds.



A

Déçu par Jonathan Coe ? Flûte.....


Répondre
Y


Pour moi, c'était le premier de Coe



K

Etant Coe-addict , je tenterai l'aventure quand même! je l'avais oublié, ce prix express, tiens, je n'ai jamais été sélectionnée pour ce genre de jurys (d'un autre côté je ne postule pas ou alors
de façon destroy...)


Répondre
Y


Très franchement, je e me souviens pas de ma candidature, mais je l'ai sûrement faite, sans conviction. Comme quoi...



Y

Dommage... j'ai lu deux romans de Coe, l'un m'a beaucoup plu, l'autre m'a ennuyée... mais l'histoire du GPS me tente bien (même si moi, je ne parle pas aux choses, quelle drôle d'idée !).


Répondre
Y


Même pas aux Dab ou aux stations 24/24 ?



D

J'ai été déçue aussi par ce livre d'autant que j'aime BEAUCOUP Coe.... Il a perdu son mordant


Répondre
Y


Ah bon, tu me rassures, je ne suis pas tout seul !



M

Ta réponse au com d'Hélène me fait rire, j'espère que s'ils te virent tu nous raconteras...
Pour le bouquin on verra ça en poche, surprise donc car j'ai aussi parfois été déçue par certains livres de Coe mais en ai apprécié énormément d'autres.


Répondre
Y


ou alors à la BM, c'est pas mal aussi



C

Ah, zut ! Premier avis négatif que je lis.Tu as employé un mot qui fait brutalement chuter mon envie de le lire pour : "longueur" !


Répondre
Y


Il peut être tempéré mon avis, regarde Dasoal ne trouve pas de longueur.



M

Premier avis à contre-courant sur ce livre...j'hésite vraiment à le lire.


Répondre
Y


J'ai l'habitude d'être à contre courant, une fois de plus pour ce bouquin



D

Bonjour Yv, c'est mon ami qui m'a acheté ce roman la semaine dernière et je me régale, j'en suis à la page 232 : je ne trouve pas long du tout. Pas de longueur. Je me réjouis que la fin soit
formidable. Ce n'est pas du tout une déception, bien au contraire. Comme quoi... Bonne après-midi.


Répondre
Y


Comme quoi, il ne faut pas toujours se fier à mes avis...



F

Tu ne nous facilites pas la tâche... lire ou oublier le dernier Jonathan Coe?
Je déciderai lorsque je l'aurai sous les yeux; l'humour so british me tente bien quand même.


Répondre
Y


Je suis là en fait, seulement pour jeter le trouble dans vos esprits.



K

J'étais assez tentée par ce livre, mais effectivement plus court m'aurait tenté davantage... ton avis m'incite à attendre prudemment !


Répondre
Y


Il devrait y avoir pas mal d'autres avis sur ce livre, probablement moins négatifs.