Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La solitude des nombres premiers

Publié le par Yv

La solitude des nombres premiers, Paolo Giordano, Ed. Seuil, 2009
Mattia est surdoué, passionné de mathématiques, mais hanté par la disparition de sa sœur jumelle, il s'automutile. Alice, boiteuse, victime d'une chute de ski,  est anorexique. Ils se rencontrent à l'adolescence et entre lui, qui refuse d'être sociable et elle qui le voudrait mais qui ne réussit pas à se faire d'amis, une sorte de relation amicale naît. Leurs enfances douloureuses qu'ils ne se sont pas racontées les lient cependant. Ce roman les suit de 1983 à 2007, c'est à dire de leur enfance à leur entrée dans la trentaine, par touches successives. Non pas année par année à la manière d'un journal, mais chaque chapitre est séparé de l'autre d'environ 6 ou 7 ans.
Lorsque Chez les filles m'a proposé la lecture de ce roman, j'ai accepté grâce aux billets d'Hathaway , d'Armande et de Crapouillaud, très emballées. Et bien, merci les filles, car c'est vraiment un beau roman. Deux personnages un peu paumés, à la marge, complètement décalés et perturbés. Avec eux, l'auteur construit une histoire touchante et passionnante. Je me suis demandé tout au long de ma lecture s'ils allaient réussir à quelque chose, s'ils allaient se sortir de leurs situations respectives. Totalement original, je n'ai jamais eu la sensation de lire un roman déjà écrit. Sans parler de suspense, rien n'est prévisible, ou alors, c'est moi qui me suis laissé avoir, et ma fois, tant mieux.

Commenter cet article
P
En effet, on peut le lire sans crainte! Aucun doute : ce livre fait l'unanimité dans la blogosphère! Je l'ai moi aussi beaucoup apprécié.
Répondre
Y

Une unanimité qui pourrait presque être douteuse, mais non, c'est vraiment bien


A
Encore une bonne critique de ce livre, je le note.
Répondre
Y

Celui-ci par contre, pas photo, tu peux lire.


C
Très heureuse d'avoir contribué à ta découverte de ce beau roman;)
Répondre
Y

C'est aussi à cela que servent les blogs, n'est-il pas ?


F
je l'ai reçu aussi, lu et beaucoup aimé. Je vais préparer un billet sur ce roman touchant, captivant et étrange. Un premier roman très réussi!
Répondre
Y

Je vais donc aller voir ce que tu en dis


A
Je l'ai vu au salon du livre, ai été tentée par le titre mais ne l'ai pas acheté. Dommage visiblement...mais je peux réparer ça !
Répondre
Y

Je ne sais pas si cette lecture te plaira, mais si tu as l'occasion de la tenter, n'hésite pas


K
Ah ton billet me plait bien : dès que j'ai terminé mon livre en cours, j'attaque celui ci en espérant passer un beau moment !
Répondre
Y

Je pense que le moment sera très bon


A
Tu as été plus séduit que moi, mais je ne regrette pas du tout de l'avoir lu, c'est un livre original et qui a un côté captivant.
Répondre
Y

j'ai été effectivement séduit par ce bouquin. des personnages originaux et inadaptés qui se rencontrent et une manière de les raconter personnelle


D
coucou je suis passé, bonsoir
Répondre
Y

Bonsoir et merci de la visite


S
Chouette, c'est une de mes prochaines lectures !
Répondre
Y

Je suis persuadé que ce bouquin correspond à tes lectures favorites.


H
Je partage ton avis, c'est un très beau roman, vraiment émouvant et touchant et je suis ravie que tu l'ai découvert grâce à nos billets !
J'ai reçu un autre livre de Chez les filles, j'espère qu'il me plaira aussi !
Répondre
Y

Eh bien alors, bonne lecture !


A
Je suis d'accord sur le fait qu'on ne puisse pas deviner la trajectoire de ces deux personnages atypiques.Moi qui travaille avec des enfants que certains qualifient de perturbés, je sais que pour eux, rien n'est écrit d'avance et qu'une avancée dans la communication peut être suivie d'une régression dure à vivre pour l'intervenant.
Répondre
Y

Ce qui est bien dans ce roman c'est justement que rien n'est prévicible. souvent la description de personnages atypiques amène à une histoire banale et prévisible. Giordano a brillamment évité
l'écueil.