Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les inséparables

Publié le par Yv

Les inséparables, Marie Nimier, Gallimard, 2008
Léa et la narratrice sont amies. L'auteure relate leur enfance, puis leur adolescence et en pointillé une partie de leurs vies de femmes. Elles sont inséparables petites, s'éloignent par courts moments à l'adolescence, puis plus longuement lorsqu'elles sont adultes, chacune suivant un chemin bien distinct. Le théâtre et l'écriture pour l'une. La drogue et la prostitution pour l'autre. 
D'une belle écriture, claire, simple Marie Nimier s'étend sur son amitié avec Léa, puisque ce roman est en grande partie autobiographique. Une amitié forte, quasi exclusive, qui ne souffre d'aucune ambiguïté. Elle dresse un constat dur, réaliste sur la vie, sur les dérives (drogues, prostitution, ...). En marge de ce constat, elle pose des questions simples, sans détours :  à quoi tient un destin ? Pourquoi l'une s'en "sort bien" et l'autre dérive dangereusement ? Léa serait-elle la face cachée -la face noire- de la narratrice, ou vice-versa ?
Pas de réponses à ces questions dans ce livre -mon premier de cette auteure-, mais y-en-a-t-il vraiment, des réponses toutes faites à ces interrogations ? Un petit extrait pour finir :
"J'aimais la voix traînante de Léa, ses cheveux roux, son incroyable vitalité. Nous nous comblions, est-ce qu'on peut dire cela ? Se combler, comme deux pièces de puzzle qui s'ajusteraient parfaitement, mais ne viendraient pas de la même boîte. [...] Il n'est pas besoin d'aller très loin, parfois, pour être dans un autre monde."

Voir les commentaires

Magasin général

Publié le par Yv

Magasin général, Loisel et Tripp, Casterman, 2009
Chronique de Notre-Dame-des-lacs, un village du Québec, dans les années 1920. Félix Ducharme, le propriétaire du Magasin général, plaque tournante du village vient de mourir : il regarde et raconte son village de là-haut. Marie, sa jeune et jolie veuve reprend le magasin dans lequel toutes les familles viennent s'approvisionner.
Dans la version que j'ai sous les yeux, les trois premiers tomes sont regroupés, ce qui permet d'avancer assez vite dans cette histoire. Parce qu'une fois qu'on l'a commencée, on a très envie de connaître la suite, mais pas forcément la fin : les personnages sont tellement sympathiques qu'on veut les voir évoluer (un tome 4 et un tome 5 sont sortis si mes renseignements sont bons). L'histoire est donc une belle chronique villageoise, avec ses hauts et ses bas, les habitants rieurs, les râleurs, les bigotes, le curé, le simple d'esprit... et ici, la jolie veuve Marie qui se démène pour tenir son magasin. Les dessins sont beaux, agréables -Tripp et Loisel dessinent des "tronches". Le scénario n'est pas extraordinairement original, mais ce n'est pas le but, puisque les auteurs racontent les vies simples de gens simples. J'ai pris beaucoup de plaisir à lire ces trois tomes et je crois que je vais m'empresser de chercher les deux suivants.

Voir les commentaires

<< < 1 2