Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Petits plats de résistance

Publié le par Yv

Petits plats de résistance, Pascale Pujol, Le Dilettante, 2015....

Sandrine Cordier est conseillère au Pôle Emploi. Zélée et détestée par les chômeurs qu'elle n'a aucun scrupule à désinscrire si leur dossier n'est pas clair et dûment rempli. Antoine Lacuenta, bac +10 est le champion des cossards et totalement allergique à la notion même de travail ; il va rencontrer Sandrine à son agence.

Marcel Lacarrière, patron de presse ne peut laisser la main à son fils abruti notoire qui ne fait que bourde sur bourde. Et pourtant, il aurait besoin d'aide, son journal est en perte de vitesse fulgurante.

Le foyer Darcourt qui accueille des hommes de nationalités diverses, immigrés, sans travail ou avec des travaux mal payés, périclite. Sa fin est proche au grand désespoir des locataires et du gestionnaire qui fait tout pour le maintenir à flot.

Tout cela se passe à Paris XVIII°, Montmartre, la Goutte d'Or, Barbès. Tous les gens impliqués dans ses histoires vont s'y rencontrer.

Une fois n'est pas coutume, mon résumé est un peu long, mais il y a tellement de personnages, d'histoires qui se mêlent, que je ne pouvais pas faire autrement. Et moi, qui n'apprécie pas plus que cela les romans avec beaucoup d'entrées, de personnages, parce que je me perds très vite, eh bien, je me suis régalé ! A tel point, que bien que petit mangeur, je me serais bien resservi une bonne louchée d'aventures montmartroises avec cette galerie inattendue, improbable, colorée et joyeuse.

Certes, le roman est léger, à peine crédible -voire pas du tout-, mais peu importe, l'important n'est pas là. Il est drôle, met en scène des personnages hors norme, caricaturaux et ce sont ces excès qui nous font rire ou sourire. On peut aussi y voir une satire (et non satyre comme j'ai failli l'écrire) du système social : l'accueil des immigrés, des pauvres qui se raréfie dans les villes au profit -et c'est le mot exact- de sociétés sans scrupule qui s'enrichissent donc. Paris doit se rénover et l'habitat social en pâtit. Le roman ne dénonce rien, il sert surtout à détendre les lecteurs, à passer un agréable moment, mais un constat de cette réalité, bien placé est une bonne idée.

Et la gentille chronique avance et un certain suspense naît : pourquoi et comment les différentes histoires avec ces différentes personnalités se rencontreront-elles ? Quels sont les liens entre elles ? Quel jeu joue Sandrine la jolie mais inflexible mère de famille et conseillère Pôle Emploi qui aurait tant aimé faire de la cuisine ?

Tout s'imbrique très bien et même si incohérences il peut y avoir, occultées sont-elles tant je suis séduit par le style résolument humoristique, par les protagonistes tous sympathiques -même certains des "méchants", je les plains plus que je ne les méprise-, par les aventures et mésaventures des uns et des autres, ...

Un roman choral qui se lit très vite un sourire aux lèvres du début à la fin. Que demander de plus ? Une visite de Montmartre ? Eh bien, vous l'avez avec en prime la Goutte d'Or et Barbès...

Commenter cet article
L
Léger, gentil, des quartiers de Paris, je prends.
Le Papou
Répondre
Y
Un roman très agréable, plaisant
E
Il me tente bien, d'autant plus qu'il y a quelques années je lisais absolument tout ce que je trouvais en médiathèque paru chez cet éditeur, avec bien souvent de très belles surprises.
Répondre
Y
C'est un roman léger et drôle, idéal pour passer de bons moments
D
Bonjour Yv, moi qui habite pas très loin du quartier de la Goutte d'or et Barbès, je note ce roman dont la couverture n'est pas très attirante (selon moi). Bonne journée.
Répondre
Y
Bonjour Dasola
effectivement, la couverture est foutraque, mal pensée, mais le contenu est bien sympathique
Bonne journée
A
Un livre drôle, il n'y en a pas si souvent.
Répondre
Y
non et celui-ci l'est vraiment
Z
J'avais envie de le lire, mais il n'est pas sur le site de la bibli. A la place, j'ai retenu Les Emballages de sucre
Répondre
Y
je ne connais pas mais le titre est tentant
V
pour une fois : je passe, je sens que ça n'est pas pour moi !
Répondre
Y
c'est pourtant très enlevé, agréable
I
Ce n'est pas un titre qui me laissera beaucoup de souvenirs... et ça c'est dommage. Sinon, d'accord, c'est un livre léger, dynamique, et plein d'espoir. Un premier roman prometteur et une auteure à suivre.
Répondre
Y
Pour les souvenirs, je ne sais pas, mais le reste je suis d'accord, et si un livre fait passer un bon moment c'est déjà très bien