Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Regarder l'océan

Regarder l'océan

Regarder l'océan, Dominique Ané, Stock, 2015....

A travers de petits textes, Dominique Ané nous parle de son adolescence à moins que ce ne soit de la fiction, le tout s'emmêlant sans doute, comme le dit Lim Chul-woo, auteur coréen : "Sur le squelette de mes souvenirs d'adolescent, j'ai drapé quelques haillons romanesques". De courts textes qui se répondent entre eux et qui répondent aussi au recueil précédent de l'auteur, Y revenir, plus centré sur l'enfance. Une suite donc...

La ville est très présente dans ce livre, jamais nommée par son nom, elle est néanmoins le lieu vers lequel le jeune homme narrateur converge pour ses nouvelles expériences. Sans doute le gouffre qui s'est creusé entre lui, "Le Parisien" (parce qu'il habite dans une petite ville) et ses anciennes connaissances de la campagne -et que celles-ci lui font bien sentir-, est-il la source de cette omniprésence de la ville. Et même si l'éveil des sens se fera plutôt assez loin de l'urbanisation, la découverte de l'amitié forte, de l'amour, de la musique, les essais de toutes sortes se feront en ville.

Beaux et courts textes de l'auteur qui habituellement est à peine dissimulé sous son nom de chanteur, Dominique A. Si vous ne le connaissez pas, c'est un tort, écoutez son dernier et somptueux album Eléor, vous verrez des similitudes dans l'écriture -une chanson d'ailleurs s'appelle L'océan. Les textes de Regarder l'océan pourraient aisément se retrouver mis en musique. Ils sont nostalgiques, poétiques, mélancoliques : "La vie me fait peur, mais il faut bien vivre. Un regret, si fort soit-il, n'y suffit pas. J'apprends à me faire aimer, et à aimer moi-même. Cela m'occupe. Mon obsession a perdu de son autorité : j'en viens parfois à douter de la fiabilité de mon souvenir. Je m'en veux alors un peu." (p.41).

De la même génération que Dominique Ané, je me retrouve dans pas mal de ses écrits, dans les états d'âme d'adolescents que nous étions, pas vraiment dans la musique que j'ai découverte assez tardivement et pas en tant qu'interprète mais dans le reste. Nous traînons également dans les mêmes endroits puisque nous nous sommes croisés deux fois récemment, lui descendant d'un navibus (pour les curieux, la signification de ce mot étrange est ici) et moi y montant -la première fois- et vice-versa la seconde ; moi, je l'ai reconnu mais pas l'inverse -ce qui est étonnant car je suis quand même allé deux fois à ses concerts et j'achète ses CD..., m'enfin, me snoberait-il ?- je n'ai pas osé l'aborder et le déranger et d'ailleurs que lui aurais-je dit à part "J'aime bien ce que vous faites... ?", même si c'est vrai que j'aime bien ce qu'il écrit et chante...

Regarder l'océan

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

krol 18/05/2016 13:19

J'ai découvert Dominique A avec cet album, Eléor. Et j'aime beaucoup. De là à lire son livre, je ne sais pas. Sinon j'adore la citation du coréen !

Yv 18/05/2016 13:24

Bel album, profite pour aller écouter ce qu'il a fait avant, différent et très bien aussi

Pr. Platypus 18/05/2016 11:46

J'avais lu son premier livre, Y revenir, où on retrouvait également des éléments présents dans certaines chansons (plutôt de l'album l'Horizon je crois) et j'avais bien aimé, mais je crois que je le préfère tout de même en chanteur !

Yv 18/05/2016 13:23

Oui, moi aussi, mais ses petits textes sont bien agréables à lire

zazy 17/05/2016 22:42

Navibus, quel joli nom !
Quant à ce livre, même sij'apprécie l'auteur, pas certaine de m'y retrouver

Yv 20/05/2016 17:32

ben ou, je me la pète, qu'est ce que tu veux, on ne se refait pas

zazy 20/05/2016 14:46

t'a vu comme tu te la pètes ?? jeune homme !!

Yv 18/05/2016 07:15

ça parle peut-être plus aux jeunes hommes de mon âge

Alex-Mot-à-Mots 17/05/2016 13:38

Une lecture un peu décevante pour moi. Et même pour mon Cher et Tendre qui pourtant est un fan du chanteur.

Yv 17/05/2016 15:01

oui il me semblait bien avoir lu une ou deux déceptions ici ou là. Moi, je l'ai trouvé dans le ton du premier

BORIE Cathy 17/05/2016 09:51

Alors je découvre le navibus, Dominique A. et Eléor : décidément ce blog est une mine ! Très beau texte en tout cas, cette chanson, ça donne envie de lire les livres... :)

Yv 17/05/2016 10:51

Bonjour Cathy, je suis heureux de vous faire découvrir l'un des artistes français que j'apprécie le plus

keisha 17/05/2016 09:05

J'ai déjà pris le navibus! (et j'adore)

Yv 17/05/2016 09:21

Ah chouette, moi aussi, maintenant je le prends tous les mercredis et avec le beau temps, c'est une très belle idée

Gwenaelle 17/05/2016 08:28

Il ne doit pas être très physionomiste! ;-) Je lis ton billet ce matin et découvre que j'ai des torts. Bon, je vais essayer de réparer ça! :-)

Yv 17/05/2016 09:20

oui, je me dis qu'il n'a pas dû me reconnaître (c'est vrai que je n'étais pas seul aux concerts) ou que c'est de la timidité...

Bernhard Lorenz 17/05/2016 08:22

...tout à fait d'accord en ce qui concerne "Eléor" !

Yv 17/05/2016 09:19

Très bel album, le reste est très bon aussi