Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Un voyage à Arras

Isaac.jpgUn voyage à Arras, Vie et mort d'Isaac Rosenberg, Shaun Levin, Éd. Christophe Lucquin, 2014 (traduit par Etienne Gomez)...

 

Isaac Rosenberg était peintre, poète, juif et pauvre. Il vivait à Londres, à cheval entre le dix-neuvième et le vingtième siècle (1890/1918). Ses aspirations artistiques furent contrariées par les nécessités de la vie. Il partit faire la guerre en France et mourut dans la Somme le 1er avril 1918. Peu connu, on s'accorde à dire que ses croquis et ses poèmes sont "considérés comme ce que l'Angleterre a produit de plus singulier et de plus visionnaire de toute la Première Guerre mondiale." (4ème de couverture)

 


Ce livre édité par Christophe Lucquin est le regroupement de deux textes de l’auteur écrits en 2008 et parus à Londres. Le premier intitulé Esquisses est assez hermétique. J'ai eu du mal à y entrer, parce que je n'ai pas les connaissances suffisantes et nécessaires de la communauté juive-anglaise du début du XX° siècle. Malgré de très -trop ?- nombreuses notes de fin de volume, très détaillées, je ne réussis pas à tout retenir et je passe du découragement à lire un passage abscons au plaisir de me ressaisir dans un autre. Beaucoup d'allers-retours dans le temps, beaucoup d'intervenants. Moi, qui ne suis pas amateur de la biographie, et qui donc aime bien lorsque l'auteur explose le genre (lisez Baudelaire de Felipe Polleri chez le même éditeur), j'avoue que là, j'ai rêvé d'une biographie linéaire, qui aurait suivi l'artiste de sa naissance à sa mort. 

La seconde partie, intitulée Méditation, est plus courte et me sied nettement plus. Shaun Levin arrive en France pour visiter la tombe d'Isaac Rosenberg et au même moment il apprend que son ami rompt avec lui. Les deux histoires se répondent : celle tragique d'Isaac Rosenberg dans ses derniers jours dans les tranchées de la Somme et celle de Shaun, seul, dans un pays dont il ne parle pas la langue et qu'il ne connaît pas, encore plus seul depuis qu'il sait que son couple n'est plus. Je ne suis pas fan des récits dans lesquels l'auteur intervient sans cesse -sauf si je sais dès le départ que c'est le genre-, mais là, Shaun Levin le fait très bien, sobrement. Il parvient, tout en nuances à faire un parallèle entre Isaac et lui. Tout en poésie, en douceur. Ah que j'aurais préféré cette seconde partie plus longue et cette première plus courte ! Dans Méditation, l'auteur explique également la raison pour laquelle il a entrepris des recherches sur Isaac Rosenberg. Cette partie du livre est vraiment très belle, elle peut justifier à elle seule la lecture de Un voyage à Arras et ceci d'autant plus que j'écris sur Esquisses est très personnel, ce n'est que mon impression et d'autres y trouveront leur compte, sans doute plus cultivés que moi. 

Toujours est-il que c'est encore un texte qui ne laisse pas indifférent, comme toujours chez cet éditeur que j'aime beaucoup. En plus, j'aime également ses maquettes : papier et couverture blanche avec un point bleu, qui varie en fonction du contenu du livre ; ici, ce point bleu devient un casque : simple, efficace.

N'oubliez pas, Christophe Lucquin, en proie à des difficultés financières, fait appel à nous sur la plate-forme Kisskissbankbank


 

rentrée 2014

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Gwenaelle 20/11/2014 14:14

Un éditeur repéré mais pas encore découvert. Ça va venir! :-)

Yv 20/11/2014 16:25



J'espère pour lui et pour toi.



keisha 20/11/2014 09:43

Ce volume, peut être pas, mais l'éditeur, oui, à noter... Tu lui es fidèle, il le mérite.

Yv 20/11/2014 16:25



Oui, largement, son catalogue est à découvrir, surtout pour les amoureux des beaux textes



Sandrine 20/11/2014 08:40

Je n'ai jamais lu cet éditeur, mais je ne pense pas que ce texte-là me plaise...

Yv 20/11/2014 08:52



Il a aussi des textes plus abordables, je te conseille d'aller faire ta curieuse...