Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les aliments santé et les clés de la nutrition

Publié le par Yv

Les aliments santé et les clés de la nutrition, Valérie Godefroy, Ed. One plus one, 2011

Dans le même genre d'idée que l'article d'hier consacré aux plantes qui guérissent et dans le même partenariat avec les éditions One plus one, je me suis plongé dans la lecture de ce bouquin. Même qualité : mise en page très soignée, très belles photos illustrant les articles, et classement alphabétique selon le nom des aliments, donc très pratique. Mais avant de passer au cas par cas, l'auteure, ingénieur agronome, fait une introduction assez drôle pour ce qui est du chapitre : "10 bonnes raisons d'acheter ce livre" et plus sérieuse et poussée  pour "Les bases de la nutrition". Beaucoup d'évidences pour ceux qui, comme moi sont déjà intéressés par le domaine, mais des rappels ou notions nouvelles pour ceux qui sont assez loin des préoccupations alimentaires. Certains points sont plus poussés, notamment le chapitre consacré aux nutriments. Valérie Godefroy passe en revue les bienfaits des glucides, lipides, protéines, bien sûr, mais aussi les antioxydants, les polyphénols, les probiotiques, les prébiotiques, les stérols végétaux. Pas de panique, les paragraphes sont courts et très compréhensibles et renseignent très bien de ce que sont ces éléments et de ce qu'ils apportent.

Ensuite, chaque page est dédiée à un aliment, avec les "Conseils pratiques de la nutritionniste", un "Le saviez-vous" qui apporte des précisions sur l'origine, ou différents aspects de l'aliment. Très bien fait, encore une fois très pratique et facilement consultable à tout moment.

J'avoue avoir été un peu moins intéressé par ce livre que par celui du Dr Goetz dans la même collection, mais c'est probablement parce que nous composons déjà une famille qui faisons attention à ce que nous mangeons et à la manière dont nous achetons. D'ailleurs, à ce propos, Valérie Godefroy fait quelques lignes sur l'agriculture bio (AB) desquelles il ressort qu'elle n'a pas tant de différence que cela avec l'agriculture conventionnelle (AC), mise à part les "teneurs plus élevées en nitrate que ceux de l'AB (75% de plus en moyenne), mais la toxicité de ces substances a été remise en cause, notamment par l'EPSA (European Food Safety Authority), et la grande majorité des produits de l'AC respectent de toute façon les seuils imposés de nitrates pour éviter toute nocivité" (p.39)

Bon, là évidemment, je ne suis pas d'accord parce que si l'agriculture bio est quand même moins nocive, les aliments sont aussi de meilleure qualité, fondent moins dans la poêle que ceux issus de l'agriculture intensive et surtout les méthodes de production sont saines et ne déversent pas dans nos terres, nos rivières et fleuves et dans l'air quantités industrielles de produits nocifs et dangereux. J’avoue même ne pas comprendre comment, encore de nos jours, on peut continuer cette discussion sauf à être défenseur des multinationales de l’agro-alimentaire (ce que Valérie Godefroy a priori n'est pas même si elle a effectué des missions pour la Fondation Bonduelle chargée de véhiculer de l'information nutritionnelle et de soutenir les travaux de recherche ainsi que les projets en lien avec la nutrition). Mais je ne suis pas un intégriste du bio, je privilégie le local : pourquoi faire voyager des carottes bio de la Sicile (vu sur un étal) alors que le maraîcher d’à côté en a qui n’ont parcouru que les 10 ou 20 kilomètres qui séparent son exploitation du marché ? 

Pour être complet, je me dois d'apporter ici une précision de Valérie Godefroy qui m'a écrit, par mail : "J'ai noté que vous critiquiez mon positionnement par rapport aux produits bio en disant que je prétendais qu'ils n'étaient pas meilleurs que les produits issus de l'agriculture conventionnelle... Or, mon chapitre sur le bio ne fait qu'affirmer que d'UN POINT DE VUE NUTRITIONNEL (et uniquement de ce point de vue), rien ne permet de prouver que les produits bio soient meilleurs pour la santé. Mais je ne nie absolument pas que d'un point de vue éthique, environnemental et même en termes de qualité gustative, ces produits puissent être meilleurs ! En effet, étant moi-même issue d'une école d'ingénieurs agronomes (AgroParisTech), je suis très sensible à tous les aspects environnementaux et je suis bien d'accord avec vous, s'agissant de l'intérêt que représentent les produits bio de ce point de vue !"

Ce petit point étant éclairci, je vais ranger ce livre tout près de celui du Dr Goetz histoire de pouvoir le ressortir et le feuilleter de temps en temps ; dans la rubrique des conseils de la nutritionniste, il y a des idées de préparation culinaires à cuisiner.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 04/11/2011 09:36


Il faut croire que l'on a déjà tout écrit sur le sujet : rien de nouveau sous le soleil.


Yv 04/11/2011 09:41



Non, la mise en page peut-être, l'agrément du livre qui est aussi important que la couleur de ce que l'on a dans l'assiette



Lystig 01/11/2011 19:50


aura-t-on la chance de voir tes talents culinaires ?


Yv 01/11/2011 20:00



de les voir, peu de chance ! D'en entendre parler au détour d'un article, pourquoi pas ?



Hélène Choco 30/10/2011 11:00


Mmmmhhh, même si c'est vrai que d'un point de vue nutritionnel rien n'ait prouvé que le bio soit meilleur, je n'adhère pas à ce genre de considérations car il faut vraiment positionner le bio dans
un dynamique globale (comme tu le fais d'ailleurs dans ton article)... Si vous êtes des adeptes des légumes, du "bien manger", et surtout des gourmands, Valérie Cupillard, son blog et ses livres
proposent d'excellentes recettes! Très bon dimanche!


Yv 30/10/2011 19:03



Je vais aller voir Valérie Cupillard. Pour ta première remarque, je suis d'accord avec toi et c'est ce que je reproche à l'auteure, de ne n'avoir donné qu'une partie d'un argumentaire qui à mon
sens aurait mérité d'être plus largement développé ; mais ce n'est pas non plus le sujet du livre !



Mélusine 30/10/2011 09:17


Ce qui me gêne dans ce genre de bouquin c'est ce que les affirmations ne sont qu'éphémères. La qualité de chaque aliment, ses bienfaits sont revus régulièrement à chaque étude nutritionnelle. Pour
moi ils ne sont donc pas une fin en soi et moins d'être une "science" exacte.


Yv 30/10/2011 19:01



Je serais moins affirmatif que toi, il me semble que les bienfaits des aliments sont nets et précis sans qu'ils changent constamment.