Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Le chat passe à table

le_chat_passe_a_table_01.jpgLe Chat passe à table, Philippe Geluck, Casterman, 2014.... 

 

 


Le nouveau Le Chat est de sortie. Comme le précédent, La bible selon Le Chat, il se présente en deux volumes demi-format de 96 pages chacun, présentés dans une boîte, avec en prime La gazette du Chat, n° 8, à laquelle par ailleurs, on peut s'abonner gratuitement : pour cela, je vous laisse chercher les liens sur vos moteurs de recherches favoris.


 

Le Chat revient donc fidèle à lui-même et pas à son maître, on le sait bien, contrairement à un chien ! Il revient donc avec ses légendaires, n'ayons plus peur des mots désormais, à notre époque où leur galvaudage est quasiment un exercice obligatoire pour tout présentateur télévisuel ou journaliste qui se respecte. Historique, la France qui bat l'Allemagne, euh, non, pardon, ça c'est utopique. Pouf, pouf. Historique donc, la France qui bat le Brésil -au foot évidemment, que les non-sportifs veuillent bien me pardonner cette ellipse ; je connais des hommes et des femmes qui ont fait l'histoire -enfin, quand j'écris "je connais", c'est une façon de parler, je ne les connais pas de visu ni même bibliquement, je connais leurs noms et parfois même leurs faits d'armes- qui doivent se retourner dans leurs tombes où qu'elles soient, eux et elles ou leurs actions sont historiques, pas un sportif qui met la baballe dans un but fut-il gardé par un autre sportif ! Mythique, le septuple vainqueur du Tour de France, avant bien sûr que sa statue ne soit rongée par les substances illicites et interdites -sans commentaire superfétatoire de ma part !

 

Bon, je disais avant de m'emporter et de laisser libre cours à mon désespoir de (ré)entendre un jour les intervenants des médias user d'un français approprié et mesuré, un langage idoine, que Le Chat revenait avec ses légendaires mauvaise foi, immodestie, gourmandise, absurdité et philosophie (comment ça c'est un pléonasme ?), mauvais goût, provocations, ... P. Geluck fait cette fois-ci moins dans le dessin d'actualité et/ou politique, même si l'un d'entre eux représentant une salle d'un café d'une ville gérée par le FN devrait faire parler de lui. Bon, vous le savez, j'aime Le Chat depuis longtemps et même si certains dessins me parlent moins, si d'autres font flop, je suis très bon public, parce qu'en plus, dans le lot, il y en a tout un tas qui marche très bien. Il est fort justement écrit en couverture : "Je l'avoue, je ne respecte rien." Moi non plus, alors, égratigner un peu Le Chat, c'est normal. Qui aime bien châtie un peu quand même mais pas trop, parce que bon, faut pas exagérer.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

keisha 13/10/2014 17:06

Fidèle fan du félin, tu as le droit de le critiquer à ta guise! ^_^

Yv 15/10/2014 14:39







zazy 11/10/2014 06:20

Chaque matin je tourne la page de l'éphéméride du Chat et j'avoue que je souris plus souvent qu'à mon tour en lisant la page du jour

Yv 11/10/2014 08:47







Fransoaz 09/10/2014 09:09

Ce sont les écrits journalistiques qui me font rager presque chaque jour dans mon OF de moins en moins préféré!
J'ai trop 'bouffé de chat' il y a quelques années et je ne me jette plus sur les croquettes de Géluck maintenant!
En aparté... Tu ne pourrais pas retrouver la sympathique photo qui illustrait le haut de ton blog? Celle où tu prenais tes aises comme un chat bien nourri... Elle me manque.

Yv 09/10/2014 13:12



J'ai beaucoup d'indulgence pour Le Chat, il reste toujours aussi absurde et décalé. Pour ma photo, je peux te l'envoyer dédicacée ;)