Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis

la-veritable-vie.JPGLa véritable vie amoureuse de mes amies en ce moment précis, Francis Dannemark, Robert Laffont, 2012

Une bande de cinquantenaires (la fourchette va de 75 à à peine 40 ans, avec une grosse majorité aux alentours de 50 ans) se retrouve tous les mercredis soirs dans une grande maison bruxelloise pour un ciné-club. Deux hommes, Max, psychologue qui habite la maison et Jean-François, le cinéphile. Les autres, huit femmes (Judith, Muriel, Felisa, Sarah, Marie-Louise, Annick, Kate, Catherine). Tous sont amis, se connaissent bien ou apprennent à se connaître et s'entendent merveilleusement bien. Oui, mais la maison craque, cette maison qui recueille les confidences, les doutes pourrait disparaître ; chacun  fait alors un peu le point sur sa vie, sur ses amours. C'est une année entière qui commence par un hiver rigoureux qui sera propice aux changements, aux prises de résolutions.

Quel charmant roman ! Un moment de félicité dans ce monde de brutes. L'ambiance est joyeuse du début à la fin, c'est un roman qu'on lit le sourire aux lèvres. Jamais mièvre pourtant, plutôt positif ! Alors, on se prend à rêver de vivre dans une telle maison, où rien n'est source de conflit, où tout est débattu en groupe ou en simple tête-à-tête.

Sous couvert de légèreté, Francis Dannemark (qui, comme son nom l'indique est... belge), aborde des thèmes sérieux : l'amour, la mort, la solitude, la peur de vieillir, celle de finir seul(e), l'amitié (entre hommes et femmes notamment). Ces hommes et ces femmes sont à un tournant de leur vie et décident de s'arrêter un instant pour en faire un bilan, pour savoir s'ils continuent de la même manière ou s'ils changent un peu ou totalement.

Deux passages résument parfaitement ce livre : "Il songea à ce qu'un vieux libraire lui avait un jour expliqué : la poésie, ce sont des répétitions -des mots qui reviennent, des sons- et quelques variations ; une vie poétique, c'est la même chose : des rites, des habitudes, des gens et des saisons qui reviennent, avec quelques variations, bien sûr et des surprises..." (p.134/135) et "La solution n'est pas dans les objets." (p.183) Discours totalement à l'opposé des standards actuels : aujourd'hui où il est de bon ton de tout tester, de faire des expériences, de posséder.  L'avoir plus que l'être ! Ce livre est celui sur l'amitié qui dure, que rien n'use. Sur les relations entre des personnes.

Et puisqu'il y est beaucoup question de cinéma, de la même manière qu'on parle de film choral, je pourrais dire que c'est un roman choral, un roman de copains. Un film -ou plutôt deux- pourrait venir  à l'esprit immédiatement -l'auteur en parle d'ailleurs-, mis à part qu'il y est question d'hommes plus que de femmes : ce sont Un éléphant ça trompe énormément et Nous irons tous au paradis de Yves Robert. Même atmosphère, même sourire en voyant les personnages, même plaisir à les voir et même serrement à les quitter.

Parlons maintenant  de la forme. Construit en petits chapitres, ce roman peut se prendre et se poser rapidement : on lit un chapitre, on rit, on repose et on refait cela un petit moment plus tard. L'écriture est humoristique, simple et accessible. Tout est là pour faire passer un excellent moment au lecteur. Pari réussi pour moi. En plus, à la fin, il y a un rappel des principaux personnages rapidement décrits (fort utile lorsqu'on est perdu dans les prénoms) et une dizaine de pages répertoriant les films dont Jean-François parle, les livres et les sites utiles pour les amateurs de cinéma.

Pour conclure, un avertissement : ouvrir ce roman procure des sensations de joie et de bonheur. La maison, qui est le véritable personnage principal de ce roman est un hâvre de paix, une oasis de bonheur dans laquelle lenteur, rires, tendresse, gestes attentionnés, écoute des autres sont les maitres-mots.

Vous l'aurez compris, je ne suis absolument pas objectif et ce livre qui semble être une joyeuse plaisanterie pourrait bien être plus profond qu'il n'y paraît et drôle et bien écrit. Et en plus, il a un très joli et long titre.

 

challenge 1%

Un avis aussi enthousiaste ici.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

clovis simard 20/06/2013 13:22

LA VIE VÉRITABLE.fermaton.over-blog.com

sylire 14/09/2012 07:08

J'aime beaucoup cet auteur !

Yv 15/09/2012 10:15



Moi, je le découvre avec ce livre



Aliénor 13/09/2012 18:31

J'aime beaucoup ce type de films, j'ai donc des chances d'aimer ce livre. Je le note !

Yv 13/09/2012 19:48



bonne lecture alors



Theoma 12/09/2012 16:03

il est vrai que le titre est percutant !

Yv 12/09/2012 18:09



Et le livre excellent !



Corine 12/09/2012 13:55

J'ai lu et moi aussi, j'ai aimé (et pas seulement parce que je viens d'avoir 50 balais, juré!

Yv 12/09/2012 14:10



Et je le comprends d'autant mieux que je ne les ai pas encore (mais ça approche, aïe !)



clara 12/09/2012 08:00

Arghhhh, vendu!!!!

Yv 12/09/2012 14:10



Ah oui, désolé de tenter autant, mais bon, une petite tranche de rire, ça ne se refuse pas



Alex-Mot-à-Mots 11/09/2012 16:45

Quel roman enthousiasmant ! J'aime beaucoup le titre à ralonge également.

Yv 12/09/2012 14:09



Tout est bon dedans du titre jusqu'à la fin



Aifelle 11/09/2012 09:16

J'en avais entendu parler, sans trop faire attention, là je m'arrête et je note illico presto.

Yv 11/09/2012 09:34



Je trouve dommage qu'on ne parle pas plus de la littérature joyeuse et positive !



Jeanmi 11/09/2012 08:59

Enfin un blog littéraire de garçon, ça change. Ce n'est pas que je n'aime pas ceux des femmes, mais comme elles sont les seules à lire encore...

Yv 11/09/2012 09:34



Bienvenu en ce lieu masculin, mais je dois dire qu'il ne me déplait pas d'évoluer avec beaucoup de femmes. Je le fais déjà professionnellement et je rajoute une couche de plaisir si je puis
m'exprimer ainsi dans mes loisirs.


A bientôt



keisha 11/09/2012 07:47

Je suis emballée! Si je le vois, je le tente! Sûr qu'il a tout pour me plaire.

Yv 11/09/2012 08:56



certains bouquins mettent une pointe de joie dans une production pas toujours joyeuse. l'an dernier c'était pour moi Iphigénie Vanderbilt de Eric Deschodts (déjà chez R. Laffont. Cette année,
sans conteste, c'est ce livre au titre fabuleux de F. Dannemark !



Agathe 11/09/2012 07:15

Je le note!!

Yv 11/09/2012 08:54



Tu ne devrais pas être déçue.