Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

La formule préférée du professeur

yoko.jpgLa formule préférée du professeur, Yoko Ogawa, Actes sud, 2005 (traduit par Rose-Marie Makino-Fayolle)

Une jeune aide-ménagère est embauchée chez un professeur, chercheur en mathématiques, victime d'un accident dix-sept ans plus tôt qui lui a chamboulé la mémoire. Ses souvenirs s'arrêtent à 1975 et l'autonomie de sa mémoire ne dépasse pas 80 minutes. Petit à petit l'aide-ménagère parvient à créer du lien, le professeur lui demandant même d'amener son fils de 10 ans le soir après l'école. Une relation naît entre le vieil homme et l'enfant.

Voilà une situation assez originale pour attirer mon regard et le choisir dans la liste pour le club de lecture de la BM. Roman qui débute très bien, la rencontre entre la jeune femme et le vieux professeur est bien rendue. Elle, ne sachant pas encore comment faire avec cet homme qui ne la reconnaît pas d'une fois sur l'autre, et lui, posant toujours les mêmes questions de bienvenue, notamment celle-ci : "Quelle pointure faites-vous ?" (p.16). Pour lui, tout tourne autour des chiffres, sa vie et celles des autres. Il passe son temps à tenter de résoudre des problèmes de mathématiques sans se leurrer quant à leur utilité :

"Résoudre un problème dont la solution existe obligatoirement, c'est un peu comme faire avec un guide une randonnée en montagne vers un sommet que l'on voit. La vérité ultime des mathématiques se dissimule discrètement à l'insu de tous au bout d'un chemin qui n'en est pas un. En plus, il n'est pas sûr que cet endroit soit un sommet. Ce peut être une gorge entre deux falaises abruptes ou un fond de vallée." (p.53/54)

Yoka Ogawa réussit sur le début de son roman à rendre les mathématiques intéressantes voire poétiques. Et puis Root, le jeune garçon entre dans la maison du professeur et elles deviennent un moyen d'éducation, un but dans la vie (assez ténu au départ). La relation entre ces trois personnes si elle n'a rien de très original, est bien campée. On en voit bien l'évolution, les liens qui se tissent irrémédiablement. 

Néanmoins, et malgré ses énormes qualité, je dois bien dire que je reste un peu dubitatif ou perplexe. Le contexte après m'avoir charmé au début m'a déplu. Je n'ai rien contre les mathématiques (rien pour non plus !), mais elle prennent beaucoup de place. J'aurais pu passer outre ce contexte chiffré si un autre thème encore plus rébarbatif n'était venu s'y ajouter : le base-ball. Une addition (j'en suis resté à cette opération, c'est dire mon niveau) mathématiques + base-ball = ennui profond. Et là, je reste sobre et bien élevé, car sur mon petit papier glissé dans chacun des livres que je lis, pour y noter les pages qui me plaisent (ou non), j'ai marqué : "Ça me fait ch... !" Un cri du coeur (c'est une image, je ne pouvais pas élégamment écrire  "Un cri du colon !"). 

Décidément, la littérature asiatique, c'est pas mon truc. Vivement le prochain thème.

D'autres avis, tout plein tout plein et quasiment tous louangeurs voire dithyrambiques : Babelio.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

herisson08 01/01/2013 22:04

J'ai justement aimé cette place prépondérante des mathématiques... bon le base ball moins déjà...

Yv 02/01/2013 11:29



2 éléments en trop pour moi 



zazy 31/12/2012 16:14

Comme toi, je n'ai pas trop aimé ce livre trop de maths et de base-ball et de bons sentiments

Yv 31/12/2012 17:39



Les bons sentiments j'aurais encore pu en faire mon affaire, mais le reste...



Noukette 31/12/2012 00:39

Dubitative et perplexe... C'est exactement ce que j'ai ressenti quand je me suis essayée (en vain...) à cette auteure...

Yv 31/12/2012 17:39



Sans doute pas pour nous



Violette 30/12/2012 21:21

des maths!??? naaan, je ne pourrais pas! tu as beaucoup de courage ;-)

Yv 31/12/2012 17:38



Pas tant que cela, je ne suis pas allé au bout



Theoma 30/12/2012 19:12

moi non plus je n'accroche pas trop à la littérature asiatique, je m'ennuie souvent. Ce titre-là est dans ma lal depuis...

Yv 31/12/2012 17:38



Il risque d'y rester encore....



Alex-Mot-à-Mots 30/12/2012 18:43

Au moins, tu en tires une bonne conclusion...

Yv 31/12/2012 17:37



Peut-être pas définitive



keisha 30/12/2012 14:00

J'ai adoré les passages matheux (niveau collège, pas plus!) mais suis restée froide face au base ball, n'y comprends rien.

Yv 30/12/2012 14:05



Les maths ont fini par avoir ma peau associées au base-ball...



Le Papou 30/12/2012 13:37

C'est bien d'essayé. Si tu avais lu mon billet, tu aurais su. Mais il faut toujours se faire une idée par soi-même.
Bonne année Yv.

Le Papou

Yv 30/12/2012 13:44



Ah zut, j'aurais dû...



lasardine 30/12/2012 12:37

l'écriture m'avait beaucoup plu, les personnages, tout ça... mais les maths m'ont bloquée...

Yv 30/12/2012 13:44



Les maths et la base-ball...



Aifelle 30/12/2012 11:26

Contrairement à toi, j'ai aimé cette histoire, malgré les maths et le base-ball qui ne sont franchement pas ma tasse de thé. C'est le seul que j'ai lu de l'auteur jusqu'à présent.

Yv 30/12/2012 13:44



J'ai préféré L'annulaire de la même auteure