Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un mensonge sur mon père

Publié le par Yv

Un mensonge sur mon père, John Burnside, Métailié, 2009
John Burnside est un poète-écrivain écossais qui se livre ici à l'exercice de l'autobiographie. C'est lorsqu'il prend un auto-stoppeur et que celui-ci lui pose des questions que Burnside bloque et qu'il lui ment, comme l'a toujours fait son père. Ensuite, il déroule ce qu'il connait de l'enfance de son père : enfant trouvé, confié à plusieurs familles consécutivement, vaguement joueur de foot (?), puis militaire dans la RAF. Mais surtout alcoolique invétéré et ne voulant pas se soigner, préférant  faire vivre l'enfer à sa femme et ses deux enfants, dont le petit John. John Burnside a vécu dans les quartiers les plus pauvres des villes de Grande Bretagne les plus pauvres, son père travaillant comme aide-maçon ou encore ouvrier dans les mines. Il a été "le destinataire de la haine de soi paternelle sous la forme d'une violence furieuse et, pire, d'une humiliation mesquine et cruelle. Il a appris à mentir à son père, puis plus tard sur son père." (4ème de couverture)
Ce récit est dur, âpre, violent. On ne voit pas comment ce jeune homme pourra s'en sortir et cependant malgré une écriture sombre, noire on sait qu'il le fera puisqu'il écrit ce livre et d'autres avant. Burnside se livre sans complaisance, sans fioriture. On frémit de cette enfance et de cette adolescence ruinées par son père. Et pourtant, malgré tout ce qu'il a enduré, on sent une petite lueur d'espoir. L'auteur, des années après, a envie de pardonner.  Pardonner, mais ne pas effacer. Texte très fort s'il en est. Pour finir mon billet, voici les dernières lignes de la quatrième de couverture, qui peuvent résumer mon sentiment après la lecture de ce livre : "Poussant le langage à ses limites, voici un texte inoubliable sur deux hommes perdus : le père et le fils. Sur la façon de pardonner sans rien oublier."
Dernière minute : le livre de Burnside va recevoir le Prix Littéraire Européen Madeleine Zepter 2009

Commenter cet article

sebastien L 14/07/2009 22:46

J'ai justement fait l'acquisition de ce livre, le thème me parlait. Il m'a l'air d'être exigeant avec le lecteur, et cela ne peut pas faire de mal de temps en temps (surtout après avoir lu le dernier Schmitt :) )
A bientot!

Yv 15/07/2009 15:38


Je te laisse la responsabilit de tes propos sur Schmidt : je ne l'ai pas lu et ne le ferai sans doute pas. Quant au livre de Burnside, il est exigeant, c'est vrai et assez dur.


Aliénor 15/06/2009 10:16

Du même auteur, je te conseille "la maison muette". Dur également.

Yv 15/06/2009 13:53


Merci du conseil. Je ne connaissais pas du tout cet auteur. lorsquel'on lit ce qu'il a vécu, on peut comprendre sa noirceur.