Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pour mon plaisir et ma délectation charnelle

Publié le par Yv

Pour mon plaisir et ma délectation charnelle, Pierre Conmbescot, Grasset, 2009

"Dans le tumulte de la guerre de Cent Ans, princes et ducs trahissent et s’assassinent pour la couronne de Charles VI, frappé de démence. Gilles de Rais, l’un des plus sombres criminels de l’Histoire, vient au monde. Compagnon d’armes de Jeanne d’Arc qu’il révère, guerrier furieux, adepte de la magie noire mais fervent chrétien, mélomane, immensément riche, prodigue jusqu’à la démesure, l’homme qui inspirera Barbe bleue est aussi parmi les plus puissants du royaume."

(4ème de couverture)

Ma première réflexion fut de me dire : "quel beau titre !" Ensuite, dans ce livre consacré à Gilles de Rais, de son enfance à sa mort, j'ai appris qu'il avait prononcé cette phrase pendant son procès, en réponse à ses juges qui lui demandaient les raisons de sa folie sanguinaire (viols, meurtres d'enfants). Après cette révélation, le titre résonne différemment.

Pierre Combescot écrit formidablement bien, n'élude rien du parcours de Gilles de Rais (même si son livre aurait pu être un pavé, tellement il y a à dire sur cet homme). La première partie du livre est assez confuse pour moi qui ne suis pas spécialiste de la période en question (fin 14° et début 15° siècles). Toutes les alliances et les mésalliances, les ententes et les divisions des Seigneurs. Beaucoup de noms propres dont certains se ressemblent. Il y a de quoi s'y perdre. 
La seconde partie, beaucoup plus centrée sur Gilles de Rais est plus intéressante. Plus horrible aussi. Ecriture nerveuse qui sied au personnage et à ses perversions. Ceci étant, je ne suis pas complètement convaincu par ce livre. La sensation d'être un peu perdu dès le début ne m'a pas permis de l'apprécier à sa juste valeur, me semble-t-il.

Commenter cet article

Alex-Couassous 29/04/2009 19:18

Un livre qui n'était donc pas pour ton plaisir et ta délectation charnelle...

Yv 29/04/2009 19:41


Disons que le plaisir et la délectation charnelle de cette manière, je passe tous mes tours...


Ys 29/04/2009 15:51

M'a bien plus... je l'aurais même voulu un peu plus long, pour plus d'explications historiques peut-être...

Yv 29/04/2009 19:40


Peut-être que la densité oblige à une certaine confusion des noms et situations que la longueur aurait pu éviter


Hathaway 28/04/2009 19:42

L'explication du titre vient de me refroidir... Je me laisserai quand même bien tenter... Par curiosité. Il va donc falloir que je me le procure (encore un !)

Yv 28/04/2009 19:50


La lecture vaut le coup, ne serait-ce que pour l'écriture de Combescot. ce qui m'a gêné, c'est juste l'accumulation des noms propres, qui m'ont perdu.