Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le neutrino de Majorana

Publié le par Yv

Le neutrino de Majorana, Nils Barrellon, Jigal polar, 2019...,

Italie, années 1920/1930, Ettore Majorana, jeune physicien très doué partage sa vie entre la physique et Emilia, une jeune argentine dont il st fou amoureux. Ses travaux, fulgurants, souffrent de sa volonté de rester discret, de travailler et encore travailler plutôt que de se faire connaître.

Début du siècle suivant, le corps de Sabrina Marco, chercheuse au CERN, le plus grand accélérateur de particules au monde, est retrouvé sur la frontière franco-suisse. C'est le lieutenant Loïc Boudier et l'adjudant Didier Neaume qui sont chargés de l'enquête, bientôt rejoints par Mark Zellweger, de la police suisse. La collaboration devra fonctionner parfaitement pour résoudre ce meurtre d'une femme sans aucun problème.

Si comme moi, la science et plus particulièrement la physique -d'autant plus lorsqu'elle est quantique- "ça vous en touche une sans faire bouger l'autre", pour reprendre une expression attribuée à un ex devenu quasi saint à peine son récent trépas annoncé -la mémoire humaine est courte-, ou pour user d'une phrase que l'adjudant Neaume n'aurait pas reniée, eh bien, sachez que quelques pages vous fatigueront voire vous escagasseront, mais sachez également que Loïc Boudier qui pourtant mène l'enquête n'y entrave pas plus que vous et moi et que ça ne l'empêche pas de bosser. Exceptées ces-dites pages, le polar est très bon et le titre, hautement scientifique, est admirable.

Nils Barrellon mêle habilement, la vraie histoire d'Ettore Majorana et de ses découvertes avec son intrigue du XXI° siècle. Si bien qu'on ne sait plus ce qui est de la réalité ou de la fiction, sauf pour ceux qui connaîtraient sur le bout des doigts la vie de Majorana, ce qui n'est pas mon cas, puisque je le découvre ici. Maintenant, je vais pouvoir briller en société en parlant de ce scientifique, mais bon si je tombe sur un féru des particules, mes limites se montreront bien vite. Je rigole, je rigole, mais j'aime bien les polars qui m'apprennent des trucs, et c'est le cas avec celui-ci. L'enquête de Boudier et Zellweger est plutôt tranquille : ils amassent les indices, les doutes et les intuitions méthodiquement avant de resserrer leurs recherches. La fin s'anime nettement, mais je n'en dirai pas plus. Amateurs de thrillers où ça défouraille de partout ou de ceux qui dégoulinent d'hémoglobine, passez votre chemin, les flics d'ici prennent leur temps pour mieux nous faire profiter de la science de Majorana et de la science moderne du CERN. Un polar dans le monde de la physique, il ne me semble pas que ce soit très courant, je n'irai pas jusqu'à dire que Nils Barrellon est un électron libre, parce que ce serait trop facile, n'est-il pas ?

Commenter cet article

manou 15/11/2019 07:43

Tiens tiens voilà un polar à offrir à un fan de physique...quelle bonne idée ! Comme toi je ne connais pas du tout ce scientifique et j'aime aussi apprendre en lisant des polars ou autres d'ailleurs. Merci pour cette découverte

Yv 15/11/2019 15:04

c'est un contexte tout à fait original pour moi.