Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ça coince ! (50)

Publié le par Yv

Vengeances tardives, Francis Schull, City, 2019..

Léopoldine, postière d'un village alsacien et bigote notoire et assidue, découvre un matin, dans le confessionnal, le corps de Joseph Weberlé, viticulteur et adjoint au maire, une personnalité importante de la région. Doutant des qualités d'enquêteurs des gendarmes locaux, elle décide de mener sa propre enquête et elle a des atouts pour cela : postière, elle connaît tout le monde et dans les détails ; amatrice de polar, elle se voit en Miss Marple.

J'avais besoin de légèreté, donc lorsque j'ai vu la première et la quatrième de couverture, je me suis pensé que c'était le livre du moment pour ma pomme. Mais que nenni ! Certes la légèreté est là, mais l'humour moins -ou pas le mien- et ce qui se veut une comédie policière tourne pour moi assez vite à l'ennui. Pourtant Francis Schull a le sens de la formule et parfois, certaines phrases m'ont fait sourire. Trop peu, il faudrait donner du rythme à tout ça. A l'instar d'une Rita Falk, sa voisine allemande avec ses Choucroute maudite et Bretzel blues.

Les brumes de Lisbonne, Peter Brooklyn, City, 2019.

L'inspecteur Pereira, quarante-cinq ans, vit toujours chez sa mère, ce qui n'est pas rare à Lisbonne. Un matin, il est réveillé car le banquier Ornelas, bon père de famille, membre du Domus Christi, gendre d'un personnage très influent au pays, est retrouvé mort, chez son amant, le docteur Parente. Alors que Pereira veut fouiller un peu, on lui demande en haut lieu de classer l'affaire comme crime passionnel.

Pas mal sur le papier et décevant à la lecture. On a l'impression de collage de paragraphes les uns après les autres, de dialogues faibles et peu crédibles, et d'apports culturels, historiques, géographiques posés là comme des articles de wikipedia sans liaison, sans subtilité. Pour résumer, la lecture ne m'est pas agréable, ce qui, pour moi est rédhibitoire. Je préfère une histoire faible bien écrite à une histoire forte -encore que pour ce roman, je ne pourrais pas le confirmer, j’abandonne avant la fin- mal construite et mal écrite.

Commenter cet article

Mimi 26/10/2019 17:42

Et bien ma PAL te dit merci ! Tu vois, on peut quand même positiver !

Yv 27/10/2019 08:46

Il faut, ces livres seront pour d'autres lecteurs à qui ils plairont sûrement

Alex-Mot-à-Mots 26/10/2019 12:04

Merci pour ces déconseils.

Yv 26/10/2019 15:23

Je t'en prie, c'est un plaisir que de rendre service