Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Premier amour

Publié le par Yv

Premier amour, Samuel Beckett, Minuit, 1970.....

Un homme, le narrateur, se promène dans un cimetière, celui dans lequel est enterré son père. Il soliloque sur le sens de la vie, de la mort, sur les promenades dans les cimetières. Puis, il trouve un banc. Un banc bien calé entre deux arbres, adossé à un monceau de terre et face à un canal. Autant dire la tranquillité même, celle que recherche l'homme. Il s'allonge, mais bientôt une femme lui demande de faire de la place. C'est la première rencontre avec Lulu.

C'est l'une de mes premières rencontres avec Beckett. Il me semble avoir lu l'un de ses livres, il y a longtemps, et puis plus rien, une petit crainte de me confronter avec une œuvre dont j'ai entendu dire partout le plus grand bien ? Je (re)commence donc avec cette nouvelle ou ce court roman publié en 1970 chez Minuit et écrit en 1945. Tout m'y plait : le style, l'absurde, le manque quasi total d'action, la lenteur, l'ambiance. C'est un genre qui peut déplaire voire rebuter surtout de nos jours où tout va vite, très vite, trop vite. 

Je ne ferai pas de grandes phrases, je préfère citer Beckett dans l'une de celles que j'ai notées dans ce livre : "Je me rappelle seulement qu'il y était question de citronniers, ou d'orangers, je ne sais plus lesquels, et pour moi c'est un succès, d'avoir retenu qu'il y était question de citronniers, ou d'orangers, car des autres chansons que j'ai entendues dans ma vie, et j'en ai entendu, car il est matériellement impossible on dirait de vivre, même comme je vivais moi, sans entendre chanter à moins d'être sourd, je n'ai rien retenu du tout, pas un mot, pas une note, ou si peu de mots, si peu de notes, que, que quoi, que rien, cette phrase a assez duré." (p.34/35) Que voudriez-vous que j'ajoute après cela ? Rien, si ce n'est que je vais retourner vite à la bibliothèque fureter à la lettre B comme Beckett.

Commenter cet article

manou 24/01/2019 08:31

Un classique que j'ai lu évidemment comme beaucoup d'autres écrits de Beckett...j'ai eu mon moment aussi et il faudrait maintenant que je le relise, je redécouvrirai forcément autre chose...Merci pour ton ressenti

Yv 24/01/2019 18:46

Je crois que de temps en temps, j'irai fureter dans les rayons de la bibliothèque au rayon Beckett

krol 22/01/2019 18:16

Jamais lu Beckett...

Yv 23/01/2019 14:30

Chose faite pour moi désormais.

Mimi 22/01/2019 08:46

Une histoire triste qui ne m’a pas interpellée, une histoire à sens unique.

Yv 22/01/2019 17:33

c'est vrai, c'est totalement à sens unique. Ce qui m'a plu, c'est se style, l'écriture, l'asurde