Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Article 353 du code pénal

Article 353 du code pénal, Tanguy Viel, Minuit, 2017....,

Martial Kermeur est entendu par un juge. C'est à lui qu'il raconte son histoire, celle qui l'a mené jusqu'à passer par dessus bord, en pleine mer, Antoine Lazenec, promoteur véreux et escroc avéré. Après son geste, Martial rentre tranquillement chez lui, il est arrêté par la police et emmené devant ce juge. C'est alors qu'il raconte l'escroquerie de Lazenec et les conséquences d'icelle sur toute la presqu'île et sur chacun des habitants.

Édité chez Minuit, comme les autres ouvrages de Tanguy Viel, ce livre pourrait être classé dans les romans policiers ou noirs. Quasi huis-clos entre le juge et l'assassin mis à part les retours sur l'affaire Kermeur/Lazenec. Tanguy Viel use des codes du polars en ménageant ses effets et du suspense quant au devenir de Kermeur et aux diverses actions des uns et des autres jusqu'à l'acte ultime. Et puis, surtout, le romancier en profite pour parler de la Bretagne qui lui est si chère, de cette presqu'île que Lazenec veut défigurer par un programme immobilier ravageur mais de bon rapport financier et prometteur de tourisme et donc d'argent pour les habitants. Et pourtant, malgré le temps pas toujours beau : "Je crois que c'est à ce moment-là qu'il a commencé à pleuvoir un peu, une bruine sans vent qui ne fait pas de bruit quand elle touche le sol et même enveloppe l'air d'une sorte de douceur étrange à force de pénétrer la matière et comme la faisant taire." (p.11/12), mais si joliment décrit qu'on a presque envie de se promener sous cette pluie, elle est belle sa région. Les Bretons sont taiseux, introvertis, durs au mal et sensibles, Martial Kermeur est un bon résumé de tout cela, il saura se confier au juge comme sans doute jamais il ne l'a fait auparavant à qui que ce soit. Les personnages de Tanguy Viel sont présents, profonds, c'est une des forces de ses romans, car même lorsqu'il raconte une histoire mainte fois arrivée, il est passionnant par ses descriptions des âmes et des rapports humains. Il ne décrit pas des personnes lisses et sans intérêt, non Kermeur, comme ses compatriotes est rugueux, complexe, un type lambda mais qui s'est beaucoup questionné et continue de le faire tout en se livrant.

L'autre grande force de Tanguy Viel, qui me saisit et me ravit à chaque fois, c'est son écriture : de longues phrases très ponctuées, qui, parfois, peuvent véhiculer plusieurs idées, sans que le lecteur ne se perde. C'est un petit exercice de départ que de se mettre en bouche sa manière d'écrire et donc de le lire, mais une fois parti, tout roule et impossible de passer tel ou tel mot, d'abord pour le sens bien sûr, mais aussi et surtout pour le plaisir de lecture. Un second extrait pour justifier mon propos, Kermeur y parle de Lazenec et de sa technique pour soutirer de l'argent aux plus récalcitrants, tout y est dit en finesse et élégance :

"Et puis quoi, vous croyez que j'aurais cédé si facilement ? Bien sûr que non. Après ça, au contraire, il a laissé le temps s'écouler ce qu'il fallait, les jours s'entasser par-dessus les phrases pour les faire s'oublier et pire encore, faire s'oublier qu'elles pourraient avoir un lien entre elles -quand j'y pense, c'est seulement aujourd'hui, devant vous, quand je rassemble mes souvenirs, c'est seulement aujourd'hui que je soulève le voile qu'il a su déposer et distendre assez pour éparpiller les morceaux dessous." (p.67/68)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Liliba 03/07/2017 12:59

Décidément, je veux lire ce bouquin !

Yv 04/07/2017 19:04

Inévitable !

Alex-Mot-à-Mots 01/07/2017 17:33

Une lecture âpre que j'ai appréciée. Et puis quelle fin.

Yv 04/07/2017 19:03

et oui, et qui pourtant fait parler

Violette 30/06/2017 10:05

j'avais déjà noté, ça devient une urgence là :))

Yv 30/06/2017 18:07

Exact.

krol 29/06/2017 21:52

Bah moi je l'aime bien cette fin et m'en fous qu'elle soit peu crédible et je l'adore cet auteur et son écriture hum !!!!

Yv 30/06/2017 08:40

Tout pareil pour moi

Sandrine 29/06/2017 06:03

Je n'ai jamais lu Tanguy Viel... ça doit être à cause de mon vieil antagoniste avec la Bretagne :-)

Yv 29/06/2017 07:58

Tu sais que ce n'est pas bon de dire ça sur un blog ? il y a pas mal de Bretons qui me lisent ;)

zazy 28/06/2017 23:14

Toujours pas lu et toujours autant envie de le lire

Noukette 28/06/2017 22:12

Toujours pas lu cet auteur et ça me titille drôlement...!

Yv 28/06/2017 22:47

j'espère bien que ça te titille, il faut que tu fasses l'essai

Itzamna 28/06/2017 21:55

Ce titre est l'un des 4 retenus par l'édition 2016/17 du club de lecteurs de la Librairie L&M. Si j'ai bien aimé l'ambiance de ce livre et le portrait qui nous est tracé de la Bretagne et de ses habitants, si j'ai apprécié la langue, si originale et si poignante, j'ai néanmoins trouvé quelques longueurs à ce récit et, surtout, un dénouement peu réaliste de mon point de vue... (sujet de débat avec les membres du groupe).

Yv 28/06/2017 22:46

Je suis un peu d'accord avec toi sur le dénouement, mais on est dans un roman et tout y est permis, même une fin qui semble irréelle. tout le reste est excellent et finalement je l'aime bien cette fin...

cathe 28/06/2017 15:44

Trois derniers articles lus.... trois titres de notés !! Bonne pioche / pêche :-)

keisha 28/06/2017 07:37

Aaaaah je me doutais bien que le breton te plairait (t'inquiète, je suis fan aussi). Sais tu qu'il habite dans ma région?

Yv 28/06/2017 15:08

Ah non, je ne savais pas, le Breton s'est exilé alors