Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Osez... 20 histoires d'amour et de sexe

Publié le par Yv

Osez... 20 histoires d'amour et de sexe, Éd. La Musardine, 2013

Recueil de nouvelles qui ont toutes en commun, comme le titre l'indique, l'amour et le sexe et la Saint Valentin. La fête des amoureux est le déclencheur de toutes ces histoires, le point de départ des ébats des uns et des autres.

Comme tout recueil de nouvelles, il est assez inégal, mais point inintéressant. Certaines sont coquines, d'autres plus franchement sexuelles, mais même si c'est le thème principal du livre, elles ont toutes un contexte qui fait -ou pas- la différence. Je ne vais pas vous jouer les vierges effarouchées et vous dire que le contexte est ce qui est le plus important des histoires : je faisais ça il y a longtemps, j'achetais la revue Newlook, uniquement pour ses reportages et bien sûr pas pour ses filles (très) dénudées (que celui -ou celle- qui n'a jamais pareillement pêché me jette un commentaire vachard...).

Prenons par exemple la première nouvelle, d'Octavie Delvaux, Ça chauffe en cuisine, les scènes de sexe ne m'ont pas plu du tout, le SM c'est pas mon truc et la bougie dans le fondement non plus ! Pour moi, la bougie, ça sert à éclairer. En plus, si elle casse, ça ne doit pas être facile à aller récupérer, quoiqu'avec la mèche... Mais la fin de la nouvelle est bien vue et donne une certaine humanité à la femme dominatrice.

- Le vol d'Icare (Frida Ebneter) : romantisme et érotisme, un peu stéréotypée, mais pas mal

- Les amours de Malaville (Anne de Bonbecque) : les tribulations plutôt joyeuses d'un couple en goguette dans la campagne française : humour en sus (si je puis m'exprimer ainsi)

- Fraises alla puttanesca (Julie Derussy) : comment une femme qui ne sait pas cuisiner sait recevoir son amant avec un dessert inédit. Léger et drôle et appétissant.

- Mon cadeau (Vincent Rieussec) : les mésaventures d'un patron de bar de nuit. L'auteur flirte là avec le roman noir dans un milieu propice aux débordements sexuels.

- A une lectrice (Julie Derussy) : je n'aime point trop le genre épistolaire, mais cette lettre est romantique, enflammée, très soft (la nouvelle la moins torride)

- Imprévu (Clarissa Rivière) : une rencontre à l'aéroport lors d'une grève de quelques jours va bouleverser Sophie et Jean. Moi, j'ai pris l'avion pour la première fois récemment, mais il n'y avait pas grève, et puis, de toutes façons, on était en famille, alors...

- Le train de nuit (Frida Ebneter) : un train, un wagon couchette, une nuit.

Voilà pour les nouvelles qui ont ma préférence. D'autres me sont plus difficiles d'accès, souvent par des scènes de sexe qui me laissent de glace. Profanation est cousue de fautes (un coup le héros se prénomme Julien, puis devient Romuald, pour ensuite préférer à nouveau Julien, puis encore Romuald.) La dernière (Daniel Nguyen) m'a totalement déprimé et fait rire (jaune) : un couple se voit pour une nuit torride. Surhomme, ou dopé ? Je n'ai pas compté leurs passages à l'acte, mais il y a de quoi me filer des complexes ! Bon, d'abord, une nuit blanche à mon âge, on récupère moins bien qu'à vingt ans. Mais une nuit blanche passée à des jeux érotiques, à des rapports divers et variés et nombreux, je frise l'attaque cardiaque et le priapisme ! Saint Viagra priez pour nous !

Finalement, une bonne surprise que ce recueil de nouvelles érotiques qui tourne autour de la Saint Valentin et de l'amour. Pimentons un peu nos lectures, mais attention ce n'est pas un guide, encore une fois, la bougie, moi, je la préfère dans un bougeoir !

Commenter cet article
A
En tout cas, tu m'as bien fait rire !
Répondre
Y


C'est toujours ça de pris...



U
Ben oui je sais ! cte honte ! CTE HONTE !!! ;-)
Répondre
Y


Je m'en suis remis avec les années


 



U
Et ???
Répondre
Y


ce qui prouve que tou(te)s les autres ont acheté des bouquins cochons sous prétexte de lire les articles de fond



U
Alors il ne me tente pas du tout !
Pour le commentaire vachard...je peux...ben oui tout le monde n'est pas un dépravé comme certains !!! Voilà c'est fait ! ;-)
Ah et drôle ce post !
Répondre
Y


Remarque quand même que tu es la première et la seule à mettre une comm' vachard...



A
Et ton latin, alors ! Nous sommes en plein "Habemus papam" et pas une petite citation latine, rien.....
Répondre
Y


Oui, mais franchement déçu, je pensais avoir le job. Peut-être dans trente ans, j'arriverai au bon âge ?



Z
ça peut se lire, mais j'en ai un autre dans ma LAL, sans oublier mes classiques du genre !
Répondre
Y


La collection est riche et la productiondu genre également



L
Petit coquin, va !
Répondre
Y


Oh !



K
Grâce à (à cause de?) toi c'est la honte totale sur mon lieu de travail : en effet j'ai ouvert (ou tenté d'ouvrir) ton billet mais annonce, niet, car interdit, rien à voir avec le pédagogique,
etc!!! Cela m'apprendra! Le pare feu au boulot a l'air de fonctionner, mais j'espère ne pas être fichée. Si on ne peut plus consulter les blogs littéraires, maintenant... ^_^
Répondre
Y


Ben, oui, c'est bien ce que je disais, toutes les excuses sont bonnes...



C
Et Mme Yv...:)?
Répondre
Y


Franchement ? Elle aime moins !



G
Moui... Pour le torride, je repasserai ce soir. Là, je ne suis pas bien réveillée encore!
Répondre
Y


Ça peut peut-être aider au réveil, non ?



H
Il m'attend sagement sur ma table de nuit... J'aime assez cette collection, car parmi toutes ces nouvelles, on en trouve forcément une à son goût. Et on est forcément aussi choqué par une autre (je
plussois pour la bougie, qu'elle reste au bougeoir...)
Répondre
Y


Sagement, sagement ? Heureusement qu'on a l'électricité et qu'on ne lit plus à la bougie !