Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Marcel Proust roi du Kung-Fu

Publié le par Yv

Marcel Proust roi du Kung-Fu, Marc Lefrançois, Éd. Portaparole, 2011

Élodie a une passion pour Marcel Proust. Paul a une passion pour le Kung-Fu et Bruce Lee. Ils sont tous les deux professeurs. Elle de lettres. Lui de sport. Ils s'aiment. Leurs passions aux antipodes sont-elles compatibles, solubles dans leur vie de couple ?

Deux êtres si différents peuvent-ils s'aimer, construire leur vie ensemble, ou bien la vie se résume-t-elle à ce fameux adage : "qui se ressemble s'assemble" ? Sur ces questionnements, Marc Lefrançois construit son court roman. Ce qui est bien c'est  qu'il évite la posture facile de l'écrivain pour qui, bien sûr Marcel est plus fort que Bruce. Peut-être parce que d'après sa courte biographie, sur le rabat de première de couverture, il est écrit que M. Lefrançois a été prof de lettres et qu'il est un spécialiste d'un art martial japonais, le Taido ? En fait, Marcel tout autant que Bruce, ou Élodie tout autant que Paul se font gentiment railler. Car ce roman est drôle, écrit sur un ton léger même s'il aborde finalement des questions essentielles sur la vie en couple, la vie en société, l'écoute de l'autre, la tolérance, et caetera, et caetera

La vie de couple n'est point aisée tous les jours (croyez-moi, je suis marié depuis pfff..., quelques années) et si les centres d'intérêts sont opposés, elle doit être un sport quotidien : "A ces moments, Élodie et Paul devait avoir la même pensée : "Il y a des couples qui durent toute leur vie. Comment faisaient-ils ? Peut-être mouraient-ils plus tôt que les autres ?" (p.38) Réflexion pas totalement dénuée de fond puisque jadis, nos aïeux se mariaient et ça durait jusqu'au bout, mais leur espérance de vie était moindre que la nôtre qui continue d'augmenter de trois mois par an : donc quand on prend une année on ne se rapproche de la fin que de 9 mois (dixit je ne sais plus quel expert sur le plateau de F. Tadéi, un soir) !

Personnellement -puisque c'est mon blog je peux parler de moi- je ne suis fan ni de l'un ni de l'autre ; Marcel, je l'ai lu un peu, ai calé beaucoup, ai aimé ce fabuleux passage de la madeleine mais ne suis pas vraiment allé au-delà malgré plusieurs tentatives, mais peut-être sur mes vieux jours... Bruce, j'ai vu des films une fois peut être deux (il faut bien avouer que l'effort est moindre que pour lire une seule fois un tome de La recherche du temps perdu), n'ai pas lu de livre de lui : "Il est vrai que Bruce Lee avait moins écrit que Marcel Proust. Néanmoins, il y avait quand même son livre sur le Jeet kune Dao, l'art martial qu'il avait inventé et son monumental Pensées percutantes ou la sagesse du combattant philosophe." (p.29)

Un roman qui traînait chez moi depuis un moment et dont le titre me faisait de l’œil. J'ai fait du rangement ai réduit considérablement ce que beaucoup appellent une PAL (Pile A Lire, j'ai mis du temps à comprendre ce que cet acronyme signifiait, la blogosphère en est pleine et souvent je n'y entrave rien, celui-ci au moins je l'ai retenu. Et encore je ne vous parle pas des flux RSS, des CSS que je vois fleurir un peu partout et dont je ne sais rien : je sais juste publier un article, le mettre en page et y coller une photo, le reste, je patauge.)

Pouf, pouf, je m'égare, revenons à Marcel et Bruce réunis dans un roman au ton léger qui ne l'est pas tant que cela même s'il ne se prend pas au sérieux. Suis-je bien clair ?

Marc Lefrançois est écrivain et aussi blogueur : ici

Commenter cet article
K
Je vais souvent sur le site de Marc Lefrançois dont j'apprécie les articles. En revanche, je n'ai jamais osé lire un de ses livres par crainte (stupide ?) d'être déçue...
Répondre
Y


J'avais un peu reculé pour les mêmes raisons, comme quoi, parfois il faut franchir le aps



Z
ça me changera du taï so !!! je note.
Au fait 40 années de mariage cet été avec peu de loisirs en commun, mais, voilà !!!
Répondre
Y


Ouah, félicitations !



L
Un couple de profs !!!! Pfff quelle drole d'idée ! C'est viable un machin pareil ;-)
Répondre
Y


Il paraît que ça existe



C
Je suis comme Asphodèle...
Répondre
Y


Eh bien pareil, bonne future lecture



K
Ton billet donne envie de lire ce roman... si ce n'est pas "trop" léger, pourquoi pas ?
Répondre
Y


Non, ce n'est pas mal du tout



M
Ah, j'ai bien fait de passer par là! En fait, ce petit roman est mon préféré! Sans doute parce que j'y ai mis beaucoup du mien et qu'on retrouve deux passions qui m'ont considérablement enrichi...
Aujourd'hui, alors que je viens d'avoir quarante ans et que c'est peut-être la journée des bilans, je continue mon chemin avec Proust, que j'aime toujours autant, en revanche j'ai quelque peu
laissé tomber les arts martiaux... en tout cas, merci pour ta critique!
Répondre
Y


J'ai hésité à t'envoyer le lien et puis, je me suis dit que ça faisait un peu trop "regarde j'ai lu ton livre et j'ai aimé", alors, j'ai laissé le hasard faire son travail... Merci du passage



A
Je n'avais pas fait le rapporchement avec le blogueur.
Répondre
Y


heureusement que je suis là



A
OO !!! Dans ce cas je note...
Répondre
Y


bonne lecture



A
Je connais Marc Lefrançois "de vue", effectivement il passe de temps à autre sur les blogs ! Mais tu ne nous dis pas si tu as aimé ou pas ? Je dois dire que Proust et le kung-fu ne m'attirant ni
l'un ni l'autre, ben euh... voilà ! :)
Répondre
Y


Oui, j'ai aimé, pour les raisons que donne Gwenaelle dans le comm' précédent



G
Le Marcel de la couverture a l'air de s'être mal remis de sa séance de kung-fu! ;-) Un roman qui a l'air parfait pour passer un bon moment, sans se prendre la tête mais sans que ce soit creux non
plus.
Répondre
Y


C'est exactement cela



K
Un auteur dont je possède un livre dédicacé (salon du livre 2009, pas lu) et ai pris une photo en pleine action au dit salon (action kung fu ou assimilé d'ailleurs)
Répondre
Y


Je le connaissais pour passer de temsp en temps sur son blog et lui sur le mien, voilà que je l'ai lu et apprécié