Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Machine à mots

Publié le par Yv

Piqué chez Sylire, mais venant de chez Gwénaëlle, plusieurs bloggeurs(euses) ont cédé à ce petit jeu d'écriture. Il suffit de prendre les titres des derniers livres chroniqués et de faire une histoire les incluant. Un peu de "triche" pour ma part, puisque certains titres ne sont pas dans les 10 derniers, mais dans les 12 ou 15, et j'avoue même un titre d'un livre lu, mais billet à venir. Mais, bon, j'ai une excuse, j'ai mis douze titres (titres en italique et en gras). Voici mon oeuvre :

Repris de justice, libéré de La cellule de Zarkane, je me faisais une joie de revoir ma douce Lila, Lila… Mais, la drôlesse, Une femme allemande, avait profité de mon incarcération pour vivre L’amour à Versailles avec Un ami parfait, célèbre origamiste dont la dernière œuvre, Le papillon de papier, était exposée dans le plus grand musée de Berlin, La ville insoumise.

Je louais alors une voiture pour rejoindre les deux amants dans les jardins du château de Louis XIV ; sur l’autoroute, La remorque vint à se détacher. La maréchaussée, contrairement à sa réputation, arriva rapidement sur les lieux. L’agent me demanda mes papiers, que j’avais fort malencontreusement oubliés. Il me demanda alors mon identité. Je lui répondis :

« - Je suis l’ami du neveu de la fille de l’ami intime du fils du voisin de Paul Cézanne.

- De qui ? »

Comprenant avoir affaire avec un amoureux des arts, je lui rétorquai, histoire de l’embrouiller un peu plus :

- Paul Cézanne. Mon frère et son frère sont cousins. »

 Ne voulant pas me retarder, sûrement, il me laissa partir, mais sans la remorque passée en pertes et profits. Arrivé dans les jardins, je ne vis que deux personnes promenant leurs chiens. Canidés qui se livrèrent subitement à des actes que ma pudeur et la morale m’empêchent de révéler ici. Leurs maîtres respectifs les séparèrent en leur criant dessus :

- « Ici, spinoza !

- Aux pieds, Hegel ! »

Tiens me dis-je benoîtement : "Spinoza encule Hegel" (ça y est je l’ai quand même dit !).

Toujours est-il que je ne trouvai point les deux tourtereaux. Désappointé, déçu, je décidai de rentrer à Paris tirer une croix sur ma douloureuse histoire d'amour.

Rentré chez moi, consultant les mails énamourés que m’avait laissé mon ex-fiancée, je cliquai dans la rubrique «Voulez-vous effacer/archiver ces messages ? », puis dans l’onglet «archiver». On ne sait jamais…

Commenter cet article
A

Ca y est, je m'y suis risquée !


Répondre
Y


Allons voir cette oeuvre !



A

Voilà un petit jeu qui me plaît bien !


Répondre
Y


Je ne suis pas très porté sur les tags et autres jeux qui pullulent sur les blogs, mais j'avoue que celui-ci m'a bien plu.



A

Un coup de frais, sauf à la fin!! mais c'est bien une histoire de chiens, et c'est fort bien trouvé! (il faut que je me renseigne sur ton titre à rallonge il m'intrigue!!)


Répondre
Y


Il leur en faudrait un peu de frais à ces deux philosophes canidés. Quant au titre à rallonge, tu as le lien sur le nom de l'auteur : Serge Valetti



N

Ah et bien franchement bravo !!!


Répondre
Y


Merci, je me sens rougir.



S

Super ! Je dois dire que j'avais eu à caser ton avant dernier titre dans mon histoire d'épaule cassée, j'aurais ramé :-)))


Répondre
Y


Je comprends ta difficulté: moi-même cette idée, m'est venue au fur et à mesure de l'avancée de mes travaux.



C

C'est chaud chez toi aussi !! hihihi :-D !!


Répondre
Y


Oui, mais moi ce ne sont "que" des animaux, ça reste correct ;)



C

Dur à placer : Spinoza encule Hegel ....mais mission accomplie !


Répondre
Y


Pas évident, mais Je suis l'ami du neveu de la fille... n'est aps très évident non plus.



A

Depuis dimanche j'admire tous ces petits billets. Chapeau pour l'imagination et les titres casés !


Répondre
Y


Il y en a qui ne sont pas très faciles à placer, mais c'est ça qui est marrant.



S

Trop drôle l'histoire des chiens ! BRAVO !


Répondre
Y


Et ce n'est pas du vécu, je n'ai pas de chien. Mais quelle imagination !



M

Très drôle! J'ai bien ri à la fin! Je ne m'attendais pas du tout à ça! C'est un vrai roman! Bravo! :)


Répondre
Y


Merci bien. Un tout petit petit roman !



B

bravo, quelle créativité ce n'était pas gagné d'avance


Répondre
Y


Exercice assez marrant à vrai dire.