Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les orpailleurs

Publié le par Yv

Les orpailleurs, Thierry Jonquet, Gallimard, 1993
Un cadavre en décomposition est retrouvé dans une soupente destinée à la démolition. Un cadavre de femme avec la main droite tranchée. Très peu d'indices : seul un pendentif en main de fatma. Les inspecteurs Dimeglio et Rovère sont chargés de l'enquête ; le dossier est confié à la juge d'instruction, toute fraîche arrivée de Province, Nadia Lintz.
Première chose qui m'a surpris dans ce polar, ce sont les noms des protagonistes que l'on retrouve dans une série télévisée de France 2 : Boulevard du palais. Normal, puisque, renseignements pris, les personnages de la série sont bien directement dérivés de ce roman. Série que j'aime bien d'ailleurs !
Ce qu'il y a de bien dans ce polar c'est que Thierry Jonquet ne se contente pas de nous décrire des meurtres et des cadavres. Chaque personnage est soigné, décrit assez minutieusement, aussi bien physiquement -mais malgré cela je n'ai vu que les têtes des acteurs incarnant les personnages- que psychiquement. Chacun traîne un passé plus ou moins lourd. Rovère est accro à l'alcool depuis que son fils a eu un accident, Nadia Lintz vient de se séparer de son mari et l'on sent une histoire de famille pas très glorieuse, ... Ils ont tous une vraie épaisseur : on pourrait presque s'attendre à ce qu'ils reviennent dans d'autres romans de Jonquet, ce qui n'a pas l'air d'être le cas. Renseignements pris, merci Dasola, ils sont aussi dans Moloch.
Le roman n'est pas écrit à un rythme haletant : il se lit au même tempo. Les cadavres s'accumulent, l'enquête piétine. Tous les enquêteurs avancent selon leurs intuitions, selon les indices, les révélations, affrontant plus ou moins heureusement les embûches que la vie leur tend. Dans Les orpailleurs, les meurtres emmènent les policiers et la  juge sur des chemins insoupçonnés voire improbables à la lecture des premières pages.
Dans certains polars, les personnages sont là pour servir d'alibi à des meurtres sordides, plus ou moins bien décrits : dans celui-ci, les crimes sont le très fort contexte permettant à Thierry Jonquet de décrire une très belle galerie de personnages.
D'autres avis : aproposdelivres, lilibook

Commenter cet article
M

J'avais trouvé le rythme un peu lent mais l'arrière plan historique m'avait intéressée... J'ai bien envie de lire Moloch... Dès que j'ai du temps !


Répondre
Y


C'est un polar qui prend son temps, le temps qu'on l'apprécie.



M

Alors moi je suis une inconditionnelle de Jonquet!
le dernier que je viens de lire " le bal des debris" j'ai beaucoup aimé.
J'aime son style, ses descriprions réalistes.
Amicalement


Répondre
Y


Le premier Jonquet pour moi, on verra pour la suite.



D

Bonjour Yv, après Moloch, c'est le deuxième roman de Jonquet que je lisais (toujours avec Dimiglio, Lintz et Rovereè). C'est dommage que T. J. n'en ai pas écrit d'autres avec ces personnages.
Impeccable. Bon lundi.


Répondre
Y


Je me trompais donc, puisque je croyais que c'était le seul avec ces personnages. merci de l'info, je rectifie.



C

Thierry Jonquet est un auteur qui peint la société française sans complaisance. Le premier livre que j'ai lu de lui est : "La belle et la bête" : très fort.
"ils sont notre épouvante" n'est pas du tout policier;c'est vrai qu'il est excellent et quelle analyse de nos banlieues!


Répondre
Y


Grâce à tes analyses, je suis désormais obligé de continuer ma découverte de cet auteur



E

OK, merci! Ça commence à faire longtemps que j'ai lu les deux, mais j'avais beaucoup aimé. Mémoire en cage est bien aussi.


Répondre
Y


Je suis un peu en retard, je n'ai pas encore lu Moloch.



E

Thierry Jonquet j'aime beaucoup, et encore plus Les orpailleurs. Je ne me rappelle plus si Moloch se situe avant ou après Les orpailleurs?!


Répondre
Y


D'après mes renseignements très récents, Moloch doit être postérieur aux orpailleurs



N

Je n'ai jamais lu cet auteur, mais je sais que c'est un très bon écrivain de polar, il nous a quitté il y a quelques mois je note ce titre pour le livre.


Répondre
Y


J'ai commencé avec ce livre, mais je pense continuer.



H

Je n'ai encore pas lu cet auteur. J'aime enormement la couverture et ses couleurs ! Je note, je suis actuellement plongée dans une enquête et je commence à y prendre goût alors que je n'étais pas
trop fan il y a encore quelques temps...


Répondre
Y


Ce livre n'a rien d'un thriller, mais quelles belle galerie de personnages, comme écrit dans un commentaire précédent une enquête intéressante, .



A

Rien que sur la couverture, c'est une jolie galerie.


Répondre
Y


Qui est confirmée dans le livre



J

Nadia Lintz revient dans Moloch !
Meilleur que Les orpailleurs mais moins bon que La bête ou Mygale.

A vos Jonquet !!!


Répondre
Y


Merci pour ces précisions qui éclairent ma lecture et me donnent des pistes d'autres lectures de cet auteur.



L

J'ai oublié un "lu" quelque part dans mon commentaire précédent ;-)))


Répondre
Y


Exact, mais est-ce si important * cela ?


* Pouf pouf, je crois avoir oublié un "que" dans ma réponse.



L

C'est le 1er que j'ai de lui et du coup j'en avais inscrit d'autres à ma lal. J'ai vraiment aimé ce livre. Contente qu'il t'ai plu également.


Répondre
U


Je pense moi aussi à en lire d'autres de lui, je me suis laissé dire que beaucoup étaient très bons.



N

J'ai découvert Thierry Jonquet par "Les secrets du rabbin" et je crois que je continuerai par "Les orpailleurs" qui me semble être un très bon roman ! Sinon, j'ai aussi "Ils sont votre épouvante
..." son dernier ouvrage, plus ancré dans la société et le drame des banlieues. Un très bon romancier trop tôt disparu.


Répondre
Y


Romancier que je découvre, malheureusement parce qu'on a beaucoup parlé de lui sur les blogs au moment de sa mort.



C

Lu il y a longtemps mais je crois que c'est ce livre qui m'a fait tout de suite aimer Jonquet :-)


Répondre
Y


C'est pour moi aussi le premier de Jonquet que je lis et que j'aime