Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La rigole du diable

Publié le par Yv

La rigole du diable, Sylvie Granotier, Albin Michel, 2011

"Catherine, une jeune avocate parisienne, doit assurer dans la Creuse la défense d'une femme soupçonnée d'avoir empoisonné son époux, un riche et vieux paysan. Tout accuse sa cliente. Mais, de manière inattendue, c'est à son propre passé que Catherine se retrouve confrontée, à travers un crime jamais élucidé : celui de sa propre mère dont elle a été, enfant, le témoin innocent." (4ème de couverture)

Quatrième livre du Prix des lecteurs de l'Express. Je finis par croire que je ne suis pas dans une bonne passe de lecture, tant ce que je lis en ce moment me déçoit. Ce livre ne m'attire pas. Je l'ai commencé, mais rien ne m'y retient. Les personnages me paraissent plats, falots, et caricaturaux. Déjà vus. Déjà lus. Même l'intrigue ne relance pas mon intérêt. Mais, ça doit venir de moi. Avant d'ouvrir un livre, quel qu'il soit, j'ai toujours des secondes de plaisir : j'ai envie d'être surpris par l'histoire, par le style, par l'originalité du propos ; j'ai envie de lire du nouveau, si ce n'est dans l'histoire, au moins dans la manière de la raconter ; j'ai envie pourquoi pas d'être choqué -mais là, il faut y aller fort- quitte à ensuite dire que je n'aime absolument pas. Ce qui peut m'arriver de pire, c'est de ne rien ressentir, d'avoir l'impression de lire des mots qui ne me racontent rien ou qui me racontent des choses qu'on m'a déjà dites. Dans ces-moments là, je referme l'ouvrage et le laisse à ceux qui sauront mieux apprécier que moi. C'est donc ce que je fais avec ce livre de Sylvie Granotier. Pas forcément mauvais. Juste pas pour moi.

Commenter cet article
M

Je trouve ta critique courageuse et surtout très humble.
Bien sûr elle ne donne pas envie de lire ce livre ! mais quand même je me dis que ton avis négatif n'est pas pour me déplaire...Je ne connais pas du tout cette auteure.


Répondre
Y


J'ai essayé d'être honnête et pas trop cassant. Je n'ai pas pu lire jusqu'au bout, mais je sais qu'il peut y avoir un public pour ce genre de livres. Avec l'âge vient peut-être la sagesse...



A

J'avais bien aimé celui que j'avais lu de cette auteure il n'y a pa slongtemps. Le titre m'échappe. Alzheimer ?!


Répondre
Y


J n'aurais pas osé le dire. Quoique si après ta réponse à mon oubli perso. Allez courage, dans queques années, ça se soignera



C

c'est l'hécatombe, ce prix !


Répondre
Y


Pour ce premier mois pour moi, ce n'est pas terrible !



A

La comparaison de Madame Yv avec Mary Higgings Clark achève de me dissuader de le noter .. j'ai bien peur qu'il me tombe des mains aussi.


Répondre
Y


C'est la comparaison qui tue !



K

Tiens un auteur de roman policier que je ne connais pas... Oh, je crois qu'elle va me rester inconnue... ;-)


Répondre
Y


Pour moi en tous les cas, c'est une déception. Trop prévisble et pas attirant



M

Ce livre m’a distrait. D’accord avec Yv sur les personnages. Ce livre me rappelle le style de livre de Mary Higgins Clark que j’ai lu il y a longtemps. On devine facilement l’histoire : du déjà vu.
Certaines parties à la fin deviennent longues, on attend la fin mais pas dans le suspens… Deviendrais-je comme Yv alors que je lis peu par rapport à lui. Jai plus l’habitude de lire les livres
qu’il a aimés, pas ceux qu’il n’arrive pas à lire.


Répondre
Y


Je t'avais prévenue...