Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'oeil postiche de la statue kongo

Publié le par Yv

L'oeil postiche de la statue kongo, Anne-Christine Tinel, Ed. Elyzad, 2010
Emna B. est retrouvée noyée dans la Saône. Lucie Clos, l'ex-femme du mari d'Emna, est accusée du meurtre. Anna Cabane est chargée de faire l'enquête de personnalité de l'accusée pour le procès. "Est-ce parce qu'elle est enceinte [qu'elle] constate des correspondances préoccupantes entre ses enquêtes et sa vie privée : la frontière n'est plus étanche ?" (4ème de couverture). Commence alors son enquête largement perturbée par sa quête personnelle.
Attention pure merveille que ce livre. D'abord, l'objet lui-même : une mise en page très soignée sur un papier qui respire la qualité, épais, légèrement rugueux et jauni. Les jeunes éditions Elyzad, basées à Tunis ont fait un travail remarquable.
Ensuite, l'histoire, ou plutôt les histoires, puisque Anne Cabane mène une véritable enquête policière en même temps qu'elle s'interroge sur ses origines et sa future descendance. L'auteure mèle donc habilement un roman policier à une quête beaucoup plus personnelle, si bien que l'on ne sait plus dans quel genre on navigue. Ce n'est pas vraiment un polar, ce n'est pas non plus vraiment un roman de recherche des origines et de questionnements personnels. Et quel plaisir de ne pas savoir exactement où l'auteure nous emmène et de ne pas pouvoir cataloguer ce livre !  
Enfin, l'écriture, originale, qui enchevêtre différents styles : classique, style beaucoup plus moderne avec des phrases aux mots tronqués, omis et de véritables poésies qui finissent les chapitres ou s'intercalent entre les paragraphes (la belle mise en page facilite ces insertions de poèmes). 
Seule fausse note : à la fin du livre Anne Cabane, se prépare un petit-déjeuner, beurrant une tartine et y ajoutant de la confiture d'orange. Je déteste la confiture avec du beurre dessous !
Soyons sérieux : j'avoue rechercher, dans un livre, plutôt un style d'écriture qu'une histoire, mais lorsqu'un ouvrage m'offre les deux -et d'aussi belle manière-, alors je ne peux que me réjouir. Avis aux amateurs, je me répète : ce livre est une pure merveille à ne pas rater !
Merci à Elisabeth Daldoul des éditions Elyzad.

Commenter cet article
P
je vois qu'effectivement tu avais ete emballé...
j'aime la tartine de beurre avec la confiture d'orange...
Répondre
Y


En me relisant je parle quand même de "pure merveille", c'est dire si c'est bien ! Quand à la confiture, c'est vrai que je la prends sans beurre.



A

Ton commentaire est vraiment alléchant ! Pour l'adjectif, il m'est venu spontanément après avoir lu les remarques sur les tartines. Moi, je dis : une tartine de pain de campagne très légèrement
beurrée avec un soupçon de marmelade d'oranges, c'est le bonheur !Mais attention le beurre doit être salé (origine bretonne oblige)!
Je ne connais pas Elisabeth Daldoul mais si l'envie lui prend de me voir développer ma réflexion sur les tartines, qu'elle n'hésite pas à ma contacter...


Répondre
Y


Beurre salé, évidemment (Breton du sud, certes, mais Breton quand même). D'ailleurs le beurre doux est-il vraiment du beurre ? Mais je maintiens que la confiture n'a pas besoin de ça ou le beurre
pas besoin de confiture. Quant à Elisabeth Daldoul, elle n'est "que" l'éditrice -et c'est déjà beaucoup !- (ouh, tu n'as pas bien lu l'article !). Cependant, elle a sans doute une idée sur
la question. Je ne la connais pas personnellement non plus, mais si elle vient voir les commentaires, je lui demanderai de passer te voir.



A

Ce que je déteste, moi, c'est le beurre sous le nutella. Mais chacun ses goûts...


Répondre
Y

Ouh la, beurre + nutella, c'est du lourd !


Y

J'ai suivi le lien et c'est bien ce que je craignais : il n'y a ni ma ville (17 000 hab.) ni même la préfecture de mon département...


Répondre
Y

Alors, par correspondance avec une librairie pas trop lointaine ????


A

D'accord, c'est noté ! Tu nous mets l'eau à la bouche !


Répondre
Y

En espérant que tu y trouveras autant de plaisir de lecture que moi.


Y

Une pure merveille ?! Ben mince alors, jamais entendu parler... heureusement qu'il y a les blogs ! On les trouve facilement en France ces éditions Elyzad ?


Répondre
Y

sur le site www.elyzad.com, il y a une rubrique "où trouver nos livres ?". Par pays et par ville.
Franchement, laisse-toi tenter.


T

Katherine PANCOL : "Un homme à distance", "Moi d'abord", etc.

son blog/site : http://www.katherine-pancol.com/


Répondre
Y

Merci


T

Merci pour ton commentaire ; Orsenna est l'un de mes écrivains contemporains préférés, même si je n'en suis pas une inconditionnelle, toutefois ; avec Pennac et Pankol, notamment... qui - je m'en
régale d'avance - sort son prochain roman en avril.


Répondre
Y

Je ne connais pas Pankol, mais pour les autres, je suis d'accord !


K

Tu es convaincant... (et, rien à voir, la couverture est très bien assortie aux couleurs de ton blog !)


Répondre
Y

J'espère l'être, convaincant, sur ce coup-là, parce que cette lecture m'a vraiment enthousiasmé. pour l'assortiment des couleurs, bien vu, je ne l'avais pas remarqué. Observatrice !