Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ah, au fait, j'vous ai pas raconté...

Publié le par Yv

Ben, non, j'vous ai pas raconté comment c'était le Prix du Roman France Télévision. Alors, voilà, après mon arrivée gare Montparnasse, j'ai choisi de rejoindre mon hôtel (boulevard Victor) à pieds : 35 minutes de bonne marche ! J'aime bien marcher à Paris, même aux heures de pointe, surtout aux heures de pointe, je n'aime pas beaucoup le métro, pauvre petit provincial que je suis : ça pue et ça fait du bruit. Au moins le tramway, chez nous à Nantes, c'est au grand jour et ce n'est point trop bruyant. D'abord, je sors de la gare par le boulevard Pasteur, je passe devant les éditions Albin Michel et je traverse le boulevard, et hop, en, tournant la tête à droite, je vois la Tour Eiffel (bon d'accord, je vous l'accorde, ça on n'a pas en province !). Un petit bonjour en passant à la grande dame (Et oui, outre les distributeurs de billets, les stations services automatiques, je parle à la Tour Eiffel. c'est grave docteur ?) Je vous épargne le reste du trajet effectué itinéraire google maps en main !

J'arrive à l'hôtel et malgré son air moderne mais cossu, la nuit fut bruyante : mais comment pouvez-vous dormir dans Paris ? Entre le bruit des voitures, celui des camions-poubelles jusqu'à tard le soir et celui des klaxons très tôt le matin ? Et moi qui me plains de la rue qui passe sous les fenêtres de ma chambre.

Lendemain matin, je reprends mes pieds et me déplace jusqu'à France Télévision (à peine 10 minutes). Là, nous nous retrouvons entre jurés qui ne se connaissent pas encore et la discussion débute. Puis Katia Martin, la Grande Organisatrice du raout vient nous chercher. J'ai bien vu dans ce grand hall des gens connus, journalistes pour la plupart (nous frôlerons même en redescendant avant la remise du prix, P. Maneuvre et son compère de Sex Machine). Nous arpentons alors les longs couloirs de cette immense bâtisse pour arriver dans une petite salle (enfin, on tient quand même à 25, sans compter les caméras et preneurs de son !) dans laquelle nous accueillent Olivier Barrot et Laure Adler. Café, viennoiseries, thé, jus de fruit, la télévision publique sait recevoir. Chacun défend son livre et je me retrouve assis entre deux jurés l'un qui défend Rouler de C. Oster et l'autre, Cyr@no de Bessora, tout pile les deux livres que j'ai détestés ! Ça commence bien mal ! Mais bon, je les charrie quand même un peu sur leurs mauvais goûts, j'ai d'ailleurs bien raison, puisque la suite de la journée, pour une fois, donnera raison à mes préférences.

Après, tout se passe bien, la discussion est policée -trop sans doute, mais nous sommes 20 jurés, donc chacun doit partager le temps. Un peu frustré donc par la tenue du débat, mais c'est l'exercice qui veut cela.

Mais après la remise du prix à Delphine de Vigan, nous pouvons laisser enfin nous lâcher ! D'abord, je rencontre, discute avec Sorj Chalandon et la lauréate : assez rapide, mais très chaleureux, l'un comme l'autre.

Et puis, nous pouvons parler et parler et parler de... livres entre nous jurés, mais comme nous parlons beaucoup, comme vous avez pu le deviner, nous sommes bien obligés de nous restaurer -parler donne faim- et de nous abreuver -parler donne soif. Très bien le buffet, les réductions salées et sucrées.

Et puis, la fin de la récréation sonne et il faut retourner vers Montparnasse, pas à pieds cette fois-ci car nous sommes plusieurs, donc je ne fais pas mon intéressant du genre : "je rentrerais bien à Montparnasse à pieds, moi. Allez, que 45 minutes de marche ! Bon d'accord, il pleut un peu, mais les habitants de l'ouest, Bretons du nord ou du sud ne s'arrêtent pas à cela !" Non, non, rien de tel dans ma bouche, je suis en bonne compagnie. Donc, métro, changement pour nous qui allons vers la gare de l'ouest : nous nous retrouvons à deux, prenons un café en attendant nos trains, celui vers Rennes pour ma compagne du jour et celui vers Nantes pour moi.

Très belle journée pleine de belles rencontres avec les auteurs, les jurés, les organisateurs. Tout bien quoi ! Je ne sais plus trop quand on postule pour être juré, mais tentez votre chance, vous serez bien reçus.

Il y a bien une vidéo de cette journée, mais elle n'est pas intéressante puisque je ne suis pas dessus. Mais bon, si vous y tenez : ici.

PS : un autre jury demande des candidatures, celui du Prix l'Express (j'y étais en début d'année)

Envoyer sa candidature (lettre de motivation et une chronique d'un de vos romans préférés de la rentrée littéraire 2011 sur une page A4 maxi) à :

concours@lexpress.fr ou L'Express Service communication, 29, rue de Chateaudun, 75009 Paris

Là aussi les rencontres sont belles, et les débats animés (si vous en êtes, passez mon bonjour à Stéphanie)

A ce propos, pour vous dire à quel point c'était bien, 8 des jurés de cette année se sont regroupés pour tenir un blog communautaire (dont Flora d'attrape-livres et moi) et qui s'intitule fort justement et judicieusement les 8 plumes

Commenter cet article
M
Ouf! si vous êtes autant bavard à l'oral qu'à l'écrit, ce devait être animé !!
Répondre
Y


Ah non, je m'étend à l'écrit pas à l'oral. Et puis, les débats sont minutés !



L
Ah ben ça y est, je viens de trouver héhé!
Répondre
Y


Bonne chance alors je viendrai lire les chroniques des livres que tu lis pour le prix ;)



L
Bonjour Yv !

Y-a-t-il déjà eu une parution sur internet de l'ouverture des candidatures du prix de l'Express 2012? Je ne trouve rien nulle part...
Répondre
Y


Je ne sais pas du tout



B
Attention un nouveau roman de YV avec YV "Un provincial à Paris pour un prix littéraire". Trop drôle il sort quand votre bouquin ? je rigole ! à bientôt !
Répondre
Y


... Eh bien, je l'aurais fait. Mais je suis conscient de mes capacités.



B
Attention un nouveau roman de YV avec YV "Un provincial à Paris pour un prix littéraire". Trop drôle il sort quand votre bouquin ? je rigole ! à bientôt !
Répondre
Y


Ah la la, si j'en étais capable...



A
Un blog communautaire, chapeau. Encore des tentations....
Répondre
Y


Pour dire vrai, sur ce coup, je suis suiveur, loin d'être le principal artisan de ce blog communautaire. Je publie certes, mais ce n'est pas moi qui le fais vivre le plus activement



C
Si j'aimais l'auto-flagellation, je retenterai ma chance pour celui de l'express ... mais bon, le masochisme a ses limites:)!
Répondre
Y


Et pourtant, en tentant et retentant, peut-être... Mais bon, je comprends



G
Sur le site de France télévision ou sur un site spécifique. T'aurais pas l'URL par hasard ??
Répondre
Y


Ci dessous l'article auquel j'ai répondu :


Vous avez jusqu’au 23 janvier 2011 pour nous envoyer votre lettre de candidature accompagnée du questionnaire. En cas de problème vous pouvez contacter l’équipe des Prix littéraires
France Télévisions par courrier électronique : livres@francetv.fr


Puis, ce sera sur le site France Télévision fin d'année/début de l'autre



G
Merci pour ce compte rendu qui fait rêver ! Dis moi, combien de livres as tu du lire pour le prix France Télévision ? Et où se fait l'inscription ???
Et sinon, pas une petite photo avec toi et Delphine ??!!!
Répondre
Y


L'inscription se fait par Internet, mais je ne sais plus à quelle date



K
Voilà qui me dissuade de postuler! 1) pas moyen de consacrer une journée (de semaine?) à me rendre à paris, et le week end c'est pire côté SNCF
2) euh les coups de coeur de la rentrée littéraire française, je passe à côté...
Mais chouette compte rendu qui donnerait envie, tiens!J'adore ta vision de paris, j'ai un peu la même...
Répondre
Y


Une vision provinciale : Paris pour le plaisir, c'est tout



A
Oups, il faut lire "moi aussi à Paris", c'est plus clair.
Répondre
Y


parfois, il y des bugs avec les doigts



A
Olivier Barot et Laure Adler, excusez du peu ! je ne postulerais pas, je crois que je ne pourrais pas ouvrir la bouche devant eux. Mais elle avait l'air très sympa ta journée (moi aussi à partir je
préfère marcher plutôt que prendre le métro).
Répondre
Y


ils sont présents mais vraiment pas du tout pesants et laissent la parole très facilement



C
Voilà un compte-rendu bien sympathique :-) C'est vrai que c'est agréable de marcher dans Paris...
Répondre
Y


Surtout lorsqu'on n'a pas d'horaire à respecter



K
U compte-rendu très sympa, qui me donnerait presque envie de postuler à différents jurys ! J'ai essayé l'année dernière, alors que j'avais un peu plus de temps... et... rien ! ;-) Pas grave !
Répondre
Y


Une autre fois, il y en a tous les ans



F
Merci pour le compte-rendu, on te suis pas à pas dans les rues et salons parisiens.
Comment vont tes pieds?
Je vais mettre mon nez dans les "8 plumes" et me laisser chatouiller.
Répondre
Y


Avec de bonnes chaussures, on peut arpenter les rues parisiennes sans crainte pour ses pieds !



L
Tu as de la chance! Moi j'ai horreur de Paris, mais pour ce genre d'événement j'y monterais volontiers. Je vais tenter ma chance pour l'Express. Merci du tuyau. Au fait, est ce que les frais de
transport sont à ta charge?
Répondre
Y


J'aime bien "monter" à Paris de temps en temps, mais sur de courtes périodes et juste pour le plaisir : jamais je n'aurais l'idée d'y vivre !


PS : oui, les frais de transports sont remboursés (voire même l'hôtel dans certaisn cas)



S
Superbe journée en effet, excitante et tout et tout !
L'initiative de "Huit plumes" est interessante. Peut-être arrive-t-on à un tournant important, une forme d'organisation des blogueurs critiques non professionnels. Déjà, les moustachus du "Prix
Virilo" l'ont fait.
Répondre
Y


Il semblerait que les blogs de lecteurs, en association ou pas, aurait des incidences sur les choix des lecteurs. Peut-être le langage que nous employons est tout simplment plus adapté, moins
connoté que celui des critiques, qui souvent font appel à des connaissances que tous n'ont pas.