Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le cantique de l'apocalypse joyeuse

Publié le par Yv

Le cantique de l'apocalypse joyeuse, Arto Paasilinna, Ed. Denoël, 2008
Un vieux -l'ultime ?- communiste finlandais, ex-brûleur d'églises et "bouffeur de curés" fait promettre, à son petit-fils, sur son lit de mort,  de construire une église sur ses terres éloignées des grandes villes. Son petit-fils, Eemeli accède à son désir et bientôt c'est toute une communauté qui voit le jour autour de ce lieu de culte. Durant les années qui suivent, cette communauté ne cessera de grandir au grand dam des autorités finlandaises et européennes.
Comme souvent chez Arto Paasilinna, (Petits suicides entre amis, La douce empoisonneuse, Le lièvre de Vatanen, pour ceux que j'ai lus) les personnages sont atypiques, dotés d'un caractère fort - l'adjectif est un peu faible-, les situations sont décalées et les aventures rocambolesques. C'est un vrai plaisir que de suivre les gens de cette communauté vivant à côté du monde et réinventant un sens de la vie et de la nature que nous avons un peu oublié. Sous des dehors de pure comédie, ce livre, écrit en 1992, dénonce les dérives de l'administration -européenne notamment, mais aussi finlandaise-, nos propres dérives dans notre systématique recherche du mieux, du plus rapide, du plus performant. On sent chez l'auteur quelques sensibilité anarchique, mais toujours dans la bonne humeur. C'est d'ailleurs, la philosophie de vie des Ukonjärviniens (les habitants d'Ukonjärvi, lieu de création de la communauté) : tout doit se passer sans heurts, sans disputes et dans la bonne humeur. Et si possible, bien arrosé !
Un grand optimisme de Paasilinna dans la capacité des Hommes à se sortir de l'énorme crise environnementale dans laquelle ils se sont mis tous seuls, ou alors, un grand pessimisme, une sorte d'ironie du désespoir ?
Dans tous les cas, un vrai bon et grand moment de lecture, à recommander !

Commenter cet article
K
J'ai bien aimé ce roman, plutôt jouissif, non? Je le recommande pour démarrer Paasilinna, mais bon il faut rentrer dans son monde, après c'est fort plaisant.
Répondre
Y

Le plus drôle de ceux de Paasilinna que j'ai lus.


Y
Pas encore lu celui-là, même si les romans de Paasilinna m'enthousiasment souvent...
Répondre
Y

Celui-ci devrait t'enthousiasmer de la même manière


C
j'avais bien compris...
Répondre
Y

Autant pour moi ! Désolé d'avoir douté de ta bonne compréhension !


C
alors je passe mon tour... peut-être lirai-je le lièvre de machin chose en revanche, l'idée m'avait séduite quand le film avec Lambert était sorti
Répondre
Y

Je voulais dire qu'il y avait davantage d'humour dans le cantique de l'apocalypse que dans la douce empoisonneuse


C
J'avais lu la douce empoisonneuse et ça ne m'avait pas spécialement passionnée. J'avais aimé le côté "social" et la découverte ehtnologico-culturel mais pour moi, le côté "comique" était assez raté.
Répondre
Y

Le comique est plus présent dans celui-ci, à mon humble avis.


L
Je le lirai alors ! :D J'aime les différents personnages croqués par cet auteur !
Répondre
Y

Tu aimeras donc celui-ci aussi.


M
Rien lu encore de cet auteur mais bien envie de commencer!
Répondre
Y

surtout, ne résiste pas et laisse toi tenter !


A
J'ai commencé moi aussi par le lièvre de Vatanen, que j'avais beaucoup aimé, et je me suis mise à les lire tous. Jusqu'à ce sentiment de lire toujours le même livre, avec le même ressort narratif...alors j'ai arrêté.
Répondre
Y

Une overdose alors ? je comprends, j'ai parfois eu le même sentiment avec d'autres auteurs.


A
J'aime beaucoup le titre...mais je ne lis plus Paasilinna...il a fini par me lasser.
Répondre
Y

Comment peut-on se lasser de Paasilinna ? Enfin, pour le moment, je n'en ai pas lu beaucoup !


S
J'ai le lièvre de Vatanen dans ma PAL alors je commencerai par celui-là.
Répondre
Y

Excellent début, j'ai commencé par celui-ci moi aussi. Bonne lecture