Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les jours, les mois, les années

Publié le par Yv

Les jours, les mois, les années, Yan Lianke , Ed. Philippe Picquier, 2009
La population d'un village de montagne fuit la terrible sécheresse qui sévit. Seuls un vieil homme et son chien aveugle restent pour tenter de faire pousser, malgré le soleil et la manque d'eau, un pied de maïs. S'engage alors une véritable lutte contre les éléments, la mort, les rats et autres loups pour que l'épi de maïs voie le jour;
Yan Lianke est un écrivain chinois et ça se ressent dans la lecture. On trouve des images que l'on ne trouve pas ou très rarement dans la littérature occidentale, dans lesquelles il est beaucoup question de couleurs, d'odeurs, bonnes ou mauvaises ; le viel homme parle au chien qui comprend, mais  ne répond pas.
Je ne suis pas très habitué à ce genre de littérature, mais j'avoue avoir été intéressé et j'ai plutôt bien aimé. Je n'en lirais peut-être pas tous les jours, mais de temps en temps, je ne dis pas non !

Commenter cet article
S
J'avais vu ce livre sur les rayons récents et il m'avait quelque peu intéressé. A lire donc, mais sans urgence :)
Répondre
Y

J'imagine qu'il y en a d'autres sur ton chevet, donc tu peux patienter.


C
Une collègue l'a présenté à un comité de lecture et elle avait aussi été très touchée par cette histoire
Répondre
Y

Une belle histoire lente, originale à laquelle on s'intéresse malgré une idée assez ténue


M
J'aime bien le style d'écriture souvent très métaphorique qu'on rencontre dans la littérature asiatique, je trouve que c'est ce qui fait son charme...
Répondre
Y

Tout à fait d'accord avce toi. C'est la raison pour laquelle, je veux bien en lire un de temps en temps, mais pas trop, car l'abus de métaphore nuit à ma bonne compréhension


M
J'ajoute ce titre à ma liste d'écrivains chinois à découvrir. J'ai adoré: "Brothers" de Yu Hua dernièrement. Leurs vitalité m'étonne et je suis assez rarement déçue jusqu'ici!
Répondre
Y

J'avoue qunt à moi mon ignorance quasi tale des écrivains chinois.