Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Zakuro

Publié le par Yv

Zakuro, Aki Shimazaki, Leméac/Actes sud, 2008
Japon, 1970, Tsuyoshi Toda n'a pas revu son père depuis 28 ans. Sa mère sombre peu à peu dans la démence et ne parle plus que de son mari. Tsuyoshi apprend que son père que tout le monde croyait mort vit en fait au Japon, sous une autre identité.
Rien de bien nouveau quant au thème de l'histoire. Ce qui donne à ce roman son originalité, c'est son contexte, le Japon des années 70 et le Japon allié de l'Allemagne pendant la guerre. Un pan de l'histoire du Japon qui m'était complètement inconnu est le nœud de l'intrigue : à savoir la déportation en Sibérie, par les Russes, de soldats ou de civils japonais travaillant sur  le territoire russe et les mauvaises relations russo-japonaises qui ont empêché leur retour dès la fin de la guerre. J'avoue mon ignorance de l'histoire du Japon et donc mon intérêt pour ce livre qui m'en donne quelques clefs. En outre, l'écriture de Aki Shimazaki est simple, agréable : des phrases courtes qui donnent un rythme et décrivent  bien la vie et l'atmosphère japonaises, ou du moins l'idée que j'en ai.
A noter : livre écrit directement en Français, par une auteure née au Japon, vivant  à Montréal.

Commenter cet article
L
J'ai failli prendre ce livre ! Il faut que je le retienne du coup. Merci pour l'article.
Répondre
Y

Tu devrais passer un bon moment. Une découverte pour moi, la littérature asiatique, plutôt satisfaisante


A
Un roman qui a l'air intéressant et bien écrit.
Répondre
Y

je confirme, ça l'est !


C
Pourquoi pas en effet. La couverture est sobre, jolie...
Répondre
Y

Ce n'est pas un livre extraordinaire, mais il est suffisamment plaisant pour s'y arrêter


K
J'aime bien la littérature japonaise, alors pourquoi pas ?
Répondre
Y

C'est un grand début pour moi, je n'avais quasiment rien lu de japonais.


A
Et que signifie le titre ?
Répondre
Y

Ca désigne à la fois l'arbre le grenadier et son fruit, la grenade, qui sont présents tout le long du livre.


H
Je fais une pause avec la littérature asiatique mais je note quand même, pour plus tard. J'avoue ne pas connaître, tout comme toi, cette période au Japon.
Répondre
Y


Moi, je commence plutôt dans la littérature asiatique