Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Plage de Manaccora, 16h30

Publié le par Yv

Plage de Manaccora, 16h30, Philippe Jaenada, Grasset, 2009
Voltaire (le héros ?), sa femme Oum et leur fils Géo sont en vacances dans un petit village de l'Italie du sud. Un matin, au réveil, ils s'aperçoivent que la forêt qui entoure le village est en feu. C'est un gigantesque incendie qui ravage tout. Comme presque tous les habitants et vacanciers, ils se dirigent alors vers la plage pensant échapper aux flammes.
Le roman n'est que cette fuite racontée par Voltaire, écrivain de son métier. Mais Philippe Jaenada (dont je n'avais rien lu pécédemment) émaille son écit de digressions cocasses, tragi-comiques, loufoques ou drôles, voire très drôles. Je devrais plutôt dire d'ailleurs que les digressions de Jaenada sont interrompues par le récit de la fuite devant le feu, tellement elles sont importantes et omniprésentes. Elles font la majeure partie de livre. Il use et abuse de la parenthèse (il y a même parfois des digressions  dans une parenthèse !), pour le plus grand plaisir (le mien notamment) du lecteur. Enfin, moi j'adore ce style. Tous ces apartés sont des moments de la vie de Voltaire, glorieux ou beaucoup moins pour la plupart. Ils permettent bien sûr de rire alors que le thème principal du livre n'inspire pas à la rigolade. Je crois même que l'incendie n'est là que pour mettre en valeur les fameuses digressions de Voltaire, pour donner du rythme en opposant les deux parties du récit, et puis il crée quand même un petit suspense : vont-ils résister au feu, et si oui, qui s'en sortira ?
A éviter pour ceux qui aiment des récits linéaires et sans surprises, mais à recommander pour tous les autres ! Cécile aussi a beaucoup aimé.

Commenter cet article
C
tu vas être servie Armande...
Répondre
Y


Là, je ne peux qu'aquiescer



C
tu as raison Yv... je devrais peut-être mettre un message d'avertissement à l'entrée de mon blog ;o)
Répondre
Y

C'est à mon avis le moins que tu puisses faire !


A
Moi, j'adore les livres avec plein d'apartés, surtout s'ils sont drôles. Le plus bel exemple du genre reste pour moi la trilogie de Bartiméus ! Je m'empresse de noter ce titre sur mon petit carnet de lecture...
Répondre
Y

Je ne connais pas Bartimeus, mais questions apartés, Jaenada est plutôt pas mal placé.


C
J'ajoute un lien vers cette critique à la suite de la mienne (élogieuse aussi !). As-tu vu la photo de ma torride étreinte avec Jaenada ?
Répondre
Y

Je l'ai vue cette fameuse photo. Limite soutenable et montrable aux enfants. Merci pour le lien que je vice-verse


N
Chouette! Ma voisine me l'a prêté!!! Je vais me régaler, je crois.
Répondre
Y

Ce sera sûrement un régal. Au minimum un bon moment


K
Auteur que je ne connaitrais pas sans les blogs(!) mais j'ai un a priori favorable pour les livres moins formatés, de temps en temps!
Répondre
Y

Découvert par hasard pour moi, mais un beau hasard.


A
Est-ce que je fais partie de premiers ou des seconds ? La lecture de ce livre me le dira...
Répondre
Y

Ah quel suspens insoutenable !


S
Ok , je retiens, ça a l'air sympa !
Répondre
Y

Ca l'est, tu peus y aller sans souci.