Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'avenir de l'eau

Publié le par Yv

L'avenir de l'eau, Erik Orsenna, Fayard, 2008


Erik Orsenna est parti sur les routes du monde dans l'idée de répondre à la question suivante : "Dans dix ans, dans vingt ans, aurons-nous assez d'eau ?"  Histoire aussi de voir comment dans tel ou tel pays (Australie, Chine, Singapour, Bangladesh, ...) les autorités traitent ce problème de l'eau, du réchauffement climatique et autre dérèglement de la nature.
J'avoue avoir eu, avant d'ouvrir son gros livre, quelque appréhension sur ma "capacité" à m'intéresser à ce sujet pendant 400 pages, mais à ma grande et heureuse surprise,  j'ai fait avec M. Orsenna, un tour du monde passionnant. Jamais ennuyeux, malgré un tout petit relâchement de ma part aux deux-tiers du livre, mais très vite rétabli, toujours instructif. Et tellement joliment dit ! De ce sujet, on aurait pu tirer un livre austère, mais grâce au talent d'Erik Orsenna, j'ai eu entre les mains un livre plaisant,  et intelligent. Finalement, je n'en demandais pas moins à un académicien et notamment à M. Orsenna qui sait très bien nous parler de sujet sérieux, très sérieusement, mais aussi manie parfaitement bien l'humour et fait passer ainsi son message de manière particulièrement agréable. Le livre fini et refermé, on se rend compte du bonheur et du confort que l'on a en ouvrant simplement le robinet. Tant d'autres, à travers le monde n'y ont pas accès !
On peut aussi poursuivre la lecture de ce livre sur : www.erik-orsenna.com/blog

Commenter cet article
S
J'ai lu ce livre dont j'étais très curieuse grâce à l'opération masse critique de Babélio.je l'ai lu avec beaucoup de curiosité et d'intérêt et il m'a beaucoup plu dans sa forme originale et brillante à plus d'un titre.
Par contre j'ai été gênée par le pragmatisme un peu trop exemplaire de l'auteur. La lecture d'une étude critique de ce livre que j'ai trouvée sur le net : http://www.eauxglacees.com/IMG/pdf/...
m'a confortée dans ce sentiment, et dans ma conviction que pour gérer un bien commun essentiel à la vie, il vaut mieux privilégier l'idée de bien public ou de bien commun plutôt que celui de bien privé et de marchandisation.
Répondre
Y

J'irai voir sur le lien joint au commentaire, histoire d'approfondir le sujet.


D
Le bonhomme a un blog? Intéressant! C'est le cas d'assez peu d'Immortels.

Quant au livre, je verrai ce que j'en ferai: quelque chose me retient de me précipiter dans Orsenna, j'ignore quoi. Préjugé mal placé, peut-être? Donc je me tâte.
Répondre
Y

Eh bien, pour être franc, j'étais moi aussi dubitatif. Et puis, son enthousiasme en interview et quelques critiques lues ça et là m'ont tenté. Et finalement, je ne regrette rien, bien au contraire.


M
Savant, instruit, un livre instructif et pas chiant ! je suis entièrement d'accord avec toi
Répondre
Y

C'est assez rare pour être souligné


A
Je n'en avais pas entendu parler. Merci de nous le conseiller.
Répondre
Y

J'ai vu Erik Orsenna à l'émission La grande bibliothèque et sa passion sur le sujet m'a donné envie de le lire.


F
Ce livre est sur ma liste, car il va falloir que je découvre cet auteur !
Tous mes voeux de bonne année, à bientôt !
Répondre
Y

Eh bien, bonne lecture et bonne année toi aussi


F
J'aime bien Erik Orsenna et j'avais déjà repéré ce livre ainsi que celui sur le coton ( tout comme Keisha!).
Moi je te recommande " La chanson de Charles Quint" un roman qui raconte une bien belle histoire d'amour.
Répondre
Y

Je ne connais pas, donc  je note. Merci


C
J'avais déjà lu Grand Amour de celui qui a été le nègre de Mitterrand et je suis tenté par Salut au grand Sud écrit avec la navigatrice Isabelle Autissier. Sur le même sujet on peut lire le roman d'anticipation Aqua TM de Jean Marc Ligny.
Répondre
Y

Il a aussi écrit des livres sur les accents et La grammaire est une chanson douce, toujours sur ce mode humoristique et intelligent en même temps.


K
Je l'ai déjà repéré, car j'avais aimé "Voyage au pays du coton" que je te recommande aussi.
Répondre
Y


Eik Orsenna en parle un peu dans ce livre de ce voyage au pays du coton.