Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

De Niros'game

Publié le par Yv

De Niro's game, Rawi Hage, Denoël et d'ailleurs, 2008 (traduit par Sophie Voillot)


Beyrouth, dans les années 80, dans le quartier chrétien, Bassam et Georges amis d'enfance tuent le temps entre menus larcins, petits boulots et rêves d'autre part, Rome, pour Bassam. Georges, lui se rapproche de la milice chrétienne et de sa toute puissance. Bassam rêve d'un gros coup qui lui rapporterait assez pour s'en aller avec son ami Georges.
Il m'a fallu 50 pages pour entrer véritablement dans ce roman, mais après quel rythme ! Rawi Hage  (Libanais ayant quitté son pays en 1992 après la guerre civile, et désormais installé au Canada) décrit le Liban, Beyrouth et ses habitants avec rage, misanthropie et violence. Cette violence n'est pas gratuite, elle reflète ce qu'est sans aucun doute, puisqu'il l'a vécue, la guerre les privations les angoisses de ne pas toujours revoir les siens vivants ou de mourir soi-même. Entre deux passages d'une écriture sans concession, intense et virulente, quelques passages plus poétiques se glissent. Je me suis attaché aux deux personnages principaux, les admirant et les détestant tour à tour et finalement, les plaignant plus qu'autre chose.
Un vrai beau roman rageur : de la littérature qui ne repose pas ! 
Ce livre m'a été adressé par Violaine de Chez les filles (eh oui, il parait que ce n'est pas une histoire de sexe). Qu'elle en soit remerciée.

Commenter cet article
C

Je l'avais même sélectionné pour le prix Qd9 2009 dans la catégorie "roman étranger" mais il n'a hélas pas été retenu parmi les 3 finalistes.


Répondre
Y


dommage, il le méritait sûrement



C
Celui-ci figure dans le Top 5 de mes meilleures moments de lecture en 2008.
Répondre
Y

Je ne sais pas s'il figurerait dans mon top 5, mais assurément dans mes très bons moments de lecture


B
Personnellement, je ne me suis pas attachée aux personnages, mais cela ne m'a pas empêchée d'apprécier ce roman et je suis d'accord avec toi : il n'a rien de reposant !
Répondre
Y

Tout a fait d'accord : ne pas s'attacher aux personnages n'empêche pas d'aimer ce roman


C
Je découvre également votre blog... j'aime beaucoup le ton de vos critiques. Une bonne surprise ce "De Niro's Game", mis à part le titre auquel je ne me fais décidément pas... :)
Répondre
Y

C'est vrai que Parfum de poussière était quand même plus approprié et plus joli.


L
Bonsoir Yves, je découvre ton blog grâce à une pub pour toi que Daniel Fattore a faite sur le mien, sur le même livre.
Je m'en vais me promener sur tes pages pour faire connaissance...
Répondre
Y

Merci à Daniel Fattore et bienvenue.


K
Je viens juste de le terminer, mon article est sous presse, et ce n'est pas vraiment un livre réservé aux filles... Les garçons peuvent le lire aussi !
A part cela, je pense que "Chez les filles" le propose aux blogs littérature sans distinction.
Répondre
Y

Je m'aperçois qu'il est effectivement proposé de manière systématique. c'est peut-être trop.


D
Pas une histoire de sexe, "Chez les filles"? ça pourrait m'intéresser! Je m'en vais creuser tout ça.
Répondre
Y

Ne creuse pas trop, Chez lez filles n'est pas sexiste, c'est une bonne nouvelle !


K
Normalement je devrais aussi le recevoir ... Alors j'y reviendrai plus tard.
Répondre
Y

Avec grand plaisir de te retrouver


S
@Yv : ravie de voir que "chez les filles" n'est pas sexiste !
Je suis en pleine lecture de ce roman, je lis donc ton billet en diagonale pour y revenir plus tard.
Répondre
Y

Ca me réjouir moia ussi, ça me permet de lire quelques nouveautés.