Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Les âmes noires de Saint-Malo

Publié le par Yv

Les âmes noires de Saint-Malo, Hugo Buan, Palémon, 2021

1794, aux pires moments de la Terreur à Saint-Malo, le jeune Louis Hervelin est obligé de se réfugier, ses parents ont été fusillés pour avoir recueilli un prêtre et sa petit sœur a disparu. Dix ans plus tard, sous le Consulat, Louis, devenu le commissaire Darcourt est envoyé à Saint-Malo avec pour mission de restaurer l'ordre et d'espionner des Bretons récalcitrants soupçonnés de vouloir attenter à la vie de Napoléon. A peine arrivé, il est contraint d'enquêter sur la mort d'un homme dont il est très vite convaincu qu'elle est liée à la période de la Terreur. Ses méthodes passent assez mal auprès des autorités locales.

Hugo Buan délaisse quelques temps son commissaire Workan pour se lancer dans le roman historique avec un jeune commissaire promis à un bel avenir littéraire. Tout dans ce premier tome promet des développements passionnants dans les suivants. Je me suis régalé de bout en bout en ne reprenant qu'à peine mon souffle entre les chapitres. La période est propice aux manipulations, aux compromissions, aux jalousies, aux peurs. La Bretagne et particulièrement Saint-Malo et Saint-Sevran et leurs habitants taiseux et besogneux rajoutent une dose de tension, surtout lorsque Louis arrive accompagné de Joseph Tocagombo, mulâtre de l'île Bourbon, son ordonnance pendant la guerre, devenu lui aussi policier, et qu'il commence à fureter partout, à ne pas prendre de gants pour interroger tel ou tel habitant qu'il soit notable ou pas.

Dans le même temps qu'il poursuit son enquête sur l'assassinat, Louis tente de comprendre ce qui a pu se passer dix ans plus tôt pour ses parents et si sa sœur est toujours en vie et si oui, où. Cette partie-là ne sera pas résolue dans ce tome, d'où mon idée que la série va se continuer et j'en suis fort ravi presque impatient. L'écriture de Hugo Buan, moins drôle que dans la série avec Lucien Workan, ne se départit pas totalement de l'humour de l'auteur et reste vive, tout cela donnant un roman policier historique excellent.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 20/08/2021 10:13

Un nouveau personnage qui redonne du souffle à l'auteur ?

Yv 21/08/2021 10:35

Oui, si tant est qu'il en ait perdu.