Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Chicoutimi n'est plus si loin

Publié le par Yv

Chicoutimi n'est plus si loin, Françoise Pirart, Ed. du Sablon, 2021 (Luce Wilquin, 2014)

1996, deux enfants, deux frères, Erik, 15 ans et Sylvain, 12 ans, quittent la Belgique après avoir commis un acte grave. Ils parviennent à s'embarquer sur un vol direction le Canada. Arrivés là-bas, ils parviennent à fausser compagnie aux policiers et fuient à pieds vers Chicoutimi, la ville dont leur grand-père récemment décédé leur a beaucoup parlé.

Red Barton, ex-flic, détective privé roule sur les routes canadiennes pour aller voir sa sœur lorsqu'il rencontre les deux jeunes garçons. Son instinct de flic lui dit de ne pas les quitter, il les observe de loi, d'autant plus que Sylvain lui rappelle Dan, son fils disparu il y a longtemps à 12 ans.

Mis à part un ou deux trucs qui me gênent dont un que je ne peux pas révéler puisqu'il nuirait à la tension et à la construction du roman qui sert cette tension, j'ai été surpris et happé par cette fuite en avant dont je me disais tout au long de ma lecture qu'elle ne pouvait que mal finir tout en espérant l'inverse. L'autre truc qui me gêne un peu, c'est que le texte n'est point exempt de longueurs, de situations un peu répétitives qui auraient gagné à de la concision.

Françoise Pirart avance par petites touches, évoque cet acte grave commis par les deux frères de la même manière, en retours en arrière courts et en allusions au fait dans les discussions entre Sylvain et Erik. L'on devine, l'on perçoit mais ce n'est qu'à la fin que l'on sait véritablement ce qu'il en est. C'est très bien fait et si l'on n'est pas dans un polar, le suspense est tout de même présent et maintient le lecteur en haleine jusqu'au bout. Belle écriture, simple et fluide qui s'attarde sur les deux garçons sans oublier de parler des paysages qui les entourent et des personnes qu'ils rencontrent. C'est un roman assez dense qui aborde des questions comme la filiation, la fraternité, l'amour inconditionnel des parents envers leurs enfants, la liberté, les épreuves pour l'acquérir lorsque le début de la vie est parsemé d'embûches... Les grands espaces canadiens, loin des grandes villes, se jouent admirablement le rôle de contexte un peu angoissant mais aussi apaisant et ressourçant si tant est qu'il soit possible à Erik et Sylvain de se ressourcer.

Commenter cet article

Luocine 12/07/2021 13:37

j'ai peur de ne pas trop apprécier cette lecture qui semble t'avoir un peu déçue

Yv 14/07/2021 09:51

Non pas vraiment déçu, juste un peu agacé par un raccourci et quelques longueurs mais c'est plutôt pas mal