Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'île des morts

Publié le par Yv

L'île des morts, le roman d'un tableau, Jean Pichard, Ed. du Canoë, 2021

Arnold Böcklin (1827-1901) fut peintre. Son œuvre la plus connue est L'île des morts, les cinq versions peintes entre 1880 et 1886 dont l'une fut accrochée dans le Berghof, le "nid d'aigle" de Hitler. De sa Suisse natale à l'Italie où il mourut, le peintre arpenta l'Europe, se battit sur les barricades de Paris en 1848...

Franz Schensky (1871-1957) naquit sur Heligoland alors anglaise. Il fut photographe, passionné par son île natale qu'il photographia à de multiples reprises. Lorsqu'icelle devint allemande, il fut, comme beaucoup d’îliens, d'abord légèrement indifférent puis déporté dans un camp pendant la première guerre mondiale.

C'est un parallèle entre ces deux artistes et leur passion pour deux îles différentes que raconte Jean Pichard.

Un inculte comme moi ne saura pas, avant sa lecture qui sont ces deux hommes, même si le tableau représenté en bandeau -celui de Böcklin- semble connu, il en est même un autre, un autoportrait assez célèbre également : tapez le nom du peintre dans la barre de recherche, c'est souvent le premier qui se présente. Quant à Schensky, rien, ni même l'île d'Heligoland dont j'apprends à la fois l'existence et l'histoire.

Donc triple bon point pour ce roman qui se base sur ces réalités. Ce ne sont pas des biographies, le romancier prévenant qu'à part les peintre et photographe et date de leurs œuvres, tout est inventé. Mais la curiosité pousse le lecteur que je suis à chercher plus, donc à s'instruire.

L'idée de rapprocher ces deux artistes avec le fil rouge de l'île est intéressante et originale. Sans chichis ni recherche d'effets, Jean Pichard les invente, parle de leurs doutes, de leurs créations, de leur vie consacrée à leur art. C'est un peu autocentré, peu de cas est fait de leurs épouses ou compagnes, enfants... mais encore une fois, on est loin de la biographie, c'est davantage un roman de l'œuvre et comprendre comment chacun en est arrivé à la créer. C'est un livre facile d'accès qui, sous un thème qui peut paraître difficile, se lit vite et agréablement et procure la sensation d'en ressortir plus instruit. Que demander de plus ? Tout est là pour plaire. Les jeunes éditions du Canoë signent-là encore un très bon livre.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 08/03/2021 10:26

Merci pour ce conseil de lecture.

Yv 09/03/2021 07:29

Je t'en prie, c'est un bon conseil

Aifelle 07/03/2021 07:00

Je l'ai vu ce tableau. A Paris, dans le cadre d'une expo sur la mélancolie.Je viens de vérifier, c'était il y a déjà 16 ans ! Incroyable. Ceci dit, je ne connais pas grand chose de ce peintre, je note le livre.

Yv 07/03/2021 07:29

Alors ce livre est pour toi, forcément