Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Origine paradis

Publié le par Yv

Origine paradis, Thierry Brun, Hors d'atteinte, 2021

Thomas a dix ans lorsqu'il assiste à la mort brutale de ses parents. Recueilli et élevé par une tante peu diserte, il sera inscrit dans un internat assez rigoureux.

Plus tard, après pas mal de petits boulots, par l'intermédiaire de sa tante, il trouve un travail dans une association qui, sous couvert d'aider les plus démunis, est en fait un lieu où la stratégie de l'extrême droite se discute et se forge. Damien Saint-Clair en est l'énigmatique et puissant responsable. Ce que ne sait pas encore Thomas mais qu'il ressent au plus profond c'est que l'histoire de ses parents qu'il cherche à comprendre est curieusement liée à Saint-Clair.

Ce roman en plus de nous plonger dans les arcanes des partis politiques et particulièrement de l'extrême droite qui cherche à se financer au mépris des lois en trouvant toutes les combines pour trouver de l'argent, décrit un jeune homme perdu qui ne sait pas d'où il vient et a besoin de le savoir pour avancer. C'est bien fait pour les deux points sus-cités. Le financement occulte par l'intermédiaire des micro-partis est bien expliqué sans être plombant, Thierry Brun ne s'attarde pas sur les théories extrémistes, mais bien sur les pratiques pour se rendre fréquentable -la fameuse dédiabolisation- et pour recruter des gros bras et des politiciens prêts à tout pour être élus.

Thomas, lui vit dans ce monde sans vraiment adhérer aux thèses, il sait que Saint-Clair est lié à ses parents et veut savoir comment et pourquoi iceux sont morts. C'est le portrait d'un jeune homme qui se cherche, un peu violent, un peu alcoolique, néanmoins pas prêt à toutes les compromissions pour parvenir à ses fins. Il lui faudra juste trouver les bonnes personnes pour le guider. Un texte à la fois classique, très dialogué, des personnages et des situations ou événements forts et atypiques font que ce roman se suit avec un grand intérêt, je dirais même avec un intérêt grandissant au fur et à mesure qu'on tourne les pages.

Thierry Brun qui a écrit des polars sait comment bâtir un roman et tenir son lecteur sans en faire des tonnes. Pas d'artifices, ses personnages sont crédibles, réalistes, ce sont eux qui font qu'on a envie d'aller au bout. J'avais déjà aimé l'un de ses précédents livres, Ce qui reste de candeur, très différent.

Commenter cet article