Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trois jours

Publié le par Yv

Trois jours, Denis Brillet, Rémanence, 2020

Un très jeune homme arrive dans un village en plein hiver et demande au maire de passer trois jours dans le terrain de camping fermé en cette saison. C'est un hiver particulièrement rigoureux dans la région. Dans le village isolé, les habitants se méfient de lui, des étrangers en général. Aussi lorsque le jeune homme entre en relation avec certains villageois, la suspicion naît. Surtout lorsque certains événements surviennent.

J'ai reçu ce roman lors d'un envoi en service de presse, et à peine découvert, je dois dire que je n'avais pas une envie folle de le débuter. Mais bon, un livre offert, ça ne se refuse pas et ça se lit, ça se commence a minima. Et là, je dois dire que la surprise fut plus que bonne. Mis à part quelques petits passages -ceux en italique- que je trouve superflus, le reste est tout simplement excellent. A noter qu'il faut s'affranchir du fait que le niveau de langage ne correspond pas à un jeune de 17 ans, mais l'on sait que l'écrit est toujours plus châtié que l'oral. Ce jeune homme est atypique et particulièrement mystérieux et donc pourquoi n'userait-il pas d'une belle langue, recherchée, travaillée ? De ce point de vue là, rien à dire, Denis Brillet sans être pédant aime glisser des mots rarement utilisés, de belles tournures. Son écriture est élégante et limpide. Il décrit la vie d'un petit village reculé en quasi hibernation en ce rude hiver -les nombreuses descriptions des vents, du froid mordant, piquant sont admirables. Peu de personnages, car beaucoup se cachent, mais ceux qui sont présents sont très intimement décrits, dans leurs plus profonds questionnements. Encore une fois, c'est épatant.

Ce roman est envoûtant, il va très lentement dans une ambiance ouatée, glaciale et il m'a été impossible de m'en défaire. On ne sait pas où le jeune héros veut en venir ni même si lui le sait. On le suit, se demandant ce qu'il va faire, fasciné comme les rares personnes, qui, au sein du village, l'accueillent. Il y est question de la solitude, de l'ascèse jusqu'à l'excès, de la mort, d'amour, de peur d'autrui, de haine... Ce n'est pas un roman léger, il est plutôt sombre mais avec pas mal de touches de lumière. Le genre de livre qui reste longtemps en tête et que l'on aime offrir, car à la fois original et quasi sûr de plaire.

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 18/12/2020 14:13

Une lecture qui t'a conquis.

Yv 18/12/2020 14:22

Oui et que je conseille

krol 18/12/2020 09:34

Les éditions Rémanence publient des romans sensibles. Tu me donnes très envie de l'acheter.

Yv 18/12/2020 12:04

Oui, et Denis Brillet en est un bon exemple.