Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'empreinte de sang

Publié le par Yv

L'empreinte de sang, Richard Austin Freeman, Flamant noir (traduit par Gabin Perry), 2020

John Hornby, respectable négociant en métaux précieux londonien est cambriolé. 30 000 livres en diamants bruts. Aucun trace d'effraction. Seuls trois hommes ont la clef : John Hornby et ses neveux, Walter et Reuben. C'est ce dernier qui est arrêté et accusé du vol, son empreinte ensanglantée est retrouvée dans le coffre. Le célèbre Dr Thorndyke expert médico-légal est chargé de l'enquête par la tante et la cousine de Reuben persuadées de son innocence. Thorndyke rencontre au même moment un ami médecin sans emploi et lui demande de l'aider à résoudre cette affaire. C'est lui, Christopher Jervis qui raconte. Le duo d'enquêteurs -trio si l'on rajoute Polton, l'assistant de Thorndyke- est né.

Richard Austin Freeman (1842-1943) est un contemporain de Conan Doyle qu'il est difficile d'oublier lorsqu'on parle de roman policier anglais de cette époque. Freeman  est considéré comme le père du polar inversé -celui où l'on connaît le coupable dès le début repris et popularisé plus tard dans la série télévisée Columbo.

L'empreinte de sang est la première enquête du trio Thorndyke-Jervis-Polton écrite en 1907. Assez prolifique, Freeman est semble-t-il toujours beaucoup lu en Angleterre et je trouve étonnant qu'il ne le soit pas en France ; seuls quelques titres ont été traduits dans les années 30 et 40 dont icelui en 1933. Tous les ingrédients d'un bon roman policier d'époque sont là : la trahison, l'ambition, l'honneur, l'amour... La méthode de Thorndyke est particulièrement claire et plaisante à suivre et l'on sent que le protagoniste et le deutéragoniste (second rôle) vont prendre de l'épaisseur au cours des prochaines intrigues qui leur seront soumises. Thorndyke est un détective-scientifique qui observe méticuleusement, sans jugement, sans opinion. Il accumule les indices, les détails et ce sont eux qui le mènent vers la solution.

Franchement je me suis régalé. Évidemment, le style n'est pas aussi moderne que les polars contemporains malgré nouvelle traduction de Gabin Perry alerte et très abordable. Ce côté un peu désuet que la standardisation et la mondialisation de l'écriture de certains polars actuels a gommé est aussi ce qui fait son charme : l'écriture place mieux qu'un décor le récit dans son époque, dans les us et coutumes d'il y a un siècle. Dès lors, point besoin de description de lieux, de façades de maison,... le texte est dédié à l'enquête, à la recherche d'indices et à l'élaboration de la vérité dans l'esprit brillant de Thorndyke.

Quelle belle idée de la maison Flamant noir de rééditer cet auteur méconnu en France qui ne devrait pas le rester longtemps, tant je suis persuadé qu'à la lecture de cette recension, vous allez vous précipiter sur son site ou commander chez vos libraires préféré.e.s -permettez ces points médians car mes libraires préférées sont des filles-cette première enquête du Dr. Thorndyke. Moi, j'attends les autres.

Commenter cet article

PatiVore 18/11/2020 19:39

Mais c'est un classique ! Je note !!!

Yv 19/11/2020 07:23

C'est effectivement un classique, j'espère que la suite sera éditée aussi