Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bilan 2020

Publié le par Yv

Bilan d'une année étrange. Confinements obligent, j'ai dû lire sur une liseuse, format auquel j'ai du mal à me faire. J'ai trouvé le genre de livres qui me siéent dans ce format : de courts romans-détente : beaucoup de romans policiers populaires du début du siècle dernier. J'en ai découvert beaucoup, des biens et des moins bons.

Mais, pour cette année, comme pour les précédentes, mon bilan sera fait de mes coups de coeur, des livres qui m'ont le plus marqué en 2020 :

- La fabrique de la terreur, Frédéric Paulin (Agullo) : dernier tome de la trilogie consacrée au terrorisme et aux relation franco-algériennes.

- Vie de Gérard Fulmard, Jean Echenoz (Minuit) : le dernier Echenoz, toujours un régal.

- L'histoire d'Ana, Cathy Borie (Librinova) : Ana, née d'un viol grandit dans les foyers et familles d'accueil.

- Washington Black, Esi Edugyan (Folio) : la vie incroyable de George Washington né esclave à La Barbade.

- Psycho-investigateur, Erwan Courbier et Benoît Dahan (Petit à petit) : les enquêtes de Simon darius, psychanaliste et psycho-investigateur auto-proclamé (Intégrale 1 à 3 et tome 4)

- Aires, Marcus Malte (Zulma) : des rencontres, des croisements sur les aires d'autoroutes. Marcus Malte : de l'art de raconter des histoires tortueuses.

- RIP. Ahmed. Au bon endrout au mauvais moment, Gaet's et Monier (Petit à petit) : la suite des histoires des nettoyeurs des maisons des morts. Tout se coupe, s'entrecroise.

- Mort à vie, Cédric Cham (Jigal polar) : lorsque Lukas endosse la faute de son frère et se retrouve en prison, toute sa vie bascule. Un énorme coup de coeur.

- Le prix de la vengeance, Don Winslow (Harper Collins) : six longues nouvelles dans lesquelles on retrouve les héros de Don Winslow.

- Trois jours, Denis Brillet (Rémanence) : l'arrivée d'un jeune homme perturbe un village endormi.

Dix titres (si je compte comme un titre les deux séries de BD et la trilogie de Frédéric Paulin). Forcément indispensables.

Commenter cet article
V
j'adore Echenoz mais La vie de G.F m'a clairement déçue. Bonnes fêtes de fin d'année !
Répondre
Y
J'ai cru voir ici ou là des avis différents du mien
N
Je lirai Aires, c'est une certitude !
Répondre
Y
Bonne initiative, c'est un excellent roman
A
Une belle et étrange année de lecture.
Répondre
A
2020 année étrange, je ne dirai pas le contraire.
Le Echenoz a divisé; tu fais partie des conquis, mais je pense que je vais passer mon tour.
En revanche, le dernier Marcus Malte pourrait me rabibocher avec l'auteur.
Répondre
Y
C'est bien qu'un livre divise, l'unanimité en matière de culture m'est toujours suspecte. Quant à Marcus Malte, moi j'aime beaucoup.
Z
Entièrement d'accord avec toi pour le dernier Echenoz. Par contre, je retiens le Marcus Malteque je n'ai pas vu passer
Répondre
Y
Il date du début d'année je crois, je l'ai acheté pendant les vacances lorsque j'ai visité la lbrairie éphémère de Zulma en Normandie