Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Casting sauvage

Publié le par Yv

Casting sauvage, Hubert Haddad, Zulma, 2018.....

Dalmya, jeune femme, danseuse, a pour le moment comme emploi de rechercher dans les rues de Paris des figurants pour un film. Ils devront représenter des déportés rescapés des camps revenant à Paris. Dalmya doit donc rechercher des hommes et des femmes très maigres et leur proposer des jours de tournage. Mais la jeune femme profite également de ces journées de casting sauvage pour tenter de retrouver ce jeune homme croisé quelques temps plus tôt, qu'elle avait attendu vainement un soir et dont le souvenir l'obsède.

J'aime beaucoup Hubert Haddad, mais à chaque fois que j'ouvre l'un de ses livres, j'ai une petite appréhension. En effet, parfois, je n'y arrive pas, ce fut le cas avec quelques rares -heureusement-  titres que je n'ai pas pu lire. Mais quand ça colle entre l'ouvrage et moi, je peux être d'un enthousiasme à peine limité. Ce fut le cas avec moult romans de l'auteur. Cette fois-ci, le suspense ne sera pas long ni haletant, j'ai beaucoup aimé Casting sauvage. J'y retrouve l'élégance de l'écriture, la poésie, l'usage de certains mots rares ou désuets, mais jamais trop, Hubert Haddad ne fait pas dans le recyclage des mots anciens pour épater la galerie, il en place de temps en temps et la page prend une autre dimension. Au-delà de ça, c'est aussi le ton employé, calme et lenteur, une vraie pause dans notre société ultra rapide ou tout doit trouver réponse immédiatement.

Hubert Haddad, par petites touches, décrit Dalmya et, tout au long du court roman, elle se révélera à nous lecteurs, mais aussi à elle-même. Cette jeune femme fragile ose aller au-devant d'inconnus dans la rue ; elle garde à leurs yeux son mystère mais pas aux nôtres qui apprenons à la connaître. Roman fin et sensible, d'une beauté enivrante dans lequel le romancier parle de sujets lourds et profonds : les réfugiés, les attentats, les pauvres de Paris, ceux qui vivent dans les rues ou dans des habitats insalubres, ... Paris en est le contexte géographique, Dalmya arpente ses rues, places et boulevards, c'est un walking movie comme le précise l'éditrice, un roman pour ceux qui aiment marcher à Paris et pour les autres qui découvriront les quartiers et leurs habitants.

Hubert Haddad parle des gens, de tous les habitants de Paris quelles que soient leurs origines qui peuvent vivre ensemble en apprenant les uns des autres. Tout son talent est dans le fait qu'il fait tenir tout cela en 160 pages, que si beaucoup est dit, le lecteur lit entre les lignes et prolonge la réflexion de l'écrivain. J'aime les écrivains qui font le pari de l'intelligence de leurs lecteurs. J'aime Hubert Haddad.

Commenter cet article

Hélène 05/03/2018 09:17

Tu me donnes envie de retenter, je crois qu'effectivement j'avais bloqué sur un titre

Yv 05/03/2018 12:58

Moi aussi, cela m'arrive, mais quand ça fonctionne, c'est assez formidable

Aifelle 04/03/2018 09:06

C'est un auteur très intéressant ; je note ce titre, il me semble qu'il en sort un autre quasiment simultanément ?

Yv 05/03/2018 09:03

je crois que Zulma en réédite un, mais plus ancien

z 02/03/2018 14:06

Entièrement d'accord avec toi concernant l'auteur. Il faudrait que je refasse un petit tour dans ses livres.

Yv 03/03/2018 07:29

Il n'est pas trop tard

Alex-Mot-à-Mots 02/03/2018 13:20

Quelle belle déclaration. (Mais cette couverture fait un peu mal aux yeux, non ?)

Yv 03/03/2018 07:29

ce n'est pas la mieux de Zulma, mais le contenu est excellent

manou 02/03/2018 08:40

J'avais beaucoup aimé le peintre d'éventail mais depuis finalement je n'ai plus rien lu de lui...Il faudra que j'y remédie...merci pour ce nouveau titre

Yv 02/03/2018 10:32

Oui, il écrit beaucoup et très bien