Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Yanvalou pour Charlie

Publié le par Yv

Yanvalou pour Charlie, Lyonel Trouillot, Actes sud, 2009
Mathurin D. Saint-Fort est un avocat d'affaires très ambitieux et très en vue de Port-au-Prince. Son désir premier est d'oublier ses origines de petit villageois pauvre et surtout de faire en sorte qu'elles ne soient pas dévoilées dans le milieu dans lequel il évolue désormais, car ses nouvelles connaissances pourraient ne pas les lui pardonner. Tout va bien pour lui, jusqu'à ce que débarque au cabinet et dans sa vie "Charlie, un adolescent en cavale [...] qui vient lui demander son aide au nom des attachements à leur même village natal." (4ème de couverture)
Je n'aime pas forcément beaucoup les livres Actes sud, à cause de leur mise en page souvent dense. Point de ceci dans ce livre. C'est clair et aéré. Heureusement, car le récit est lui, dense et profond. Lyonel Trouillot raconte son pays, les différences entre les quartiers pauvres et les quartiers riches qui se côtoient sans jamais -ou presque- se voir ou se rencontrer.  A travers Mathurin et Charlie, c'est toute la difficulté de vivre en Haïti qui est décrite : comment vivre ou survivre lorsqu'on n'a pas de travail, pas d'argent, aucun moyen de s'en sortir si ce n'est en volant ou mendiant ; comment vivre en oubliant ses racines et en espérant qu'elles ne soient jamais révélées, par peur de retomber ? La description des bas quartiers de Port-au-Prince est dure, la vie doit y être sordide, particulièrement difficile, voire insurmontable ; c'est du moins l'idée que j'en ai après avoir lu ce livre. Parfois, un roman décrit mieux un pays que ne le pourrait faire un documentaire filmé. Je savais Haïti très pauvre, je me doutais des conditions de vie des plus pauvres Haïtiens, mais j'étais encore en dessous de la vérité. 
Ce livre a, outre le mérite d'être un beau roman sur l'amitié, sur la fidélité à ses principes et à ses origines, celui d'ouvrir les yeux des lecteurs sur ce pays et ses habitants.
NB : Le Yanvalou est une danse dédiée à une divinité vaudou, parle des origines, un "salut à la terre ancestrale"

Commenter cet article

Gangoueus 22/12/2009 22:46


Un livre que je compte pour la nouvelle année. Je note un thème assez proche de Bicentenaire où Trouillot aborde aussi les écarts entre les classes sociales de Port-aux-Princes.


Yv 23/12/2009 18:54


Je ne connais rien d'autre de cet auteur ... pour le moment !


Mango 13/12/2009 15:59


C'est un beau récit! J'ai beaucoup aimé ce livre aussi et appris pas mal de choses sur ce pays!


Yv 14/12/2009 20:22


Donc nous sommes du même avis