Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voulez-vous effacer/archiver ces messages ?

Publié le par Yv

Voulez-vous effacer/archiver ces messages, Fabrice Vigne, Ed. Castells, 2006, distribution : Le fond du tiroir
Neuf nouvelles se présentant comme neuf messages qu'un narrateur (différent à chaque fois) envoie à un lecteur. Un scientifique voulant prouver que les éléments chimiques peuvent avoir des émotions, un gondolier de grande surface dégoûté par sa mise en rayon, deux misanthropes, un sondé par téléphone, deux écrivains en plein questionnements (pléonasme ?) et un jeune homme-tombeur-rémunéré de ces demoiselles-futures-dames. Neuf nouvelles écrites sur une période de neuf ans.
C'est toujours un peu difficile pour moi de commenter un recueil de nouvelles : elles sont souvent inégales, on en aime certaines et d'autres pas (ou moins). Ici, j'aime plutôt bien toutes les nouvelles avec des préférences, bien sûr, notamment pour les deux dernières.

D'abord, Lorsque je m'appelais Jean  : le jeune tombeur rémunéré, qui part un peu comme une farce et se révèle être une très belle histoire dans laquelle un homme se met à nu -par lettre interposée- devant sa compagne.

Ensuite, Le produit de ses fouilles : un écrivain de retour dans sa ville natale pour un congrès se retrouve seul dans une chambre d'hôtel en plein questionnement sur sa vie d'adolescent et d'adulte. 

Trois autres nouvelles La mélancolie du sucre, "Histoire à double mélange sur la perception et le style des écris anonymes" (peut-être l'avant Échoppe enténébrée ?) et Éphéméride sous les marronniers sont très décalées voire loufoques et drôles. 
Ce ne sont pas des nouvelles avec chutes : ce sont de petites histoires, comme de petits romans. Si elles sont drôles, c'est plus l'écriture et les personnages que les situations qui le veulent. Fabrice Vigne a une belle plume qui décrit des gens normaux -ou presque ! Il est doué aussi pour partir dans des situations moins classiques. Et il est malin cet auteur, qui dans ses nouvelles, place des détails a priori insignifiants, mais que l'on retrouve tout au long des pages, prenant de l'importance et permettant une meilleure compréhension.
Les éditions Castells n'existent plus, mais Le fond du tiroir distribue le livre.

Commenter cet article

sylire 20/02/2010 22:55


Je l'ai dans ma PAL dont il finira par sortir...


Yv 21/02/2010 10:39


Peut-être le faire remonter d'un ou deux crans ???


Ys 16/02/2010 17:29


Je viens juste de faire un billet sur un recueil de nouvelles, ce qui est très rare pour moi, et effectivement, ça n'est pas facile. En plus, ce sont toutes des nouvelles à chute, et c'est dommage
car à mon avis, il faut vraiment être un expert pour s'y aventurer et ce sont souvent les jeunes auteurs qui s'y risquent, pas toujours avec succès...


Yv 16/02/2010 17:46


J'ai l'impression, comme toi, qu'avant de passer aux romans, on s'essaye plus ou moins heureusement aux nouvelles. Effectivement, parfois, dans les nouvelles à chutes, plus dure est-elle (la chute
!).


Mango 16/02/2010 12:07


Ces nouvelles semblent intéressantes! En tout cas le titre du livre lui-même est très accrocheur!


Yv 16/02/2010 13:34


Elles le sont, très intéressantes. Tu trouves le titre accrocheur, puisse-t-il accrocher !