Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Vogue la colère

VogueLaColere_couv.jpgVogue la colère, Guillaume Lefebvre, Ravet-Anceau, 2014....,

 

Armand Verrotier est capitaine de la marine marchande. Au pied levé, il doit remplacer le capitaine du Cornélius, étrangement disparu, chargé de récupérer des conteneurs tombés en mer. La mission ne se déroule pas comme prévu et Armand comprend qu'en rentrant il s'exposera à des soucis puisque le capitaine en second n'a pas apprécié sa "prise de commandement" autoritaire. Rentré chez lui, la compagnie lui demande de retourner sur le Cornélius qui ne répond plus aux appels, le bateau semble avoir été déserté par l'équipage. Puis, Armand est contacté par Charlotte, une jeune femme assez énigmatique qui lui raconte son histoire, en lien avec le Cornélius

 

Armand Verrotier est un héros récurrent qui revient là pour sa quatrième enquête, la deuxième que je lis (l'autre était Le naufragé de la baie de Somme, excellent roman policier). Et celui-ci est excellent itou. A lire mon mini-résumé, tout cela pourrait paraître un peu fourre-tout, et encore, je n'ai pas dit un dixième des aventures du marin, ni parlé de sa vie privée, mais l'auteur maîtrise totalement son sujet et on sait où il veut nous emmener, jamais le lecteur n'est perdu en route ou n'a besoin de revenir en arrière pour se rappeler tel ou tel fait. Récit très documenté et extrêmement intéressant lorsqu'il aborde notamment les conditions de vie à bord ou tout ce qui à trait au transport des marchandises, des produits dangereux et au trafic organisé par certains. Ce bouquin part dans tous les sens, mais c'est très positif. Guillaume Lefebvre emmêle les histoires, elles s'enroulent les unes autour des autres. Ses personnages ne sont pas en reste qu'on ne sait pas toujours classer dans les "bons" ou les "méchants", notamment Charlotte. 

Je pourrais pinailler un peu et dire que certains passages très techniques sur la marine et les bateaux sont un peu longs, même pour un Breton -mais je n'ai pas le pied marin- mais même pas, il suffit de les survoler (il n'y en a pas tant que cela) pour revenir à des considérations plus "polars". Et puis l'ambiance est résolument tournée vers la mer et les marins, à tel point qu'on pourrait presque sentir les embruns ; et alors le Breton se réveille en moi, la mer si proche qui fait qu'il est difficile de vivre loin d'elle quand bien même on ne navigue pas ; quand bien même on ne vit pas tout juste à côté mais à quelques kilomètres, le vent salé et plein d'embruns se fait sentir...

Très bien écrit dans une écriture limpide et claire, pas érudite, mais de facture classique, ce roman se suit très agréablement et même avec avidité parce que l'auteur sait nous embrumer l'esprit et jouer sur toutes ses histoires en même temps. Sur la fin, lorsqu'il ne reste qu'une cinquantaine de pages et qu'on ne voit pas venir la fin, on se demande comment il va finir son roman, et l'explication finale arrive, tranquille alors qu'on était impatient de la lire... mais pas trop finalement parce qu'on resterait bien un peu plus longtemps avec Armand. On est entre polar et roman d'aventures : très bon point pour moi qui aime trouver dans ce genre autre chose qu'une simple enquête. 

 

 

 

polars 2015

 

rentrée 2014

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Alex-Mot-à-Mots 23/12/2014 19:12

Il a tout pour plaire, et je ne connais pas (encore) la baie de Somme.

Yv 26/12/2014 09:11



Moi non plus, ça fait partie d'un des (nombreux) coins de France que je ne connais pas



Emma 21/12/2014 09:05

Pourquoi pas ? Je note au moins l'auteur.

Yv 22/12/2014 18:30



C'est le quatrième de la série qui a l'air très réussie