Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Une jeune fille différente

gerard-glatt-une-jeune-fille-differente.pngUne jeune fille différente, Gérard Glatt, Ed. Orizons, 2011

"Depuis la disparition accidentelle de sa mère, elle n’avait alors que six ans, Fée n’existe pour ainsi dire plus, ni pour son père ni pour sa grand-mère qui se sont enfermés dans le silence. Pour quitter son isolement, devenue étudiante, elle fréquente Vivien et Alain, des camarades de lycée. Vivien, qu’elle aime, mais qui, incertain, menace de la lâcher. Vivien, pris entre l’amour et le besoin d’écrire. Vivien qu’Alain voudrait bien garder pour lui seul. Au fil des semaines, Fée leur raconte une histoire qui pourrait être la sienne, des mots qu’elle sème, entre rire et douleur, et qu’Alain attrape au vol. Des mots qu’elle distille dans l’espoir un peu fou que Vivien en tirera un roman et qu’ainsi, pour lui comme pour elle, elle existera enfin. Mais que le lecteur ne s’y trompe pas, l’auteur ne donne pas à croire. Ce n’est qu’un conte : celui d’une jeune fi lle différente, comme souvent les couleurs du jour." (4ème de couverture)

Après avoir lu et apprécié un roman précédent de Gérad Glatt, Une poupée dans un fauteuil, j'ai entamé celui-ci avec le sentiment qu'il en serait de même. Et bien non. Je ne saurais dire pourquoi je n'ai pas réussi à entrer dans ce roman. Tout est là pourtant : une belle écriture, avec des mots et des tournures de phrases riches et bien choisis, une alternance de chapitres vrais, réalistes et d'autres rêvés, poétiques. Alors quoi ? Peut-être des personnages que je trouve un peu pâlots ? Mon insensibilité légendaire qui reprend le dessus ? Si Madame Yv lit mon article, elle vous dirait que c'est sûrement la bonne raison, moi qui me moque -gentiment, il va sans dire- de ses grosses larmes qui coulent lorsqu'elle regarde un bon mélo. Je ne sais pas. Ce que je sais, c'est que je suis peiné de n'avoir pas réussi à être capté par ce roman qui recèle des qualités d'écriture évidentes. A vous de me dire si je suis vraiment cet être froid et insensible. Rencontrez Fée, Vivien et Alain et dites-moi !

Antigone est plus positive que moi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Louis B. 09/09/2011 22:04


Bonjour, je suis étonné par les commentaires de certaines personnes qui n'ont pas lu ce roman, mais se permettent néanmoins, par des états d'âme du style : " Moi je n'ai pas envie de pleurer ",
d'en éloigner sans savoir et stupidement d'éventuels lecteurs. Quant à moi, je l'ai acheté après avoir lu le passage qu'en donne "Le choix des Libraires." Un début qui, me posant question, m'a
incité à aller plus loin. Je ne le regrette pas, au contraire. Un style véritable, c'est assez rare. Un climat tout en douceur qui n'invite pas aux larmes. Et une fin qui m'a emporté. Un ouvrage,
selon moi, assez proche d'une sensibilité féminine. Je n'ai pas de blog, faute de temps, mais parfois je me dis que c'est dommage... Espérant ne pas vous avoir importuné. Louis B.


Yv 10/09/2011 10:47



Les commentaires font partie du "jeu" des blogs : on en poste sur des blogs qu'on a coutume de lire pour montrer qu'on est passé, même s'ils ne changent rien sur le livre. Quant au vôtre, non
seulement, il ne m'a pas importuné, mais  encore, il permet de renforcer un aspect du bouquin que je voulais faire ressortir : une très belle écriture, un style véritable comme vous le
dites. Je n'ai pas accroché à cette histoire, parfois on ne sait pas dire pourquoi, ce qui est le cas ici.


S'il vous plait, vous pouvez même repasser sur mon blog aussi souvent que vous le voulez, laissez ou non des commentaires sur nos lectures communes : la confrontationdes idées et des ressentis
fait voir souvent des aspects que l'on avait pas remarqués.


A bientôt alors...



Géraldine 05/09/2011 14:44


manifestement, mon 1er com n'apparait pas. Je disais que je suis très sensible et que je n'ai pas envie de larme ces temps ci et que donc je ne lirai sans doute pas ce livre !


Yv 05/09/2011 15:49



Si si il est bien passé, mais je garde quand même, ça fait du nombre !



Géraldine 05/09/2011 14:43


Oups...Surtout que la, je viens d'aligner pour la rentrée 3 livres plutôt "lourd" à lire, même si magnifique. Je pars en vacances jeudi, j'emmène avec moi un bon serial killer !


Yv 05/09/2011 15:49



Pour les vacances -et même après parfois- rien de tel qu'un bon polar. On se remet ainsi de certaines lectures plus personnelles. Bonnes vacances... décalées



Géraldine 05/09/2011 14:41


je sais que je suis très sensible et qu'en ce moment, je n'ai pas forcément envie de verser de larme. Alors je ne pense pas lire ce livre.


Yv 05/09/2011 15:47



D'autres ont aimé...



antigone 01/09/2011 20:17


Parfois, on reste simplement de côté, cela arrive... Et puis, je n'avais pas lu encore l'auteur !


Yv 02/09/2011 11:15



C'est une sensation que je 'naime pas trop : ne pas réussir à entrer dans un livre alors qu'on voit bien qu'il a beaucoup de qualités qui pourraient nous plaier. Mais, bon, tant pis !



Noukette 01/09/2011 00:51


Bon, tu n'es pas le seul alors, rassuré ? C'est vrai qu'après l'avis d'Antigone, on ne sait plus trop quoi penser ! ;-)


Yv 01/09/2011 13:50



Il faut juste croire que je suis passé au travers de ce bouquin. Pas grave après tout...



clara 31/08/2011 18:22


Je viens de terminer un livre et je suis complètement restée insensible, pas d'émotion ou de ressenti... Nada !

Il y a peut-être un virus dans l'air ?


Yv 31/08/2011 19:56



Qui viendrait de chez toi à chez moi ? Ou l'inverse ? Pourquoi pas, avec tout ce qu'il ya comme cochonneries dans l'air, ça ne ferait qu'une de plus !



Mélusine 31/08/2011 07:21


Tu exprimes très bien ce que tu as ressenti (ou pas) en lisant ce roman et je doute que ce soit ton insensibilité qui en est la cause. Peut-être que finalement c'est ta trop grande sensibilité qui
tue la sensibilité ;-)
En tout cas je note ce livre parce que le sujet me parle et que sans tomber dans le pathos ce genre de livre m'aide à surmonter bien des épreuves.


Yv 31/08/2011 13:37



La rencontre n'a aps eu lieu, tant pis, elle se fera ailleur avec un autre livre.