Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Un notaire peu ordinaire

un-notaire-peu-ordinaire-M101344.jpgUn notaire peu ordinaire, Yves Ravey, Éd. Minuit, 2013

Freddy sort de prison. Il retourne voir sa cousine, Martha Rebernak qui élève seule ses deux enfants adolescents, un garçon et Clémence une fille. Martha ne veut pas voir traîner Freddy auprès de ses enfants, notamment auprès de sa fille puisqu'elle sait ce qu'il a fait à la petite Sonia 15 ans plus tôt. Clémence qui sort beaucoup depuis quelques temps, depuis qu'elle est la petite amie du fils du notaire, Maître Montussaint. 

Martha est ce que l'on appelle couramment une mère-courage, mot composé largement galvaudé par des émissions télévisuelles et un certain sens du sensationnalisme dans les médias actuels. Elle élève seule ses deux grands enfants, enchaînant des heures de ménage au collège et dans d'autres endroits. C'est d'ailleurs le notaire qui lui a permis d'obtenir ce boulot juste après le décès de son mari. Elle parcourt les petites routes de cette petite ville sur son cyclomoteur sans arrêt, entre ses heures de travail, sa présence à la maison et surtout, depuis la sortie de Freddy, sa quasi-surveillance de sa fille, rassurée néanmoins que Maître Montussaint et Paul son fils, petit ami de Clémence prennent soin d'elle, la ramènent le soir.

C'est le portrait d'une femme angoissée, partagée entre l'amour pour sa fille, son besoin de la protéger et l'envie de ne pas l'étouffer. Une femme que l'administration pénitentiaire culpabilise, lui demandant de s'occuper de Freddy :

"Je ne vous demande pas de l'héberger sous votre toit, madame Rebernak, je dis qu'on peut faire autrement... ! Vous avez bien une petite remise au fond du jardin ? Il pourrait aller et venir, sans vous déranger. Elle a stoppé net. C'est une plaisanterie ? Puis elle lui a tourné le dos, elle s'est courbée pour atteindre l'arrivée d'essence, elle a enfourché son cyclo en pédalant et lancé le moteur. Jamais son cousin n'habiterait le garage au fond du jardin. D'ailleurs, elle se demandait comment une idée aussi stupide avait pu germer dans la tête d'un éducateur." (p.35)

Avec une écriture simple, directe dans laquelle les dialogues se fondent dans le récit (pas de guillemets ni de tirets pour les remarquer, mais aucun souci pour les repérer), Yves Ravey, en à peine plus de 100 pages, réussit à créer une tension qui monte crescendo. Presqu'un polar, pour le moins un roman noir ! Prévoir une ou deux heures de liberté pour commencer et finir ce livre d'un seul tenant. Il parvient également à décrire le quotidien de cette femme qui travaille dur, à l'opposer à celui plus flamboyant du notaire qui représente la réussite sociale, la respectabilité et l'aisance financière et souvent dans les petites villes, un des notables. 

Une histoire linéaire, facile à suivre, extrêmement bien écrite qui met en scène des personnages pas si simples qu'on pourrait le penser a priori et qui a le grand mérite d'être captivante.


dialogues croisés

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Aliénor 16/03/2013 18:05

Ah...l'auteur vient bientôt chez mon libraire.

Yv 17/03/2013 18:34



Le livre est petit, tu as le temps de le lire avant sa visite



Guillome 13/03/2013 14:47

c'est noté pour moi !

Yv 14/03/2013 08:06



Bonne visite à l'étude du notaire



zazy 11/03/2013 23:31

Mauvais souvenir avec un notaire !!!

Yv 12/03/2013 11:08



Ah, désolé, ta vie privée ne sera pas étalée ici ;)



Dominique Poursin 11/03/2013 18:20

Pour Minuit, je suis partagée ; leurs auteurs écrivent une langue choisie, parfois originale, mais, en dépit de ces qualités, certains sont très ennuyeux.

Ici,le sujet m'intéresse. Pourquoi pas le traitement?

Yv 12/03/2013 11:07



Certains sont sûrement ennuyeux, pour le moment, je ne suis pas tombé dessus, pas récemment.



Alex-Mot-à-Mots 11/03/2013 15:58

Un roman choisit au hasard ?

Yv 11/03/2013 16:50



Exact, dans la liste de la Librairie Dialogues, mais c'est un éditeur que j'aime beaucoup et chez qui je n'ai eu que de belles lectures... pour le moment



keisha 11/03/2013 14:11

J'avoue avoir été attirée au départ par l'éditeur!!! Et vu ton billet, ma foi, pourquoi pas?

Yv 11/03/2013 14:43



Rarement de déceptions chez Minuit.