Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Sur ta tombe

sur-ta-tombe.jpgSur ta tombe, Ken Bruen, Fayard noir, 2013 (traduit par Caherine Cheval et Marie Ploux).....

Un prêtre est agressé par une fille et deux garçons, devant une église, laissé pour quasi mort. Jack Taylor est engagé par un autre prêtre, Gabriel, membre d'un groupe auto-chargé de sauvegarder la réputation de l'Église (ce qu'il en reste); Jack doit retrouver le trésorier de ce groupe qui s'est fait la malle avec 750 000 euros. Puis Jack est enlevé, tabassé et mutilé, deux doigts de la main droite coupés, on lui en veut à lui et à ses amis hors norme. 

Neuvième et pénultième aventure de Jack Taylor : vivement la suite, même si c'est l'ultime ! Toujours pareil avec lui, ça commence avec un Jack Taylor qui picole, qui résout une petite affaire ici ou là, le train-train quoi ! Et puis, tout part en quenouille sans "en" avoir l'air, et le lecteur est ferré, totalement accro et incapable de lâcher le livre, tout en le lisant lentement pour bien savourer. Les moments qui suivent la lecture d'une enquête de Jack Taylor, ma tête est encore en Irlande (enfin, je dis cela, mais je n'y suis encore jamais allé, à mon grand regret. Un jour sûr.) Pour qui aime Jack, il ne sera pas dépaysé, il encaisse, il encaisse et finit par rendre monnaie de la pièce, même très amoindri. Parce que le Jack, il est pas aux standards des privés de littérature ou de cinéma : il est alcoolique à un degré très élevé, dépendant du Xanax, boiteux, un tympan crevé et équipé d'un sonotone et maintenant, il perd deux doigts ; physiquement, il est pas au top, disons que ce n'est sans doute pas George Clooney ou Brad Pitt qui pourraient l'interpréter, mais plutôt Richard Bohringer (même s'il est un peu vieux pour le rôle, et avec tout le respect et l'admiration que j'ai pour lui) ou quelqu'un avec un physique approchant : "Mais qu'il soit alcoolique au dernier degré et, elle le soupçonnait, accro à pratiquement toutes les substances illicites en circulation n'y changeait rien : le jour où vous vous retrouviez le dos au mur, c'était vers cette épave vieillissante à moitié sourde et affligée d'une patte folle que vous vous tourniez." (p.103). On lit les enquêtes de Jack Taylor pour le plaisir de le retrouver, pour prendre de ses -mauvaises- nouvelles et toujours ravi qu'il tienne encore debout. Mais on lit aussi pour le style Ken Bruen, relâché, oral, sarcastique et ironique, drôle, un rien détaché : "Un catholique non pratiquant, c'est quelqu'un qui protège ses arrières" écrit-il en exergue d'un chapitre (p.49). 

Cette fois-ci en plus de Jack et de ses aventures, de la critique d'une certaine manière de pratiquer sa religion, Ken Bruen, par petites touches parle de l'Irlande, des difficultés auxquelles elle est confrontée : chômage, pauvreté, désarroi des Irlandais devant ce qui leur arrive, hiver glacial qui ne les rend pas optimistes : la crise les touche de plein fouet, violemment empêchant les plus faibles de réagir et les plongeant dans la misère et les galères. On est loin de l'Irlande des grands espaces verts, Galway est une ville qui souffre. "L'Irlande commençait  à émerger de trois semaines ininterrompues de chute de neige et de températures polaires. Du jamais vu. Les piétons, piégés par des trottoirs transformés en patinoire, se retrouvaient avec, qui un bras, qui une jambe, dans le plâtre. Le gouvernement avait importé de sel d'Espagne. Putain, je savais que le pays manquait d'à peu près tout, et d'ironie en particulier, mais de sel ? Et puis quoi encore ?" (p181/182)

 

Je n'ai pas lu toutes les enquêtes de Jack, c'est seulement ma quatrième, ou je deviens un aficionado, ou alors elles gagnent en qualité, ou les deux mon général. Toujours est-il que j'attends la suivante et dernière de pied ferme. En plus la playlist de Jack est facile à suivre, et il vient de me faire découvrir The Saw Doctors qu'il vénère ne pouvant s'empêcher de balancer une vacherie à Bono (de U2) : on ne se refait pas, Jack est direct et franc.


rentrée 2013

polars

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

dasola 10/11/2013 13:50

Bonjour Yv, je ne l'ai pas encore lu mais cela ne saurais tarder. J'aime beaucoup le personnage de Jack Taylor. C'est bien de les lire dans l'ordre en commençant par Delirium Tremens. Il est
dommage que Gallimard ait renoncé à éditer Bruen. Heureusement que Fayard ait repris le flambeau. Mais ce n'est plus les mêmes traducteurs (j'ai lu que ce n'est plus le même rendu du texte
original). Bon dimanche.

Yv 11/11/2013 09:22



Bonjour Dasola, j'ai commencé moi aussi par délirium tremens puis Toxic blues et je suis passé directement aux derniers ensuite, n'ayant pas trouvé les "entre deux" à la BM. C'est vrai que le
langage a changé, mais je ne sais pas si c'est dû aux traducteurs ou à l'auteur...



zazy 08/11/2013 23:13

Bon, va falloir que j'm'y mette, pas à la picole, mais à lire ces enquêtes

Yv 09/11/2013 14:22



Ou aux deux...



Claude Le Nocher 08/11/2013 20:52

Salut Yves
Plus il est déglingué, plus on aime notre cher Jack ! Il y a des "séries" (je pense aussi à notre ami Salvo Montalbano) dont on ne se lasse jamais. Amitiés.

Yv 09/11/2013 14:22



Salut Claude


Et oui, c'est ce qu'on aime chez lui. s'il devenais "normal" quel ennui !


Amicalement,



kathel 08/11/2013 18:40

J'ai du retard avec Ken Bruen... quand lirai-je celui-ci si je n'en ai lu que deux ou trois ?

Yv 09/11/2013 14:21



les enquêtes peuvent se lire individuellement



Alex-Mot-à-Mots 08/11/2013 13:27

Une vacherie ? Laquelle ?!

Yv 08/11/2013 13:43



De mémoire, en citant les Saw Doctors, il lui parle de gens qui savnet faire des chansons et dont il devrait s'inspirer, un truc dans le genre, mais mieux dit forcément



cathe 08/11/2013 13:26

J'ai lu celui d'avant, c'était mon premier de la série et, bien que j'adore les privés alcooliques et borderline, je n'ai pas trop accroché, bizarre....

Yv 08/11/2013 13:41



c'est assez particulier comme ambiance, je comprends qu'on puisse ne pas accrocher. Sur ta tombe est meilleur que le précédent selon moi



clara 08/11/2013 08:51

Un alcoolique .. je passe!

Yv 08/11/2013 13:23



Tant pis, à la tienne quand même



Aifelle 08/11/2013 08:08

C'est un auteur que je vais lire en 2014, juré, promis, craché !!

Yv 08/11/2013 13:22



Fais gaffe, tu pourrais faire pareil qu'avec Kurt Wallander, de venir accro. je crois d'ailleurs qu'il y a à peu près le même nombre d'enquêtes de Jack Taylor  que de Kurt Wallander



Asphodèle 08/11/2013 07:40

Je n'ai pas encore lu un Jack Taylor mais mon premier R&B m'a convaincu, cet auteur est dingue, incorrect, j'adore ! :)

Yv 08/11/2013 13:21



je ne les ai pas tous lus, je ne reprendrai pas la série au début, mais franchement, il faut faire la connaissance de Jack