Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Sentiers sous la neige

Sentiers-sous-la-neige_2.jpgSentiers sous la neige, Mario Rigoni Stern, Éd. La fosse aux ours, 2000 (traduit par Monique Baccelli)

Recueil de nouvelles construit en trois parties, la première étant plutôt des nouvelles romancées dans lesquelles parfois l'auteur se met en scène (elles paraissent plus romancées car l'auteur s'exprime par l'intermédiaire d'un narrateur en "il"), la deuxième est plus autobiographique (il s'exprime avec "je") et la troisième raconte le rapport que Mario Rigoni Stern entretient avec la nature dans sa vie quotidienne.

Comme à chaque fois qu'il s'agit de nouvelles, je n'excelle point à les décrire et donner mon avis (si tant est que je puisse exceller en quoi que ce soit d'ailleurs). Les histoires qui m'ont le plus touché sont celles de la première partie, plus romancées car mettant en scène des personnages qu'on pense fictifs, mais qui vivent des situations réelles, celles qu'ont vécues des soldats italiens pendant la guerre.

- ... comme tu es maigre , frère ! : la nouvelle qui ouvre le livre raconte l'errance d'un soldat évadé d'un camp de prisonniers en Prusse et qui marche des jours et des jours pour tenter de rallier son village, à la fin de la guerre. Il traverse des paysages qui ont changé, rencontre des Partisans pas toujours bien intentionnés, des civils qui l'aident. "A chaque coin de rue son regard tombait sur les ruines des bombardements, mais ça ne le troublait pas vraiment. Depuis des années, et sur des milliers de kilomètres, il n'avait vu que ruines et cadavres." (p.27)

- Polenta et froumage, c'est bong... : sans doute la plus jolie des nouvelles, celle dans laquelle un vieil homme, ancien soldat qui ne marche plus beaucoup demande à sa petite fille d'aller sur les lieux de sa guerre en tant que Partisan. Il lui demande de regarder, de revoir certaines personnes et de tout lui raconter à son retour.

- Ensorcellement : Lorenzo est un ouvrier sérieux et très qualifié, il travaille dans une scierie. Ouvier modèle jusqu'à ce que "Les yeux d'une jeune femme [pointent] sur lui. Plus profonds que le ciel nocturne, plus lumineux que le soleil sur la neige, humides comme ceux d'une jeune biche." (p.59)

- Auberge de frontière : l'histoire d'une auberge au fil des ans de sa naissance en tant qu'abri pour la garde sanitaire en 1613 jusqu'aux toutes dernières années, sur la route qui relie la Vénétie au Tyrol.

Dans toutes les nouvelles du livre il est question du pays de Mario Rigoni Stern, né en 1921 à Asagio, en Vénétie au Nord-est de l'italie (et mort au même endroit en 2008). Tout le relie à la tradition des bergers, de la polenta et du fromage à une certaine manière de vivre (ou art de vivre) à l'ancienne, où prendre du temps n'était pas un luxe ou un privilège. De la nostalgie et beaucoup de tendresse pour le pays et ses habitants humains et tous les autres animaux, oiseaux, écureuils, chevreuils, ... Beaucoup de poésie également, notamment dans la nouvelle intitulée Neige dans laquelle il décrit toutes les neiges de son pays de celle qui commence à tomber en octobre jusqu'à celle qui peut subvenir parfois en été.

Un texte tout en sobriété, aucun mot n'est en trop, pas de grandes envolées pour décrire ses montagnes, ses marches ou la guerre. C'est du direct point dépourvu de poésie, des textes qui même lorsqu'ils sont plus anodins restent d'une qualité exceptionnelle.

Mario Rigoni Stern est un écrivain incontournable en Italie, ami de Primo Levi, qui a lui aussi connu la guerre, les camps et dont les thèmes d'écriture principaux sont tous présents dans ce recueil. De lui, j'avais déjà lu et aimé Histoire de Tönle.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Mireille 24/05/2013 13:38

Fan de Mario Rigoni Stern, et le plaisir de pouvoir le lire en V.O.

Yv 24/05/2013 15:45



Mes souvenirs d'italien sont assez loin et surtout pauvres...



Liliba 21/05/2013 22:10

Eh bien voilà, une fois de plus je viens te rendre visite et je repars avec un livre ajouté à ma wish list...

Yv 22/05/2013 09:12



oui, mais là, il est tout petit ;)



Hélène 21/05/2013 09:21

J'aime la simplicité et l'intensité de cet auteur ! Tous ses livres sont magnifiques. Je te conseillé "hommes bois abeilles" ou "en attendant l'aube"

Yv 21/05/2013 12:39



Je note ces titres, je connaissais ton attachement à cet auteur



zazy 20/05/2013 16:25

Retenu sur le site de la bibliothèque !

Yv 21/05/2013 12:38



Bonne lecture, et il y en plein d'autres si celui-ci te plaît



zazy 20/05/2013 16:23

Je note !!!!

Yv 21/05/2013 12:38



ça devrait te plaire



Gwenaelle 20/05/2013 13:27

"Incontournable", je suis parfaitement d'accord avec toi!

Yv 21/05/2013 12:37



et pourtant peu connu en France



clara 20/05/2013 08:50

Un auteur à découvrir alors, je note !

Yv 20/05/2013 09:21



Ce sont souvent de petits livres, faciles à découvrir avec du contenu



Aifelle 20/05/2013 06:28

Du même auteur, j'ai beaucoup apprécié "les saisons de Giacomo" et le petit livre écrit sur Primo Levi. Je compte bien lire aussi celui dont tu parles.

Yv 20/05/2013 09:20



Il y en a pas mal à la bibliothèque, je mes prendrai petit à petit