Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Pasteurs nomades de Mongolie

Publié le par Yv

Pasteurs nomades de Mongolie, Linda Gardelle, Ed. Buchet.Chastel écologie, 2010

Linda Gardelle est sociologue, spécialiste de la Mongolie qu'elle fréquente très assidûment depuis 1997. Elle connaît donc parfaitement bien son sujet, et cela se ressent à la lecture de ce livre passionnant. Fascinée par ce pays, elle a décidé, aux alentours de 18 ans d'aller y passer quelques mois. Elle y est retournée ensuite une année complète, chez les nomades dont elle a appris la langue. Moi-même très intéressé par ce pays depuis une lecture ancienne d'un dossier de l'excellente revue Animan, consacré aux chevaux des nomades mongols, je n'ai pu, depuis, que lire et regarder quasiment tout ce que je trouve sur ce pays. Je n'y suis pas encore allé, mais peut-être un jour...

Là, je tiens entre mes mains une bible, un travail complet très détaillé et fourni sur la Mongolie et les pasteurs nomades au sein de ce pays. L'histoire de ce pays est liée au nomadisme, de tout temps, autant en remontant à Gengis Khan, Le Fondateur, qu'à l'époque actuelle ; l'Etat mongol veut créer une sorte "d'identité nationale" autour des nomades, les faire symboles de la nation : "Ainsi, un large éventail de symboles patriotiques s'inscrit aux premières loges des fiertés nationales, dont le mode de vie traditionnel (le pastoralisme nomade), mais aussi la religion (le bouddhisme et le chamanisme), une écriture (le mongolo-ouïgour) et des héros flamboyants tels que Gengis Khan, autant d'éléments devenant le support du sentiment identitaire national, une mythologie propre..." (p.87)

1960, la Mongolie devient un état socialiste officiellement même si l'influence et la domination soviétiques sont beaucoup plus anciennes, et ce jusqu'en 1990, date à laquelle le Pays s'ouvre aux marchés et lâche cette emprise socialiste. On pourrait alors croire que tout ira mieux, mais c'est loin d'être le cas pour les nomades qui ont été beaucoup soutenus par l'Etat socialiste et qui se confrontent directement et brutalement au monde de l'offre et de la demande sans aide étatique. "Le système de protection qui avait cours à la période socialiste fait actuellement douloureusement sentir son absence. A cette époque, les familles les plus vulnérables étaient aidées par des prêts, des allocations et des approvisionnements en nourriture. [...] Aujourd'hui, les familles d'éleveurs pauvres en bétail consomment ou vendent peu à peu leur cheptel pour se nourrir et survivre, ce qui compromet durablement les chances d'augmenter leur patrimoine à transmettre et de pouvoir espérer sortir de la précarité". (p.37) L'adaptation au monde moderne n'est donc pas aisée et se fait dans la douleur, néanmoins, depuis la privatisation du bétail, la population nomade augmente ("28% de la population sont éleveurs en 1989, 50% quelques années plus tard en raison de la reconversion des citadins et villageois au pastoralisme". p.64)

Je pourrais vous en faire des tonnes sur ce bouquin, tellement il est fouillé, fourni et passionnant. Mais, d'un commun accord avec moi-même - je me consulte régulièrement pour savoir si je ne dis pas trop de bêtises-, je décide de m'arrêter là, parce que sinon, je vais être très très long. L'idéal pour moi, serait que je vous aie donné le désir de lire ce livre -très accessible bien que ce soit une étude sociologique poussée- qui est en plus agrémenté de quelques très belles photos qui donnent des envies d'aller rencontrer ces gens si loin de nous par leur mode de vie, mais pas tant que cela, car très soucieux de la modernité et ayant accès aux techniques nouvelles leur permettant de se tenir au courant de l'actualité de la société et du monde.

Merci à Denis Lefebvre des éditions Buchet-Chastel. A noter que Linda Gardelle est également l'auteure d'une autre étude du même genre, mais chez les Touaregs maliens : Pasteurs touaregs du Sahara malien, chez le même éditeur, qui me tente bien aussi.

Commenter cet article

Marie 13/12/2010 09:19


Aahhh ! Je suis sûre que je vais adorer ce livre ! Je suis attirée par les belles et immenses étendues de la Mongolie et j'aimerais beaucoup mieux connaître le mode de vie des nomades. Ils ont tout
de même un passé historique extrêment riche et fascinant !
Alors oui, ce titre est noté plutôt 10 fois qu'une ! :-)


Yv 13/12/2010 10:27



J'irais bien moi aussi...



noann 11/12/2010 18:29


Bonsoir 'Yv'
Merci pour la suppression du lien.
Dois-je comprendre que mon site n'est plus "à visiter" ?
Nous avions pourtant convenu d'un échange de liens.
Je supprime donc aussi de mon côté. ça allégera ma barre de liens
Ciao


Yv 11/12/2010 19:10



Libre à toi...



keisha 10/12/2010 17:46


Rha la Mongolie! J'y suis passée, trop rapidement, mais assez pour être conquise (le lait de jument fermenté, beurk quand même)
Quant aux touaregs, ouh je veux y aller!!!


Yv 11/12/2010 19:08



J'ai entendu dire comme toi, que le lait de jument fermenté c'était comment dire... spécial



mango 10/12/2010 05:14


Belle présentation de livre: tu donnes vraiment envie de lire cet ouvrage!


Yv 10/12/2010 12:25



C'est fait exprès...



Alex-Mot-à-Mots 09/12/2010 15:14


Vous préparez un voyage dans ces contrées ?


Yv 10/12/2010 12:23



Malheureusement non. Un jour peut-être...



zarline 09/12/2010 12:40


Comme j'ai eu la chance de passer 2 mois en Mongolie, tu penses bien que ce livre m'intéresse. Je suis curieuse de voir ce que l'auteur pense de l'évolution du nomadisme parce que les jeunes
rencontrés dans les steppes avaient vraiment l'air d'être intéressés par les lumières de la ville et les antennes satellites fleurissent sur les yourtes. Bref, je note je note! Bayartai Yv!


Yv 10/12/2010 12:24



C'est toute l'ambiguïté des générations : les jeunes rêvent de la ville, les plus anciens, de revenir au pastoralisme nomade, mais avec le confort et les accès aux nouveautés. Bonne lecture



Hélène 09/12/2010 09:26


Non seulement tu donnes envie de lire ce livre, mais en plus de partir en Mongolie..
C'est malin !


Yv 09/12/2010 09:54



Je suis désolé, mais bon en cadeau de Noël, un petit voyage en Mongolie ???



Linda Gardelle 02/12/2010 11:30


Bonjour,
mon éditeur m'a envoyé un lien vers votre blog. Je voulais vous remercier pour votre lecture attentive de mon livre et votre compte-rendu élogieux.
Bien cordialement,
Linda Gardelle


Yv 02/12/2010 11:30



Bonjour,
Eh bien alors, échangeons nos mercis. Merci à vous de m'avoir fait partager la vie des pasteurs mongols de manière aussi réaliste et précise.  J'envie un peu votre vie de sociologue plongée
dans des cultures si différentes et si attirantes -comme on envie toujours un peu la vie des autres-, mais en même temps, je sais que je ne suis ni apte ni prêt ni finalement très motivé a faire
de même, pour diverses bonnes et moins bonnes raisons. Peut-être un jour, un voyage si l'occasion se présente... Donc Merci de m'avoir fait voyager de chez moi
Cordialement,