Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

On a retrouvé l'histoire de France

demoule.jpgOn a retrouvé l'histoire de France, Jean-Paul Demoule, Robert Laffont, 2012

Jean-Paul Demoule, archéologue et professeur s'appuie sur les recherches et les fouilles les plus récentes pour revoir en profondeur certains pans entiers de notre histoire. L'Histoire telle qu'on nous l'a enseignée à l'école et telle qu'on continue à l'enseigner est pour lui à revisiter en grande partie. Il commence son livre par les hommes préhistoriques pas si sauvages que cela, nés en Afrique et qui ont ensuite émigré vers d'autres contrées : "Ces "premiers Français" sont des immigrants. Ils sont venus, en lentes étapes, d'Afrique ou leur espèce a émergé progressivement il y a environ un million et demi d'années, se différenciant des Homo habilis, les premiers à fabriquer des outils indiscutables." (p.22/23) Nous descendons donc tous d'une Africaine et d'un Africain émigrés. Nous sommes donc tous une seule et même espèce : "Aucun biologiste sérieux ne peut plus répartir l'espèce humaine en "races" homogènes" (p.36), nos différences physiques les plus immédiatement visibles viennent uniquement d'une adaptation de la peau pour se protéger de l'ensoleillement. Comme c'est bon de pouvoir le rappeler preuves à l'appui en ces jours où comme je le disais dans un billet précédent -au risque de paraître redondant voire lourd- certains prônent la haine et le mépris des différences, sous couvert de partis soit-disants démocratiques et républicains (à l'heure où j'écris ce billet, la course aux électeurs du parti arrivé troisième de l'élection est tout simplement écoeurante, je ne sais pas jusqu'où vont aller les deux finalistes et un en particulier qui surenchérit sans cesse sur ses propres paroles histoire de s'assurer quelques votes de plus. Lamentable et honteux !)

Je vous passe ensuite quelques pages pour sauter directement sur les Gaulois, qui sont une grande partie du livre. Alors, barbares nos ancêtres ? Pas si sûr et même pas du tout répond JP Demoule. Ils étaient plusieurs clans, pas un vrai peuple uni, ce qui a facilité la victoire de Jules César dans sa conquête des Gaulles. Les notables se sont soumis au vainqueur et par force, les paysans, les petites gens ont suivi. Il y a bien eu ça et là des combats, notre Vercingétorix a bien existé, mais il n'a jamais jeté ses armes aux pieds de César. De même, les Gaulois n'ont pas été civilisés par les Romains, ils l'étaient avant. Ce sont les deux cultures qui se sont mélangées, chacune profitant de l'autre. "Ce ne sont pas des Gaulois hauts en couleur mais barbares, vivant dans des huttes au milieu des forêts, qui auraient été civilisés par leurs vainqueurs ; ce sont des sociétés prospères, à l'économie et aux techniques inventives et dynamiques, possédant villes et battant monnaie, qui furent intégrées avec succès dans un empire naissant, qu'elles fécondèrent d'autant." (p.129)

Voilà pour quelques points importants qui sont développés et argumentés magistralement dans cet essai. A la portée de tout lecteur curieux et intéressé par l'histoire, il recadre pas mal de nos idées reçues et permet de se faire une idée plus précise de la manière dont vivaient nos aïeux. Quelques répétitions et longueurs sur la difficulté du travail de l'archéologue ; pas vraiment son travail d'ailleurs, mais plutôt la prise en compte par les politiques du bien-fondé, de la nécessité et de l'apport des fouilles qui retardent certains chantiers, un parking, un centre commercial ou encore un centre aquatique. 

Un essai vraiment passionnant qui permet  d'enfoncer le clou de la diversité, puisque l'auteur nous dit que les Français sont sans doute l'un des peuples aux origines les plus diverses, les plus variées : beaucoup de brassages ethniques ont eu lieu en France dernier territoire de l'Europe de l'Ouest avant l'Océan. Les personnes qui arrivaient jusque sur ces terres y restaient parce qu'elles ne pouvaient aller plus loin. Ce métissage obligé fut sans doute ce qui fit la force, la puissance et la renommée de la France dans les siècles qui suivirent dans nombre de domaines. On ne s'enrichit que dans la connaissance de l'autre et de la différence. 

Bizarrement, livre assez peu commenté sur les blogs : les blogs de mediapart, de Libération en parlent. 

Allez, sur ce, comme on dit chez moi, je vous laisse avec ce dernier message : dans deux jours allez voter, c'est important !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Lystig 17/05/2012 10:06

j'ai acheté il y a qq jours le volume 2 en bd (ok : bcp de raccourcis mais une petite base illustrée pour mes fils)
(et comme cela, je ne les soûle pas que d'histoire médiévale)

Yv 17/05/2012 18:29



J'attends le volume mais pas en BD.



Lystig 16/05/2012 21:45

cette année, j'ai "enrichi" les leçons d'histoire de Grand Ange (d'autant que son livre d'histoire-géo est, pour sa partie histoire absolument anachronologique ! super ! surtout que les premières
leçons portent sur la chronologie de l'histoire....)

Yv 17/05/2012 09:38



Il existe aussi un livre dont on me dit du bien en ce qui concerne les grandes lignes de l'histoire : L'histoire de France pour les Nuls.



Lystig 15/05/2012 22:45

un sujet qui forcément m'interpelle !

Yv 16/05/2012 08:23



Et qui interpelle les lecteurs sur l'enseignement fait à l'école



le Merydien 05/05/2012 18:59

On peut donc parler d'une complémentarité avec "Nos Ancêtres les Gaulois et autres Fadaises" de François Reynaert qui vient en plus de sortir en poche. Ah, qu'il est bon d'apprendre...

Yv 06/05/2012 07:55



Pas lu celui dont tu parles, mais j'en ai entendu parler. Disons que ça remet des choses en place