Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Monsieur

monsieur.jpgMonsieur, Jean-Philippe Toussaint, Minuit, 1986.....

Monsieur est un jeune homme indécis. Il vit sa vie sans vraiment y participer. Il flotte sur les événements qui le guident. Une promotion. Des rencontres. Une fiancée. Qui part. Un voisin. Qui lui demande de collaborer à l'écriture d'un livre sur la géologie. Il ne sait pas dire non. Doit fuir son appartement pour ne plus écrire. Monsieur peut-il prendre enfin les commandes de sa vie ?

Je continue ma découverte du monde de JP Toussaint par son deuxième roman, Monsieur, dont le moins que je puisse dire, c'est d'une part qu'il m'a emballé et d'autre part que l'auteur a décidément un univers bien à lui. Comme je le dis dans ma présentation, Monsieur, qu'on ne connaîtra que sous ce nom, est un jeune homme qui ne prend aucune décision, qui ne rêve que d'être la discrétion même. Il se cache derrière sa responsable au travail, ne sait pas dire non à son voisin qui l'oblige donc à collaborer à l'écriture de son bouquin, et lorsqu'il réussit à s'échapper, c'est pour tomber dans une famille dans laquelle il doit donner des cours au fils. Monsieur vit à l'économie, bouge, parle le moins possible, ne se fait pas remarquer, n'a pas de volonté ni de désir, ne sait pas prendre de décision. Lorsqu'il est au restaurant avec une femme, par exemple, il ne sait qui doit payer l'addition, "Finalement, proposant de couper la poire en deux, Monsieur, ne s'en sortant pas, suggéra de diviser l'addition en quatre et de payer lui-même trois parts (c'est le plus simple, dit-il, d'une assez grande élégance mathématique en tout cas)." (p.108)

Présenté comme cela, avec ce type de personnage, je sens bien que ce roman, ne va pas attirer les foules. Ennui et longueurs en perspective. Mais que nenni ! C'est tout le contraire. D’abord, il est court (111 pages), et ensuite, JP Toussaint crée une ambiance unique, entre l'absurde et le quotidien, entre le rêve et la triste réalité. Non dénué d'humour, c'est le récit jouissif de la plate vie de Monsieur, entrecoupé de passages drôles, décalés et d'extraits du livre qu'il tape à la machine, totalement imprévisibles -courts et incompréhensibles sauf par les amateurs de cailloux- : "L'or natif, que l'on trouve dans la nature à l'état de corps simple, est souvent finement disséminé dans la gangue quartzeuse des filons aurifères et dans les sulfures, la pyrite par exemple, le mispickel, deux i, la pirrotite, deux r deux i, et  la stibine -comme ça se prononce." (p.72). Vous ne comprenez pas ? N'aimez pas ? Moi, j'adore. Je me régale avec ce genre de parenthèses improbables, je rigole à les lire et les relire et même à les copier pour mon billet. En prime, je me délecte de l'écriture de JP Toussaint, phrases plutôt longues, travaillées, très ponctuées pour le rythme -ou l'absence d'icelui-, vocabulaire et tournures recherchés.

En faisant des recherches, je suis tombé sur le site de l'auteur, recensant ses livres et les films tirés de ceux-ci. La salle de bain (son premier roman dont je parle ici) est un film de John Lvoff, avec Tom Novembre. Monsieur est un film de l'auteur lui-même. Sur son site, on peut voir des extraits, et il me faut voir ces films absolument. Il y a du Tati là-dedans assurément. Compliment que l'on peut d'ailleurs étendre aux romans de JP Toussaint.

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1 WOTCKMJU

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

yueyin 14/12/2013 11:00

Ah tiens tu me tentes dis... j'aime bien les ambiances particulières :-)

Yv 14/12/2013 11:43



Tu devrais être servie



zazy 13/12/2013 20:00

Tu es pardonné pour cette fois, il est à la bibliothèque et, bien sûr, je l'ai retenu.

Yv 14/12/2013 11:40



je ne prends pas trop de risque alors, au pire tu le rapportes si tun'aimes pas



Alex-Mot-à-Mots 12/12/2013 09:12

Le titre me rappelle la chanson de Thomas Fersen.

Yv 12/12/2013 11:10



Exact, mais le contenu est différent



Bernhard 12/12/2013 08:10

Merci pour cette critique - quelle coïncidence je viens de finir deux livres d'affilés de lui "La Vérité sur Marie" et "Nue"..... une voix vraiment perso....

Yv 12/12/2013 11:09



Oui, un humour tout en petites touches, décalé, burlesque, c'est la raison pour laquelle je parle de Tati



Emma 12/12/2013 08:10

Pas tentée du tout, je viens tout juste de commencer ce matin La salle de bain, ça a l'air spécial, je verrais donc après cette lecture si je continue ou pas....

Yv 12/12/2013 11:08



Monsieur est encore mieux selon moi, mais je reconnais que c'est assez spécial



clara 12/12/2013 07:57

Eh ben non, tu vois moi il me tente!

Yv 12/12/2013 08:05



Ah, je savais bien que j'allais tenter



keisha 12/12/2013 07:48

Pour 111 pages, je pourrais tenter à nouveau l’aventure Toussaint sans attendre novembre prochain.

Yv 12/12/2013 08:05



Tu peux sans problème, le risque est mesuré