Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Mon nom est Dieu

Publié le par Yv

Mon nom est Dieu, Pia Petersen, Plon, 2014..

Morgane est une jeune journaliste française qui vit et travaille à Los Angeles. Un jour, lors d'un reportage, elle rencontre un homme, un clochard qui lui dit s'appeler Dieu et être Dieu/Yahve/Allah. Puis, il la choisit pour être sa biographe.

Très tenté par le nouveau roman de Pia Petersen, je le commence assez emballé, me demandant, avec ce thème, dans quelles directions l'auteure va bien pouvoir nous emmener. J'avais apprécié Le chien de Don Quichotte, je suis toujours très tenté par le très bon (ai-je pu lire un peu partout) Instinct primaire. Eh bien, force m'est de constater qu'elle ne va pas très loin au-delà des habituelles jérémiades du genre : mais si Dieu existe, comment peut-il laisser les hommes agir tel qu'ils le font : guerre, destruction de la planète, agressions, meurtres, exactions diverses, et je passe sur le manque de foi, les viols, les gourous de tous poils, etc, etc... ?

Déçu, franchement déçu, d'autant plus que je sais bien moi que Dieu n'existe pas ni Yahve ni Allah ni aucun autre de n'importe quel autre nom -péremptoire comme affirmation, sans doute, mais sans cette croyance, peut-être enfin, les hommes pourraient prendre leurs responsabilités. Un vœu pieu (ah, quand même !). Bon, revenons à ce livre, très bien écrit, dans un style oralisé, comme si l'on était dans la tête des personnages mais pas eux (enfin, eux sont bien dans leur tête, mais nous ne sommes pas eux, c'est plus clair comme cela ?), c'est-à-dire qu'on sait ce qu'ils veulent, comment ils veulent agir. Donc ce n'est point l'écriture qui m'a déçu, mais le manque de surprise, une certaine banalité dans les propos alors qu'un tel sujet aurait mérité plus de profondeur, ou alors un contre-pied total, humoristique, engagé, que sais-je encore... ? Et même -si je fais abstraction du fait que cet homme se prend pour Dieu- les remous qu'entraînent forcément la rencontre avec ce SDF/Dieu ne sont pas passionnants, mais attendus, prévisibles.

Il fallait bien qu'un tel livre atterrît chez moi, un athée convaincu qui ne demandait qu'à lire des propos un peu plus profonds. Tant pis. Je n'ai rien contre les croyants, j'en côtoie tous les jours en le sachant et même sans le sachoir sûrement. Chacun pense et croit à ce qu'il veut ou à ce qu'il peut. Je déplore simplement que certains de ceux qui se disent croyants (de n'importe quelle religion) ne vivent pas au quotidien ni dans leurs actes ni dans leurs pensées ce à quoi ils croient. Je n'en dirai pas plus, de peur de sombrer moi aussi dans des banalités -ou à propos des ces crétins intégristes de tous genres (et ce n'est pas qu'une théorie) qui voudraient nous imposer leurs dogmes, dans des grossièretés. 

Le roman débute ainsi, tentant : "Lorsque Dieu lui demanda d'écrire sa biographie, elle dit non, fermement non, pas question. Lorsque Dieu lui ordonna d'écrire sa biographie, elle lui demanda de quel droit il lui donnait des ordres. Elle songea que s'il avait été Dieu, ça n'aurait pas été la bonne réponse, que s'il existait et qu'il voulait quelque chose, il avait sûrement le pouvoir de l'obtenir." (p.9)

Pour finir, il m'est souvenance que, appelé sous les drapeaux, dans l'est de la France, il y avait avec moi un garçon dont le nom de famille était Dieu. Pas banal, sans doute pas très facile à porter surtout lorsqu'on voit ce que les hommes font sans qu'il réagisse : guerre, destruction de la planète, agressions, meurtres, exactions diverses, et je passe sur le manque de foi, les viols, les gourous de tous poils, etc, etc ... 

 

 

litterature-francophone-d-ailleurs-1 WOTCKMJU

Commenter cet article

Stephie 02/03/2014 10:20

Ah mince, moi j'ai beaucoup aimé :)

Yv 02/03/2014 15:21



Comme quoi, les goûts et les couleurs...



Liliba 23/02/2014 19:25

Sur ma PAL, je reviendrai te lire plus tard !

Yv 24/02/2014 10:38



A bientôt



Jeanmi 22/02/2014 18:42

Pourquoi moi je n'ai eu cette idée ? Ah je suis jaloux !

Yv 23/02/2014 08:36



Y'a plus qu'à comme dirait l'autre



zazy 22/02/2014 17:47

Dieu et tous ces confrères, ce sont des "êtres" qui permettent, pour certains, de supporter la vie sur terre, pour d'autres, de s'étriper en son nom.
Je hais les grenouilles de bénitier qui vous font sentir leur supériorité jusque dans leurs bonnes actions.

Yv 23/02/2014 08:35



Un résumé personnel intéressant, il est vrai que les bigotes sont emmerdantes



Noukette 21/02/2014 22:48

Ton avis titilles ma curiosité... J'aime beaucoup cette auteure et j'avoue que son dernier roman m'intrigue...!

Yv 22/02/2014 10:47



moi aussi au départ...



Kathel 21/02/2014 18:00

Décidément Dieu est partout ces jours-ci... mais je vois qu'il t'a déçu. Je le lirai un de ces jours pour me faire une idée à son sujet !

Yv 21/02/2014 18:20



Dieu est décevant évidemment, à supposer qu'il existe



Gwenaelle 21/02/2014 17:58

Le sujet est un peu casse-gueule quand même, non? En tout cas, il ne me tente pas. Douze ans d'école catho, ça vous cautérise la foi définitivement! ;-) Si tant est qu'elle ait existé chez moi un
jour...

Yv 21/02/2014 18:20



Même parcours d'école pour moi (du CP à la 3ème), et puis la la messe et même des mouvements de jeunes cathos (la JOC), tout cela en overdose totale, un rejet absolu et un athéisme désormais
ancré. Mon éducation fait que je connais pas mal le sujet et c'est probablement pour cela que je trouve un manque de profondeur



Jostein 21/02/2014 17:55

J'ai bien envie de découvrir cette auteure. Ce ne sera donc pas avec ce titre.

Yv 21/02/2014 18:16



A priori, son précédent faisait l'unanimité, Instinct primaire



Alex-Mot-à-Mots 21/02/2014 16:19

Sans oublier le joli prénom Dieudonné....

Yv 21/02/2014 17:54



Très à la mode en ce moment



Aifelle 21/02/2014 13:23

Troisième billet en deux jours sur ce roman, tu es le seul déçu, voilà qui tempère un peu.

Yv 21/02/2014 17:53



C'est bon parfois d'être celui qui a un avis différent



keisha 21/02/2014 08:44

Je vois ce livre de plus en plus sur les blogs (sans que ça suscite trop d'envie)
Les guerres, viols et autres trucs, ça peut venir des hommes aussi, non? Sûrement, même.

Yv 21/02/2014 17:52



Oui, tout vient des hommes évidemment, Dieu n'est qu'un prétexte pour certains