Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Mon grand-père

mon-grand-pere.jpgMon grand-père, Valérie Mréjen, Ed. Allia, 1999.... 

Valérie Mréjen est plasticienne, romancière et vidéaste. Je vous invite d'ailleurs à visiter son site : valeriemrejen.com. En allant, il y a quelque temps, fureter à la librairie, j'ai longuement examiné le portant des éditions Allia, vous savez, ces tout petits bouquins, pas chers. On les prend, les feuillette, les achète en complément d'un autre plus volumineux ou alors, comme j'ai fait par deux ou trois, pour varier les plaisirs de lecture. Cette fois-ci c'est donc Mon grand-père de Valérie Mréjen qui est resté entre mes mains, sur les conseils de la libraire, avec un autre dont je parlerai bientôt. 

 

C'est un petit livre de souvenirs, écrits en paragraphes n'ayant pas forcément de lien direct entre eux. Valérie Mréjen parle de son grand-père, de sa grand-mère, de leurs maris et femmes respectifs et variés, de sa mère, de son père, de ses oncles et tantes... Beaucoup de personnages, mais même si je n'aime pas les récits à multiples individus, je ne m'y suis jamais perdu. Dans un paragraphe, l'auteure introduit un nouvel arrivant, un oncle ou une tante par exemple, puis le paragraphe suivant lui est consacré, qui évoque en sa fin un autre membre de la famille dont on parlera dans le paragraphe suivant. Un peu comme la comptine enfantine "Trois petits chats, Chapeau de paille...".

Je me retrouve dans beaucoup de souvenirs de Valérie Mréjen, sans doute parce que nous sommes de la même génération, nous avons grandi dans les années 70, avec les motifs à grandes fleurs oranges et marron : "Parmi ses robes, il y en avait une que je préférais. Elle était blanche en matière synthétique, avec un col chemise et une fine ceinture dont la boucle était recouverte de tissu. Il y avait des motifs en forme de sphères marron et beige (nous étions dans les années soixante-dix)". (p.18). Les expressions toutes faites qu'employaient ses parents et grands-parents aussi me parlent, pas forcément les mêmes, mais d'autres au sens similaire, «Nous avions aussi un livre intitulé Tout l'univers..." (p.38), nous aussi ! Une encyclopédie dans laquelle nous faisions nos recherches pour le travail d'école (c'était bien avant Internet). 

Si je partage le contexte des souvenirs de Valérie Mréjen, ma famille ne ressemblait pas à la sienne : "Mon grand-père amenait ses maîtresses chez lui et faisait l'amour avec elles en couchant ma mère dans le même lit. Ma grand-mère, dont c'était le deuxième mari, demanda le divorce." (p.7), c'est sans doute pour cela qu'elle a matière à parler et pas moi -sans oublier en plus le talent pour l'écrire, bien sûr, même si en lisant ce texte, je me dis que c'est le genre d'écrit que je pourrais produire, l'écriture est simple, directe, claire et limpide ; ce sont de courts paragraphes, écrits "comme ils viennent " sans souci d'un quelque classement chronologique ; ils sont drôles, tragiques, tragi-comiques, dramatiques, légers, parfois sans intérêt particulier ; une sorte d'inventaire des souvenirs ; mais lorsque je réfléchis un peu et malgré la relative simplicité du texte et des propos, je me résous à ne pas pouvoir passer à l'écrit, parce que justement ce n'est pas si simple et que chacun son métier, je ne suis pas écrivain et ne souhaite pas l'être. Valérie Mréjen, elle, fait preuve d'une plume sensible et forte, directe, aucun mot n'est superflu.

J'aime ces petits textes lorsque rien ne manque ni rien n'est en trop.

PS : j'ai écrit mon article comme si ce livre était un recueil de souvenirs réels, mais peut-être me trompé-je, peut-être est-ce un travail d'imagination de la part de l'auteure ?

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Philisine Cave 05/01/2015 13:13

Elle a aussi écrit L'Agrume : j'ai adoré le style, la force, l'ambiance de ces deux livres. Sa voix manque au paysage littéraire français (disons, plus honnêtement, qu'elle me manque beaucoup
littérairement). Bises

Yv 05/01/2015 13:23



Je la découvre avec ce livre, je sais qu'elle a écrit d'autres choses, mais pas beaucoup a priori, la rareté c'est bien aussi.



zazy 03/01/2015 23:31

Déjà lu un petit bouquin d'elle dans la même collection, il s'agissait de "l'agrume". J'avais bien aimé. Alors pourquoi pas celui-ci

Yv 04/01/2015 09:17



J'hésitais entre les deux, la prochaine fois, je prendrai L'agrume



Aifelle 03/01/2015 17:11

J'aime tout ce que j'ai lu de l'auteure, elle a un ton bien à elle. Celui-ci m'a échappé.

Yv 04/01/2015 09:16



C'est mon premier...



Lystig 03/01/2015 09:20

une maison d'éditions que je ne connaissais pas !

Yv 04/01/2015 09:15



Des petits bouquins, souvent en tête de rayon, il y en a sur tous les sujets