Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Yv

Le blog de Yv

Des livres, des livres... encore des livres, toujours des livres. Parfois un peu de musique.

Meurtre dans le boudoir

meurtre-dans-le-boudoir.jpgMeurtre dans le boudoir, Frédéric Lenormand, Le Masque, 2013 (Lattès, 2012)...,

 

 

En l'an de grâce 1733, Voltaire est fébrile. Son prochain livre, Les lettres philosophiques anglaises dont il nie la paternité risque bien de lui valoir un autre séjour à la Bastille. C'est aussi le moment où un assassin s'inspire d'un roman licencieux pour faire son ouvrage. Sollicité par le lieutenant de police Hérault et espérant par l'aide qu'il peut lui apporter une certaine clémence dudit Hérault, Voltaire se lance à la recherche de l'auteur du roman inspirateur des meurtres et à la poursuite de l'assassin.


 

Deuxième tome des aventures de Voltaire mène l'enquête, qui est pour moi le premier que je lis et qui est également une belle surprise. Un roman policier historique donc, vous vous en doutez puisque François-Marie Arouet, dit Voltaire en est le héros. Malgré lui serais-je tenté de dire, parce qu'il va enquêter dans les endroits libertins de Paris pour tenter de sauver la chèvre et le chou, c'est-à-dire, à la fois son nouveau livre (même s'il nie en être l'auteur) et sa liberté, car l'un pourrait bien lui valoir l'autre ; mais aussi en toute connaissance de cause, car Voltaire aime bien se mettre en avant, adore qu'on parle de lui. Frédéric Lenormand fait de Voltaire un être geignard, vantard, cabot (ce qu'il devait être sans doute), qui se plaint de ses maladies, de ses douleurs stomacales et ne jure que par les lavements et les lentilles (il est alors âgé de 39 ans, et vivra encore 45 ans !). Mais c'est aussi un homme à l'esprit particulièrement brillant et vif, pas avare de quelque vacherie :

"Ces objets étaient d'autant plus faciles à identifier qu'ils portaient le blason des princes de Guise, "des gens charmants, tout à fait libertins, très propres à s'être trouvés dans cette maisonnette alors qu'on y assassinait un homme en tenue d'Adam".

-Pensez-vous que le prince..., dit Emilie

- Le seul crime dont je le crois capable, c'est de servir du bordeaux avec une sole meunière." (p. 45/46)

Voltaire est aussi, lorsque ses investigations l'y obligent, un vrai casse-cou, un Belmondo en personne, qui ne pense plus alors à ses douleurs, mais peut marcher sur un rebord de mur à vingt pieds du sol (environ 6.50 mètres), quitte à s'écraser et repartir comme si de rien n'était. F. Lenormand met son personnage dans des situations périlleuses, dans des lieux dans lesquels on ne pourrait pas forcément l'imaginer, lui qu'on pense plutôt être un adepte des salons où l'on cause philosophie, ce qu'il fait d'ailleurs causer philosophie, même lorsqu'il escalade ou franchit un obstacle ! Une fois accoutumé à la narration particulière de l'auteur, on prend un grand plaisir à lire les aventures de Voltaire, on croise Crébillon père et fils, Émilie de Breteuil, marquise du Châtelet, maîtresse de Voltaire et aide précieuse, des mathématiciens célèbres, car en plus d'être la maîtresse de Voltaire, Émilie était aussi une femme instruite (à l'époque c'était assez rare), scientifique reconnue. L'écriture est disais-je particulière, qui peut emprunter des tournures anciennes pour mieux coller à l'époque décrite, qui procède aussi parfois par ellipses ; elle est à la fois précieuse, drôle, enlevée, légère et érudite, pleines de des bons mots de Voltaire, de ses réparties cinglantes. 

 

En résumé, un très bon roman policier, original quant à la participation active du personnage principal, un peu moins sur l'intrigue, mais peu importe, le plaisir est bien là, présent de bout en bout, et je compte bien passer plusieurs jours encore cet été en compagnie de Voltaire puisque les tomes 3 et 4 m'attendent. Il y a pire compagnie...

 

polars-2015.jpg

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Le Papou 08/08/2014 15:40

J'hésite, j'hésite...Comme une forme de résistance à ce nouveau genre de personnes illustres résolvants des énigmes policières. Proust, Oscar Wilde, Mle Holmes etc...et maintenant Voltaire...
Le Papou

Yv 08/08/2014 15:56



Je n'ai pas hésité pour ma part, mais il faut dire que je ne savais pas que les autres aussi menaient des enquêtes...



Sandrine 11/07/2014 15:46

J'étais sûre que cette série te plairait ! J'ai lu des avis sur des tomes différents et tous sont enthousiasmes.

Yv 15/07/2014 20:49



Et j'en suis au second maintenant, toujours le même plaisir



dasola 11/07/2014 07:59

Bonjour Yv, cela change de Nicolas Le Floch... Bonne journée.

Yv 11/07/2014 08:25



Oui, j'aime bien la série télé Nicolas Le Floch, mais les bouquins je n'ai jamais réussi à les lire



Alex-Mot-à-Mots 10/07/2014 11:39

Te voilà partie dans la série.

Yv 10/07/2014 13:29



Et oui et le voyage est agréable



keisha 10/07/2014 08:29

Je ne suis que déception, zut zut! Quand tu as déposé le commentaire chez moi, je partais pour visiter... Villesavin (sous une pluie battante qui n'a pas duré), et j'ai eu ton comm ce matin (*vie
trépidante). La guide était une charmante jeune fille, et, contrairement à mon habitude, j'ai papoté un peu avec elle après (j'avais des questions), découvert qu'elle venait de ... Nantes !!! et
était là depuis huit jours; C'est elle, j'en suis sûre! ^_^ (oh elle se souviendra bien de la personne qui lui a fait l'éloge des châteaux du coin...)

Yv 10/07/2014 08:41



Elles sont deux à venir de Nantes ou des alentours, deux copines qui ont fait la route ensemble et font les guides tout cet été. Cheveux longs (attachés) et reflets roux:acajou ? Et en plus un
rien bavarde ? C'est bien elle, je lui parlerai de ton passage, nous y allons semaine prochaine


Et oui ton comm' est passé du premier coup.



cathe 09/07/2014 16:37

Je suis ravie que cette série te plaise. J'ai moi aussi été conquise par le ton léger et par les dialogues prêtés à Voltaire. Et pourtant toi comme moi sommes plutôt amateurs de polars plus "noirs"
!! Mais il faut être éclectique et nous le sommes n'est-ce pas ;-)

Yv 10/07/2014 08:38



C'est  rai que j'aime bien lorsque le fond est noir, social, ... mais effectivement, un polar un peu léger de temps en temps ça fait du bien



Violette 09/07/2014 16:10

un polar historique alors? Pourquoi pas !

Yv 10/07/2014 08:36



Très fréquentable, et puis enquêter avec Voltaire, ça ne se refuse pas



keisha 09/07/2014 09:13

Te voilà conquis aussi. Pour ma part, je dois attendre, pas d'urgence...

Yv 09/07/2014 13:49



Et les suivants m'attendent